Formations

L’Ecole et la diversité culturelle : des ressources pour agir

A la demande de la direction régionale de l’ACSé, Approches,Cultures & Territoires (ACT) et le Centre Régional de Documentation Pédagogique (CRDP) Aix-Marseille ont mené depuis l’automne 2006 un travail de recensement des outils pédagogiques disponibles sur les questions de diversité culturelle  : expositions, films, mallettes pédagogiques, jeux, ... Ce repérage permet aujourd’hui de présenter et mutualiser 70 ressources disponibles localement (Bouches-du-Rhône voire PACA) pour les personnels de l’Education nationale et les acteurs de l’éducation populaire.

Jeudi 9 octobre 2008 de 13h30 à 17h30
salle Cézanne du CRDP
31, bld d’Athènes 13001 Marseille

Invitation et programme en téléchargement (pdf)

13h30 : accueil des participants et ouverture par Henry Dardel, directeur régional de l’ACSé

13h45 : présentation des ressources recensées par le catalogue

14h30 : conférence de Pascal MERIAUX sur l’enseignement de l’histoire de l’immigration à l’école

15h30 : échange avec les participants sur les ressources et pratiques pédagogiques

16h15 : présentation du catalogue des actions éducatives du Conseil Général des Bouches-du-Rhône

16h30 : projection de PARIS COULEURS, film documentaire de Pascal Blanchard et Eric Deroo

Tout l’après-midi : présentation de l’exposition Toute la France ! Histoire de l’immigration en France au XX° siècle

 

 
Renseignements / informations

Approches Cultures & Territoires (ACT)
51, cours Lieutaud 13006 Marseille
Tél : 04.91.63.59.88

Etre et avoir été : le migrant entre deux mondes

 

Dans le cadre du projet "Si loin, si proches : accueillir les nouveaux migrants", Approches Cultures & Territoires organise deux journées de formation à l’attention des acteurs associatifs et des enseignants oeuvrant à Marseille en direction des familles nouvellement arrivées en France.
La première journée a pour objectif de permettre aux acteurs de réfélchir collectivement sur la problématique des primo-arrivants et de développer un conception globale de l’enfant-élève et de sa famille. Elle est animée par Hamid SALMI, psychologue et chercheur en ethnopsychiatrie.

L’inscription est obligatoire
et se fait auprès d’ACT.

La journée de formation se déroulera aux Archives Muncipales
10 rue Clovis Hugues 13003 Marseille

 

Sensibilisation à l’approche transculturelle

IMAJE Santé organise pour les professionnels des secteurs médicopsychosociaux une session de sensibilisation à l’Approche transculturelle.

Cette session se déroulera les jeudis 14 et 21 mars, sur deux demi-journées correspondant chacune à un module d’une durée de 3 heures : Culture et migration, Ethnopsychiatrie, ethnopsychanalyse, psychiatrie transculturelle, psychologie interculturelle.

L’objectif est d’apporter aux professionnels les connaissances de base indispensables à l’accompagnement des migrants.

Participation gratuite, inscription obligatoire.

Les journées se déroulent dans les locaux de l’association :

IMAJE Santé
35 rue Estelle
13001 Marseille


Tél : 04.91.137.187

Télécharger le programme des deux journées.

Les élèves nouvellement arrivés en France (ENAF), entre culture d’origine et scolarité en France

Mercredi 09/05/2007 de 9h00 à 12h00
Claire SCHIFF, sociologue
Salle Cézanne du centre régional de documentation pédagogique
31, bd d’Athènes
13001 Marseille
Deux articles sont disponibles en ligne

Mercredi 11/04/2007 de 9h00 à 12h00
Hamid SALMI, ethnopsychiatre
Auditorium de la Bibliothèque Départementale de Prêt
20, rue Mirès
13003 Marseille

Mercredi 21/03/2007 de 9h00 à 12h00
Vijé FRANCHI, psychologue clinicienne
Salle Cézanne du centre régional de documentation pédagogique
31, bd d’Athènes
13001 Marseille
Lire ou télécharger le support de formation (15 pages, ppt, 148 ko)

Contact
CASNAV Aix-Marseille – tél : 04.91.14.13.64
Voir le site du CASNAV

Le parcours d’un ENAF

" Bien au-delà des structures et des moyens mis en place dans l’Académie pour accueillir les ENAF, ce sont les réponses pédagogiques apportées à leurs besoins et à leurs attentes qui sont primordiales.
De plus, il n’est pas pensable que le jeune n’ait que des cours de français (FLE ou FSE) : il apprend également cette langue dans les autres disciplines, et en étant au milieu des élèves francophones.
Or, c’est aussi là que réside la difficulté de l’acte pédagogique : comment moi, enseignant de mathématiques, arts, EPS, qui n’ai pas de spécialisation FLE/FSE, puis-je faire pour que mon cours soit profitable à ce jeune tant au regard de son apprentissage du français que de ma discipline ?
Cette journée du 12 avril avait donc cet objectif : faire se rencontrer, non pas les seuls spécialistes, mais les enseignants qui accueillent des ENAF, toutes disciplines confondues, premier et second degrés confondus. Faire se rencontrer pour échanger, pour réfléchir, pour dégager des pistes de progression dans les pratiques et pour exprimer des besoins communs de formation. "

Lire le compte-rendu de la journée (10 pages, pdf, 607 ko) sur le site du centre académique Michel Delay

Question de langue(s)

Dans le cadre de l’action Si loin si proches : accueillir les nouveaux migrants, projet CUCS depuis 2007 à Marseille, ACT organise une matinée de formation à l’attention des acteurs associatifs.

" Pour les migrants et pour ceux qui les accueillent, il est évident que le français, langue du pays d’accueil, langue seconde, doit faire l’objet d’un apprentissage et d’une appropriation. Mais nous savons aussi que cela se fait d’autant mieux que les langues-cultures des arrivants sont reconnues et prises en compte. Avec quelle démarche et quelles ressources ? "

L’intervenant, Eric BRUN, est formateur à l’IUFM d’Alagoinhas à Bahia au Brésil où il enseigne le Français Langue Etrangère, la Littérature française et la didactique des Langues-Cultures vivantes depuis 15 ans environ. Il est actuellement rattaché à l’École doctorale 356 "Cognition, Langage et Éducation" de l’université Aix-Marseille et au Laboratoire Parole et Langage d’Aix-en-Provence.

Jeudi 18 octobre 2012 de 9h00 à 12h30
Cité des Associations
93, la Canebière 13001 Marseille


Pour faciliter l’organisation, il est nécessaire de s’inscrire auprès d’ACT : act@approches.fr ou 04.91.63.59.88

 

Ethnicisation et violence à l’école

ACT et l’AFRAPE, avec le soutien de l’ACSE, ont organisé deux journées de formation avec Vijé FRANCHI, psychologue clinicienne. Plus de 90 acteurs éducatifs du département y ont pris part : enseignants et autres personnels de l’Education nationale, équipes des centres sociaux et associations, fonctionnaires des collectivités territoriales, travailleurs sociaux, parents d’élèves, ...

1ère journée
Dynamiques identitaires, expériences émotionnelles de la relation éducative chez l’élèves, ses enseignants et sa famille, stratégies éducatives des enseignants et des parents en interaction et socialisation de l’enfant en milieu ethnicisé
Lire ou télécharger le support de la formation
(10 pages, .ppt, 152 ko)

2ème journée
Vécu de violence (désespoir, culpabilité, épuisement, institutionnel – paradoxe du déni - les valeurs républicaines sont des idéaux vers lesquels tendre) et prévention la violence à l’école : une approche identitaire
Lire ou télécharger le support de la formation

(28 pages, .ppt, 155 ko)

Lire la présentation de Vijé FRANCHI, des articles en ligne et des extraits du livre "Prévenir la violence au collège / Parlons tabou".

Si loin, si proches : accueillir les nouveaux migrants


Initiée en septembre 2007, Si loin, si proches est une action de recensement, de formation et de valorisation des actions éducatives et sociales menées auprès des familles primo-arrivants. Elle a pour objectifs de faciliter le repérage et la reconnaissance mutuelle des acteurs de l’intégration de familles nouvellement arrivées en France, et leur proposer des ressources pratiques. Pour cela, elle associe :

1 - la production et la diffusion d’un répertoire des acteurs associatifs présentant les structures engagées auprès du public ou des professionnels : accès au droit, accompagnement à la scolarité, alphabétisation, points d’appui, traduction, … Initialement réalisé à Marseille, il est devenu académique puis étendu à toute la Région.


2 - des temps de formation et de mutualisation :

3 - la collecte, l’animation et la diffusion de ressources documentaires thématiques : articles, dossiers et revues en texte intégral, livres, expos et films en ligne, … sur les thèmes suivants :

La lutte contre les discriminations : des concepts à l’action

Ce double séminaire,organisé par le Centre de ressources Politique de la Ville de Provence Alpes Côte d’Azur, en partenariat avec le Centre de ressources Pays et Quartiers d’Aquitaine, associe les interventions de chercheurs - Milena Doytcheva, Thomas Kirszbaum, Claude Ferrucci, Fabrice Dhume - et les ateliers de présentation/analyse d’expériences sur les questions de logement, d’emploi et d’éducation.

Actes disponibles dans leur intégralité en ligne ou en téléchargement sur le site du CRPV PACA

Sommaire de la publication

  • « LA LUTTE CONTRE LES DISCRIMINATIONS : UNE THÈMATIQUE ESSENTIELLE POUR LES CENTRES DE RESSOURCES » par Christine DZIANDZIALOWSKI (Directrice, PQA) et Dominique MICHEL (Directeur, CRPV PACA)
  • ACSÉ EN PACA : ACTEUR MAJEUR DE LA LUTTE CONTRE LES DISCRIMINATIONS par Henry DARDEL (Directeur, ACSé PACA)
  • CLARIFICATION PHILOSOPHIQUE D’UN CONCEPT MOUVANT par Julien VITEAU (Consultant)
  • LUTTER CONTRE LES DISCRIMINATIONS EN FRANCE : L’ARRIMAGE TERRITORIAL par Milena DOYTCHEVA (Chercheuse)
  • PEUT-ON ÉVALUER LA LUTTE CONTRE LES DISCRIMINATIONS ? Petit entretien méthodologique - Guy CAUQUIL (Consultant)
  • UN PROJET EUROPÉEN EN QUÊTE DE CULTURE COMMUNE - SoliMar (Marseille)
  • LE RECRUTEUR ET LE PORTEUR D’EAU- Association Consonance (Marseille)
  • SEPT POINTS DE PRINCIPE POUR L’ÉGALITÉ ET LA NON-DISCRIMINATION DANS L’ACCÈS À L’EMPLOI - Fondation Agir Contre l’Exclusion Pyrénées-Atlantiques (Pau)
  • À VOS CHARTES « ENTREPRENEURS CITOYENS » - Association Amare Lot-et-Garonne (Agen)
  • PEUT-ON DISCRIMINER... POUR LUTTER CONTRE LES DISCRIMINATIONS ? - AROHlm PACA et Corse
  • DES FORMATIONS POUR CHANGER LES PRATIQUES PROFESSIONNELLES - Union Sociale pour l’Habitat (Région Rhône Alpes)
  • LE GIPIV : HISTOIRE D’UNE « INSTANCE MUNICIPALE D’INTÉGRATION » DEVENUE « ACTRICE MÉTROPOLITAINE DE LA LUTTE CONTRE LES DISCRIMINATIONS » - Mairie de Lyon et Grand Lyon
  • PRIS EN FLAGRANT TESTING - SOS Racisme Gironde (Bordeaux)
  • UNE APPROCHE PSYCHOLOGIQUE DE LA DISCRIMINATION - ACSé PACA, Approches Cultures & Territoires, Association Passerelle
  • UNE CLASSE PAS COMME LES AUTRES - Inspection Académique du Var
  • DES RÉFÉRENTS ANTI-DISCRIMINATION DANS LES LYCÉES LOT-ET-GARONNAIS - Association Boulevard des Potes (Région Aquitaine)
  • « LA LUTTE CONTRE LES DISCRIMINATIONS C’EST AUSSI CASSER LES PRÉJUGÉS - Association Unis-Cité (Région Aquitaine)
  • EN LORRAINE, UN ENGAGEMENT ACADÉMIQUE
  • CONTRE LES DISCRIMINATIONS AUX STAGES - ACSé Lorraine, Rectorat de l’Académie de Nancy-Metz
  • SYNTHÈSE DES ATELIERS « EMPLOI par Claude FERRUCCI
  • SYNTHÈSE DES ATELIERS « LOGEMENT » par Thomas KIRSZBAUM
  • SYNTHÈSE DES ATELIERS « ÉDUCATION » par Fabrice DHUME
  • « CONCLUSION DES SÉMINAIRES » par Julien VITEAU

 

 

Quelle place pour l’accompagnement à la scolarité dans la lutte contre les discriminations ?

A la demande de la Fédération des AIL 13 - Ligue de l’enseignement, ACT anime une journée départementale de formation à l’attention des associations et centres sociaux engagés sur les dispositifs publics d’accompagnement à la scolarité.

Cette journée alternera apports théoriques et travail en ateliers, et sera centrée sur l’intervention de Fabrice DHUME.
Chercheur-coopérant à l’ISCRA, il est notamment l’auteur de Racisme, antisémitisme et " communautarisme " ? L’école à l’épreuve des faits (l’Harmattan, 2007)

Ce temps, ouvert aux responsables, coordinateurs et animateurs du département, s’inscrit dans le cadre de la fonction-ressource départementale en accompagnement à la scolarité portée par la FAIL 13.

Programme

8h45 : accueil

9h00 – 10h30 : conférence de Fabrice Dhume
•  Discrimination : de quoi parle-t-on ?
•  Nature et formes des discriminations à l’oeuvre dans et autour de l’Ecole

10h40 – 12h00 : ateliers

12h00 – 13h30 : repas

13h30 – 14h30 : exposé de Fabrice Dhume
Les différents modèles d’action en faveur de l’égalité et contre les discriminations

14h40 – 16h00 : ateliers

16h00 – 16h15 : synthèse de Fabrice Dhume

Contact

Fédération des Amis de l’Instruction Laïque (AIL) 13
Service Education & Culture
Tél : 04.91.24.31.62

Babel à l’école

Dans le cadre du plan académique de formation (PAF) 2007-2008, le CASNAV Aix-Marseille a organisé une journée de formation dédoublée sur Avignon et Marseille en direction des personnels des écoles, collèges et lycées accueillant des élèves nouvellement arrivés en France (ENAF).

Présentation de l’intervenante
Stéphanie CLERC est docteur en didactique du FLE, maître de conférence à l’université d’Avignon.
Elle travaille en étroite collaboration avec les enseignants. Forte de celle-ci, elle propose des activités qui présentent l’interculturel et le plurilinguisme à travers le concept d’éveil aux langues.
Elle présentera également des travaux effectués au sein d’un dispositif d’accueil et d’intégration (DAI).

Compte-rendu téléchargeable depuis le site du CASNAV

Première partie (format ppt)

Deuxième partie (format ppt)

Troisième et dernière partie (format ppt)

Le site du CASNAV

Vécu & prévention de la violence à l’Ecole

L’inspection académique de Vaucluse, la direction régionale de l’ACSé et Approches Cultures & Territoires organisent une première intervention de Vijé FRANCHI, psychologue clinicienne, auprès de personnels de l’Education nationale du département.
Cette initiative pourra être suivie d’autres temps de réflexions (formations, conférences, ...) sur le Vaucluse.

Date et lieu

Mercredi 26 mars 2008 de 9h00 à 12h00
Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse
74, rue Louis Pasteur 84000 Avignon

Compte-rendu

La trame de l’intervention de Vijé Franchi (format ppt) sera mise en ligne très prochainement.
L’enregistrement audio, selon sa qualité, pourra également faire l’objet d’une présentation sur le site.

Ressources

Présentation et articles de Vijé FRANCHI

Compte-rendu de la précédente formation sur ETHNICISATION ET VIOLENCE A L’ECOLE

Contact

APPROCHES CULTURES & TERRITOIRES
51, cours Lieutaud 13006 Marseille
Tél : 04.91.63.59.88

 

Les parents primo-arrivants et l’école

 

Dans le cadre du projet Si loin, si proches : accueillir les nouveaux migrants, Approches Cultures & Territoires organise un second temps de formation à l’attention des acteurs associatifs et des enseignants oeuvrant à Marseille en direction des familles nouvellement arrivées en France.
Cette matinée donnera lieu à un échange de pratiques centré sur la relation des parents migrants à l’Ecole et sera animée par Saïd IBRAHIM, ethnopsychiatre et chercheur en médiation ethnoclinique.

L’inscription est obligatoire
et se fait auprès d’ACT.


Ecole, famille et grande pauvreté

Cette journée, organisée conjointement par l’académie de Besançon et le CRDP de Franche-Comté, était destinée aux responsables et coordonnateurs de ZEP/REP, à des représentants des enseignants, des personnels de santé, des assistantes sociales, des représentants de partenaires (élus impliqués dans la politique de la ville, chefs de projets de contrat de ville...).

Présentation complète sur le site du CRDP de Franche-Comté

Programme de la journée (pdf)

Compte-rendu de la journée

Les interventions

Définitions de la pauvreté

Regards sur l’école

Attentes, peurs et besoins des parents, témoignage du Secours populaire

C’est difficile, témoignage de ATD Quart-Monde

L’École interpellée par les familles du Quart Monde, conférence de Claude PAIR

Pauvreté et motivation scolaire
, intervention d’Anne Mansuy

Agir : témoignages d’actions

L’éducation, parlons en ensemble

Une marmothèque à l’école

Le projet "Courte Echelle"

Evaluation des CP dans le cadre du projet "Courte Echelle"

Réussite scolaire et éducative dans les quartiers prioritaires du Var

Cette rencontre s’inscrit dans une série de restitutions qui font suite à l’étude régionale commanditée par la DRJSCS, l’ACSé et les Rectorats de deux académies de PACA.Retour ligne manuel

Elle sera la deuxième occasion d’entendre et de débattre à partir des données, réflexions et préconisations qui composent le rapport, la monographie du territoire de La Seyne-sur-Mer ainsi que la cartographie régionale.

La restitution sera animée par Samuel Thyrion (COPAS), qui a mené
l’étude, avec la participation de Françoise Lorcerie (CNRS/IREMAM) qui a présidé l’instance régionale d’évaluation.

Vous pouvez télécharger ici l’invitation officielle.

Vendredi 7 juin 2013 de 9h30 à 12h00
Auditorium du collège Henri Wallon
150, avenue Gérard Philippe 83500 La Seyne-sur-mer

Quels outils pédagogiques et culturels auprès des enfants et jeunes NAF ?

Dans le cadre du projet Si loin, si proches : accueillir les nouveaux migrants, Approches Cultures & Territoires (ACT) organise le premier temps de formation 2008-2009 à l’attention des acteurs associatifs oeuvrant à Marseille en direction des enfants et familles nouvellement arrivées en France.
Cette matinée portera sur les outils employés dans et hors temps scolaire auprès des différents publics NAF. Elle sera animée par Claire Pouchol, formatrice du CASNAV Aix-Marseille, et l’équipe d’ACT.

Mardi 25 novembre 2008
Salle Comédia de la Cité des Associations
93, la Canebière 13001 Marseille

Programme prévisionnel

8h45 : accueil des participants

9h00 : présentation de la matinée et tour de table

9h15 : quel fonctionnement et quels outils en temps scolaire ? (intervention du CASNAV ; questions des participants)

10h15 : quels outils pour les acteurs associatifs hors temps scolaire ? (travail en ateliers)

11h15 : mutualisation

11h45 : échange pour améliorer la fiche de présentation des acteurs NAF qui a été utilisée pour le répertoire 2007-2008.

12h00 : présentation du catalogue de ressources pédagogiques L’école et la diversité culturelle : ressources pour agir.

L’inscription est obligatoire et se fait auprès d’ACT.

Approches Cultures & Territoires
51, cours Lieutaud 13006 Marseille
Tél : 04.91.63.59.88

 

Livres jeunesse en Méditerranée Rive Sud

La Méditerranée, porteuse de tant de rêves et riche de nombreuses légendes, contes et histoires qui parcourent les livres destinés à la jeunesse, semble aujourd’hui une terre de désolation quand on évoque la situation de l’édition jeunesse sur sa rive sud.
En réalité, malgré un retard certain sur ses voisins du nord, l’édition jeunesse est en plein essor, de nouveaux éditeurs et auteurs s’affirment.
« Le voyage de 1000 lieues commence toujours par de petits pas » C’est ainsi que l’Association Le Petit Lecteur à Oran présente l’ensemble de ses activités.
Le livre pour la jeunesse connaît un réel développement dans l’ensemble des pays du pourtour méditerranéen. La littérature jeunesse de certains pays comme la France ou l’Italie avec la Foire de Bologne est très connue. Les efforts des éditeurs des pays du Maghreb ou du Machrek le sont beaucoup moins.
Cette journée d’étude propose un panorama général du Livre Jeunesse en Méditerranée et quelques expériences remarquables.

Vendredi 12 décembre 2008
Auditorium des ABD Gaston Deferre
20, rue Mirès 13001 Marseille
Tél. : 04 91 08 61 00

 

 


 

 

 

Accueillir les enfants nouvellement arrivés en France, les enfants du voyage et leurs parents

Dans le cadre du Plan Académique de Formation et du projet Si loin, si proches : accueillir les nouveaux migrants, le CASNAV Aix-Marseille et Approches Cultures & Territoires (ACT) organisent une même journée de formation sur Marseille et Avignon à l’attention des acteurs de l’éducation nationale et de l’éducation populaire oeuvrant en direction des ENAF et leurs familles.

Programme

 Conférence de Claudine MOISE, sociolinguiste, maître de conférences à l’université d’Avignon :

Projection du film documentaire Un autre chemin d’écoliers, de Natacha CYRULNIK, sur une classe d’ENAF à Toulon.

Apports thématiques sur :
- le droit des étrangers en France
- les ressources pédagogiques nationales et locales
avec des interventions du centre de ressources ESPACE Accueil aux étrangers, de l’équipe du CASNAV Aix-Marseille et du centre de ressources Approches Cultures & Territoires.

Plaquette disponible en téléchargement.

Contacts

CASNAV Aix-Marseille
31, boulevard d’Athènes 13001 Marseille
Tél : 04.91.14.13.64

CASNAV Aix-Marseille - antenne d’Avignon
140, route de Tarascon 84000 Avignon
Tél : 04.90.89.97.91

Approches, Cultures & Territoires
51, cours Lieutaud 13006 Marseille
Tél : 04.91.63.59.88

Si loin, si proches : les Rroms à Marseille

Dans le cadre du projet Si loin, si proches : accueillir les nouveaux migrants, Approches Cultures & Territoires (ACT) organise le troisième et dernier temps de formation 2008-2009 à l’attention des acteurs oeuvrant à Marseille en direction des enfants et familles nouvellement arrivées en France.
Cette matinée portera sur la connaissance et le travail en direction du public Rrom. Elle sera animée par l’équipe de la plateforme d’accueil, de traitement et d’accompagnement à destination des Rroms portée par l’association AMPIL (Action méditerranéenne pour l’insertion sociale par le logement).

Inscription indispensable

Approches, Cultures & Territoires
51, cours Lieutaud 13006 Marseille
Tél : 04.91.63.59.88

Contact de la plateforme d’accueil, de traitement et d’accompagnement à destination des Rroms à Marseille

Action méditerranéenne pour l’insertion sociale par le logement
44, cours Belsunce 13001 Marseille
Tél : 04.91.59.92.71

 

Pratiques et réflexions collectives sur la relation d’accompagnement

Cette proposition d’accompagnement des acteurs de terrain est le fruit de la pratique professionnelle et de la formation continue des deux intervenantes ayant une fine connaissance du monde de l’éducation et des problématiques des professionnels travaillant en situation anxiogène.
Il s’agit de mettre en place des groupes de praticiens de l’éducation ou du travail social désireux de mener un travail régulier d’étude de situations de travail, d’observation et de réflexion sur « ce qui se joue dans la relation avec les publics » quand celle-ci pose problème.
Les interventions seront assurées par Souad ABDERREZAK, enseignante, formatrice de formateurs et membre du réseau AGSAS (association générale de soutien au soutien) et Marie-Laure GERIN, enseignante et membre du réseau AGSAS.
Elles ont suivi de 2006 à 2008 la formation " Impacts émotionnels dans l’apprentissage et la relation éducative " (Université Paris V) animée et coordonnée par Vijé FRANCHI, psychologue clinicienne et membre de l’URMIS (Unité de recherche Migrations Société).

Plaquette de présentation en téléchargement

 Ressources en ligne sur le thème " Violence à l’école / Violence sociale"

 

Réussite éducative et scolaire en PACA : l’exemple de Marseille Littoral Nord

Cette rencontre s’inscrit dans une série de restitutions qui font suite à l’étude régionale commanditée par la DRJSCS, l’ACSé et les Rectorats de deux académies de PACA.

Elle sera la première occasion d’entendre et de débattre à partir des données, réflexions et préconisations qui composent le rapport, la monographie du territoire Littoral Nord ainsi que la cartographie régionale.

La restitution sera animée par Samuel Thyrion (COPAS), qui a mené l’étude, avec la participation de Françoise Lorcerie (CNRS/IREMAM) qui a présidé l’instance régionale d’évaluation.

Vous pouvez télécharger ici l’invitation officielle.

Merci de confirmer votre présence en vous inscrivant via le lien suivant

Jeudi 6 juin 2013 de 13h30 à 17h00
Amphi de l’Ecole de la 2ème chance
360, chemin de la Madrague Ville 13015 Marseille


Les « métiers flous » de la coordination

" Les lois de décentralisation puis la mise en place des politiques de « discrimination positive », suite aux rapports Dubedout (politique de la ville), Bonnemaison (prévention de la délinquance), Schwartz (insertion) et à l’installation des ZEP par A. Savary à l’aube des années 1980, ont changé le cadre de l’action publique et en conséquence les modalités de travail des professionnels.
Entre autres :

  • l’Etat n’est plus le seul à incarner l’intérêt général, et d’autres acteurs ont une égale légitimité issue des urnes ;
  • des politiques territorialisées (politiques d’Etat déclinées sur les territoires) et contractualisées se mettent en place  ;
  • d’où l’émergence de nouveaux termes dans le vocabulaire des politiques publiques : diagnostic, évaluation, projet (de territoire, de zone…), gouvernance… ;
  • avec l’obligation de travailler en partenariat (autre terme nouveau) avec une grande diversité d’acteurs ;
  • dans ce contexte le sens n’est pas (totalement) donné, mais se construit (partiellement) au local ;
  • avec la nécessité de mettre en cohérence et de créer des synergies locales pour donner corps à la contractualisation. C’est la mission entre autres des coordonnateurs. "

Intervention en téléchargement sur le site de l’Observatoire des Zones Prioritaires (OZP)

Bernard BIER est chargé d’études et de recherche à l’INJEP et responsable éditorial de la collection Jeunesse/Education/Territoires : Cahiers de l’action

 

Grande pauvreté, interculturalité et réussite scolaire

« Le problème général est bien connu dans les ZEP : il faut à la fois être réaliste, donc s’adapter aux élèves, mais aussi viser le plus haut possible, s’arc-bouter sur les programmes, exiger l’excellence, considérer les élèves comme capables d’aller loin….Viser d’emblée un objectif plus bas pour les enfants du quart - monde est une erreur pédagogique et un scandale moral. »

Présentation et téléchargement du compte-rendu sur le site de l’Inspection académique de l’Aube

Sommaire du document (47 pages)

  • Intervention ATD Quart Monde
  • Propositions pour lutter contre l’exclusion à l’école et au collège (intervention d’Alain Bourgarel)
  • Grande pauvreté - Définition et données quantitatives (diaporama réalisé par C. Lecardonnel et F. Deschamps)
  • De quelles difficultés l’école devrait-elle prendre conscience ? (extrait de l’intervention de Claude Pair - Reims, 7 décembre 2005)
  • Atelier « Apprendre à apprendre », méthodologie, travail personnel.
  • Atelier Ecole famille
  • Atelier Accès à la langue orale et écrite
  • Synthèse des ateliers (diaporama présenté par Michèle Coulon)
  • Introduction à la démarche interculturelle en éducation (intervention de Florence Legendre, Université d’Amiens, CURSEP)
  • La communication interculturelle (intervention de Frédérique Berthiot, CASNAV)
  • Travailler avec des élèves nouvellement arrivés non francophones à l’école et au collège (intervention de Xavier François, CASNAV)
  • Bibliographie

 

Les Arts du langage dans l’apprentissage de la langue

" La nouvelle culture sera perçue au travers du prisme de la culture/des cultures déjà connues. Il convient donc, tant pour la langue que pour la culture, de partir de ce que les enfants savent déjà, des points communs et des différences entre les langues-cultures d’origine et celle du français, puisqu’en effet toutes les sociétés partagent les mêmes universaux mais les interprètent et les culturalisent différemment.
Cependant, force est de constater que cette démarche interculturelle est méconnue dans les classes qui accueillent des ENA. Les langues-cultures des élèves ne servent pas d’appui à la construction des nouveaux savoirs et repères, souvent même, ces langues-cultures sont ignorées.
Notre objectif ici est de les réhabiliter car toutes les études sur l’enseignement-apprentissage montrent que les savoirs nouveaux ne s’organisent qu’en référence aux acquis antérieurs. De plus, pour donner confiance aux ENA, il est utile de reconnaître ce qu’ils sont, d’où ils viennent, pour leur donner envie de découvrir et de pratiquer une nouvelle langue-culture. Tenant compte de ces différents éléments, je proposerai la démarche qui suit."

Texte de l’intervention en téléchargement sur le site du CASNAV de l’académie de Paris.

Nathalie AUGER est maître de conférences en sciences du langage à l’université Paul Valéry - Montpellier 3 et chercheur au laboratoire DIPRALANG.

 

Précarité, éducation, scolarité : Roms et tsiganes à Marseille

Dans le cadre du projet Si loin, si proches : accueillir les nouveaux migrants, Approches Cultures & Territoires (ACT) organise le second temps de formation 2009-2010 à l’attention des acteurs oeuvrant à Marseille en direction des enfants et familles nouvellement arrivées en France.

L’intervenant est le sociologue Jean-Pierre LIEGEOIS, fondateur du Centre de recherches tsiganes de l’Université Paris Descartes (Département de Sciences sociales), qu’il a dirigé de 1979 à 2003.

Il est notamment l’auteur de :
Roms et Tsiganes (La Découverte, 2009)
Roms en Europe (Editions du Conseil de l’Europe, 2007)
Minorité et scolarité : le parcours tsigane (Centre de recherches tsiganes / CRDP Midi-Pyrénées, 1997)

Jeudi 6 mai 2010 de 13h30 à 17h00
Salle Phocéa de la Cité des associations
93, la Canebière 13001 Marseille

Ce temps de formation est ouvert à tous les acteurs associatifs, travailleurs sociaux, personnels de l’Education nationale et autres acteurs institutionnels. Pour participer, merci de vous inscrire :

Approches Cultures & Territoires
6, place Paul Cézanne 13006 Marseille
04 91 63 59 88 – act (@) approches.fr

A l’occasion de la venue de Jean-Pierre LIEGEOIS, A.C.T. propose une conférence tout public à 18h30 intitulée Roms d’Europe et de Marseille. L’avenir incertain d’une histoire complexe

Nouveaux arrivants : s’autoriser à réussir ici quand on vient d’ailleurs

Dans le cadre du Plan Académique de Formation et du projet Si loin, si proches : accueillir les nouveaux migrants, le CASNAV et ACT organisent une journée à l’attention des acteurs de l’éducation nationale, l’éducation populaire et du travail social :

S’autoriser à réussir ici quand on vient d’ailleurs
Conférence de Cécile GOÏ, linguiste, maître de conférences et directrice du département SODILANG de l’Université de Tours. Cécile GOÏ est l’auteur de « Des élèves venus d’ailleurs » (Cahiers Ville Ecole Intégration, Scéren-CNDP, 2005).

[mp3]

Mon histoire, ton histoire
Projection du film de Laurie FREYCHET (MPT Centre Julien/Têtes de l’Art). Un groupe de femmes d’origines comorienne, capverdienne, marocaine, algérienne, albanaise et turque apprennent à lire et écrire le français dans un centre social.

Valoriser le regard des enfants nouvellement arrivés
Intervention d’Agathe LOPEZ, ethnologue, à partir de l’expérience de menée avec le CASNAV de l’académie de Paris. Cette action fait partie du guide de l’accompagnement éducatif des ENA (INJEP-AFEV, 2007).

INSCRIPTION OBLIGATOIRE auprès du CASNAV pour les personnels de l’Education nationale (hormis celles et ceux qui ont reçu une convocation du Rectorat) et auprès d’ACT pour l’ensemble des autres acteurs.

CASNAV Aix-Marseille
31, boulevard d’Athènes 13001 Marseille
Tél : 04.91.14.13.64 - Mél : ce.casnav (@) ac-aix-marseille.fr

Approches, Cultures & Territoires (ACT)
98, rue de l’Evêché 13002 Marseille
Tél : 04.91.63.59.88 - Mél : act (@) approches.fr

Nouveaux migrants : apprendre la langue, accueillir les cultures

Dans le cadre du Plan Académique de Formation et du projet Si loin, si proches : accueillir les nouveaux migrants, le CASNAV Aix-Marseille et Approches Cultures & Territoires organisent une journée de formation à l’attention des acteurs de l’éducation nationale, l’éducation populaire et du travail social oeuvrant en direction des élèves et familles nouvellement arrivées en France.

Programme de la journée en téléchargement

[mp3]

L’intervenante, Nathalie AUGER, est professeur des universités en sciences du langage à l’Université Montpellier III et chercheur au sein du laboratoire DIPRALANG. Parmi ses publications :
« Elèves Nouvellement Arrivés en France. Réalités et perspectives en classe » (éditions des Archives Contemporaines, 2010)
« Immigration, Ecole et didactique du français  » (ouvrage collectif, éditions Didier, 2008)
« Comparons nos langues » (CD-ROM, CRDP de l’académie de Montpellier, 2005)

Jeudi 17 mars 2011 de 8h45 à 12h00, Avignon
Jeudi 14 avril 2011 de 9h00 à 16h30, Marseille

Inscription obligatoire auprès du CASNAV pour les personnels de l’Education nationale (hormis celles et ceux qui ont reçu une convocation du Rectorat) et auprès d’ACT pour l’ensemble des autres acteurs.

CASNAV Aix-Marseille
31, boulevard d’Athènes 13001 Marseille
Tél : 04.91.14.13.64 - Mél : ce.casnav (@) ac-aix-marseille.fr

CASNAV Aix-Marseille - antenne de Vaucluse
49, rue Thiers 84000 Avignon
Tél : 04.90.27.76.96 - Mél : ce.casnav84 (@) ac-aix-marseille.fr

Approches, Cultures & Territoires (ACT)
98, rue de l’Evêché 13002 Marseille
Tél : 04.91.63.59.88 - Mél : act (@) approches.fr

 Présentation de l’action Si loin, si proches : accueillir les nouveaux migrants

Education populaire et territoires en transition

Ce stage à destination de tous professionnels souhaitant : réinterroger son parcours et ses pratiques, approfondir des méthodes d’éducation populaire,...se donne pour ambition de déconstruire et reconstruire son positionnement professionnel en se référant à l’éducation populaire et au mouvement des « villes en transition », concept novateur dans les démarches de mobilisation citoyenne.

Vous débuterez le stage par une mise-en-situation, « le jeu de l’île ». Cette expérimentation collective permet de se confronter concrètement aux difficultés posées par une organisation sociale et solidaire et permet à chacun de manier, dans l’analyse qui suit le jeu, des concepts économiques et politiques paraissant jusqu’ici obscurs. Afin que vous puissiez réutiliser ce jeu dans vos interventions les différentes utilisations possibles seront partagées. Dans un deuxième temps, loin des éco-gestes culpabilisants les individus et valorisants les multinationales, nous construirons et échangerons autour de pratiques décroissantes, qu’elles soient locales ou globales. Il s’agit pour le Pavé de politiser le débat écologique et de démontrer la nécessité de faire converger les luttes anticapitalistes et les luttes écologistes.

Dossier de présentation et contact sur le site de l’APEAS

Site de la SCOP le Pavé

 

Comment soutenir et accompagner la réussite des élèves ? Dispositifs, apprentissages, trajectoires

La réflexion proposée lors de cette formation articule paradigmes de recherche et témoignages d’expériences concrètes sans crainte des controverses entre les savoirs de recherche et les savoirs de métier. Il s’agit de mieux comprendre comment fonctionne le soutien à la réussite des élèves et de dépasser le « rien ne marche » en accordant de l’importance à ce que les acteurs disent qu’ils font. Qu’est-ce qui marche ? Qu’est-ce qui marche moins bien ? Cette posture de recherche, modeste, est particulièrement intéressante au moment où les décideurs sont submergés d’études quantitatives.

Soutenir ? Accompagner ? Étayer ? De quoi parle-t-on ? Qu’est-ce qui soutient les élèves dans leurs apprentissages ? De quels apprentissages s’agit-il ? Qu’est-ce qui fait que les élèves ne progressent pas malgré les efforts déployés par les praticiens au quotidien ? Et donc, qu’est-ce qui fait réussir les élèves ? Comment les trajectoires culturelles et familiales influent-elles sur cette réussite ?


Compte-rendu texte/vidéo sur le site du centre Alain Savary

Avec notamment les interventions de Laurent Lescouarch, Patrick Rayou, Dominique Glasman et Françoise Lorcerie.

Comprendre les phénomènes migratoires et agir sur nos représentations

Le facteur culturel semble actuellement prendre une place prédominante dans l’analyse et la compréhension des relations entre individus et sociétés. La démarche interculturelle permet l’approche critique des idéologies de la différence culturelle : l’ethnocentrisme, le culturalisme, l’évolutionnisme, le racisme. Elle invite à (ré)interroger la part du facteur culturel dans les représentations de l’Autre et dans les dynamiques d’intégration des femmes et des hommes. Les différentes conceptions de la famille ou le rapport à l’éducation, à l’emploi et à la citoyenneté doivent être aisément appréhendées par les acteurs de l’intégration.

Soutenu par le Fonds Européen d’Intégration, le CIDFF Phocéen organise un cycle de formation sur l’interculturalité "Comprendre les phénomènes migratoires et agir sur nos représentations", en partenariat avec Ancrages. Dans un contexte de diversité culturelle, la transformation des représentations participe d’une meilleure pratique professionnelle. Elle favorise la qualité de l’accueil et une orientation plus efficace, en interaction avec le public accueilli.

Présentation et programme sur le site du CIDFF Phocéen, Centre d’Information sur les Droits des Femmes et des Familles

 

Nouveaux migrants entre écueils et accueil

Dans le cadre du projet SI LOIN SI PROCHES, ACCUEILLIR LES NOUVEAUX MIGRANTS, le centre de ressources Approches Cultures & Territoires (ACT) met en oeuvre depuis septembre 2007 un ensemble d’actions en direction des acteurs de l’intégration de familles nouvellement arrivées en France.
A ce titre, nous proposons le premier temps de formation de l’année ; une journée académique et un second atelier suivront en avril et mai 2012.
Cet atelier sera construit autour de séquences du film documentaire LES ARRIVANTS de Claudine Bories et Patrice Chagnard (Les films d’ici, 2010) et de l’intervention de Denis Natanélic d’ESPACE ACCUEIL AUX ETRANGERS.
Cette matinée sera également l’occasion de distribuer le répertoire académique des acteurs associatifs réalisé par ACT en 2011.
Attention, l’inscription est obligatoire et se fait par tél ou mail (coordonnées ci-dessous).

Mardi 31 janvier 2012 de 9h à 12h30
Salle de réunion (rdc) de la Cité des Associations
93, la Canebière 13001 Marseille

Renseignements et inscriptions :
Approches Cultures & Territoires (ACT)
98, rue de l’Evêché 13001 Marseille
Tél 04 91 63 59 88
Mél : act (@) approches.fr

 

De l’(in)égalité de traitement selon « l’origine » dans l’orientation et les parcours scolaires

L’Agence nationale pour la cohésion sociale et l’égalité des chances (ACSé) et la Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité (HALDE), Défenseur des droits depuis mai 2011, ont soutenu la conduite d’une étude, réalisée par l’ISCRA, relative à l’orientation scolaire et discrimination.
Ce travail de synthèse, en problématisant la question de la discrimination ethno-raciale à l’école, conduit à évaluer l’état des savoirs en matière d’(in)égalités de traitement selon « l’origine » dans l’orientation et les parcours scolaires des élèves.
En coopération avec le Rectorat d’Aix-Marseille, nous vous invitons à une rencontre professionnelle consacrée à la restitution de cette étude sur le thème : « De l’(in)égalité de traitement selon « l’origine » dans l’orientation et les parcours scolaires »

Lundi 6 février 2012 de 14h00 à 16h30
Centre Régional de Documentation Pédagogique (CRDP)
31, Boulevard d’Athènes 13001 Marseille

En présence de Fabrice DHUME (Sociologue, chercheur-coopérant à l’ISCRA et membre de l’IREMAM-CNRS
Avec le témoignage de Laurence UKROPINA (Enseignante et coordonnatrice du plan de lutte contre les discriminations, Académie de Nancy-Metz), de Christiane ROSSETTO (IEN, référent académique lutte contre les discriminations, Académie d’Aix-Marseille) et de Yolande ESKENAZI (Conseillère territoriale, Défenseur des droits).

Merci de bien vouloir confirmer votre présence à Madame Téjinia FARÈS : tejinia.fares (at) drjscs.gouv.fr (DRJSCS PACA)

 

Mémoires des conflits, conflits de mémoires

On sait combien a grandi la place que nos sociétés accordent aux pratiques mémorielles : multiplication des commémorations, patrimonialisation des traces du passé, etc. Le thème choisi cette année par les Rencontres de la Dur@nce ferait-il une concession au présent ? Ce serait une erreur de le croire, car l’approche qui a été privilégiée est celle de l’historien et du géographe, voulant ainsi emprunter à nos disciplines cette dimension critique qui les distingue si nettement de la mémoire.

À leur manière modeste, mais exigeante, les 12e Rencontres de la Dur@nce s’efforceront d’être à la hauteur d’un parrainage prestigieux : celui de l’historien Pierre Nora qui invite les professeurs à se « méfier des prestiges et des illusions de la mémoire » pour « en revenir aux fondamentaux de l’histoire [et de la géographie] scolaire(s) ».

Présentation et programme sur le site de l’inspection d’histoire-géographie de l’académie Aix-Marseille

Mercredi 14 et jeudi 15 mars 2012 aux Archives départementales
18 rue Mirès, 13003 Marseille
(Métro Désirée Clary)

PROGRAMME :

Mercredi 14 mars 2012
Matin
 : Mémoires des lieux et géographie des conflits

9 h – 9 h 30 : Ouverture des 12e Rencontres par l’Inspection pédagogique régionale

9 h 30 – 10 h 15 : Conférence en géographie
Mémoire(s) des lieux, une composante du projet urbain ?
par Brigitte Bertoncello, professeure des universités, Université de Provence, géographe et urbaniste

10 h 15 – 10 h 30 : Échanges avec la salle 

10 h 30– 11 h 15 : Conférence en géographie
Conflits occultés, populations oubliées : la difficile résilience territoriale en Afrique (cas du Congo-Brazzaville)
par Élisabeth Dorier, professeur des universités, Université de Provence

11 h 15 – 11 h 45 : Échanges avec la salle et présentation de posters scientifiques sur la géographie des conflits par Elisabeth Dorier et Mathilde Joncheray agrégée de géographie

Après-midi : L’évolution de l’enseignement des mémoires

14 h – 14 h 45 : Conférences en histoire
Mémoires d’exils et conflits de mémoires : le cas de la guerre d’Algérie dans l’enseignement de l’histoire
par Benoît Falaize, universitaire et formateur, Université-IUFM de Cergy-Pontoise / Directeur du Centre de ressources CNHI

14 h 45 – 15 h : Échanges avec la salle

15 h – 15 h 45 : Conférence en histoire
La représentation de la Shoah à l’École : construction et nouveaux enjeux 

par Olivier Lalieu, historien au Mémorial de la Shoah, responsable de l’aménagement des lieux de mémoire et des projets externes du Mémorial de la Shoah

15 h 45 – 16 h : Échanges avec la salle

Jeudi 15 mars 2012
Matin : Ateliers pédagogiques

Échanges de pratiques et débats autour des questions des programmes scolaires liées au thème du colloque :

• Frontières : mémoires et usages (Arctique Russie)

• Le 11 septembre, de l’interprétation à la représentation et au conflit de mémoire

• Serre-Ponçon : mémoires des lieux et conflits d’usage

• Traces urbaines des conflits et lieux de mémoire à Berlin

• Cartographie des conflits

• Le camp des Milles : mue d’un “non-lieu de mémoire”

Après-midi  : Mémoires des conflits

14 h 30 – 15 h 15 : Conférence en histoire
La guerre d’indépendance algérienne : du tabou à la « guerre de mémoire » ?
par Sylvie Thénault, chargée de recherches au CNRS, membre du Centre d’Histoire Sociale du XXe siècle

15 h 15 — 15 h 30 : Échanges avec la salle

15 h 30 – 16 h 15 : Conférence en histoire
Faire l’histoire de « la » mémoire de la Seconde Guerre mondiale en France
par Jean-Marie Guillon, professeur des universités, Directeur de l’UMR TELEMME

16 h 15 – 16 h 30 : Clôture des Rencontres

Roms en (bidon)villes : quelle place pour les migrants précaires aujourd’hui ?


Les bidonvilles du XXIe siècle semblent indissociables de la « communauté rom », perçue à la fois comme culturellement exotique et socialement marginale. Mais qui sont en réalité les habitants de ces baraques construites dans les interstices urbains ? A-t-on affaire à des « nomades insaisissables » ou à des migrants économiques comme tant d’autres ? (…) Les causes de ce phénomène n’ont que peu à voir avec une quelconque appartenance ethnique mais renvoient à des réalités sociales, politiques et économiques qui concernent l’ensemble des habitants de la ville contemporaine.

[mp3]



Dans le cadre de son projet Si loin si proches : accueillir les nouveaux migrants, ACT propose un atelier-formation avec pour intervenant Martin OLIVERA, coordinateur "Action tsigane" au sein de l’association Rues & Cités (Montreuil) et anthropologue.
Il est notamment l’auteur de Roms en (bidon)villes (éditions Rue d’Ulm, 2011) et La tradition de l’intégration. Une ethnologie des Roms Gabori (éditions Pétra, 2012).

Mardi 22 mai 2012 de 9h00 à 12h30
Cité des Associations
93, la Canebière 13001 Marseille

Inscription obligatoire auprès d’ACT : act@approches.fr ou 04.91.63.59.88


 

Associations, école et familles : pour un travail éducatif partagé

Dans un contexte d’accroissement des inégalités, la pression scolaire se fait de plus en plus forte, conséquence d’une réussite éducative voulue par tous mais que ne connaissent pas toutes les familles, notamment populaires.
Face à ces difficultés, à côté de l’école, de nombreux acteurs sont présents, inscrits dans leurs territoires respectifs, au plus près des enfants et des parents.
Cette journée est là pour mettre en réseau ces initiatives, les questionnements et les compétences des professionnels et bénévoles ; pour rompre aussi l’isolement et permettre interactions et mutualisations.
Dans ce sens, les organisateurs ont associé différentes interventions avec un aperçu de l’ensemble des actions périscolaires et l’apport théorique du sociologue Pierre PERIER, en donnant une large place aux échanges et témoignages de celles et ceux qui oeuvrent dans le Var pour la réussite de tous.

Programme de la journée en téléchargement.

Date et lieu

Mardi 5 juin 2012 de 9h à 17h
Espace culturel Jean-Louis Dieux
Av. Pierre Gaudin 83340 Le Luc-en-Provence

Organisation et contact

Approches Cultures & Territoires (ACT)
Tél 04 91 63 59 88 – act(at)approches.fr
&
Comité technique CLAS du Var
Tél 04 94 09 55 36 – robert.gerni(at)ac-aix-marseille.fr

 

Stage d’initiation à la langue romani

Une langue n’est pas seulement un moyen de communication, c’est l’expression d’une culture, d’une pensée, d’une manière de vivre. 

L’école de langue Hispam propose une formation de douze heures sur quatre journées pour découvrir la langue romani, sa syntaxe, son vocabulaire, ses composantes.

Jeudi 13 et vendredi 14 septembre de 18h à 21h
Samedi 15 et dimanche 16 septembre de 10h à 13h

Animatrice : Slavka STEFANOVA
Romni bulgare, enseignante de la langue romani diplômée de l’Université de Veliko Tarnovo (Bulgarie). Ambassadrice de l’association Amença (France), spécialisée dans le dialogue interculturel.

Centre de langue Hispam
62, chemin Saint-Jean-du-Désert
13005 Marseille

Prix : 102€ par participant. Inscription par courriel info@hispam.info ou téléphone 04 91 48 39 79.

Présentation sur le site Hispam.

Programme :

Jeudi 13 septembre 2012 de 18 à 21h
- Présentation générale : Roms, Tsiganes, Gitans, Manouches, Gens du voyage... de qui parle-t-on ?
- Identification de la langue romani
- Structure dialectale de la langue romani
- L’orthographe
- La grammaire partie I

Vendredi 14 septembre 2012 de 18 à 21h
- La grammaire partie II
- La langue et la culture romani
- Le mot et l’esprit

Samedi 15 septembre 2012 de 10 à 13h
- La grammaire partie III
- Pratique de l’écrit I
- Pratique de l’oral I 
- Métier de médiateur et d’interprète en romani

Dimanche 16 septembre 2012 de 10h à 13h
- Pratique de l’écrit II
- Pratique de l’oral II
- Diversité de la culture romani
- Unicité de la culture romani

Les professionnels du soutien à la parentalité rencontrent la différence culturelle


Face à une multitude de modèles de familles, comment les interventions de soutien à la fonction parentale évoluent ? Partant d’une approche ethno-clinique, l’enjeu posé par Claire Mestre sera de comprendre les difficultés des personnes qui, dans leur vie de migrants, rencontrent des dispositifs de soutien à la parentalité, et de s’interroger sur nos représentations de la parentalité à travers un regard critique sur nos pratiques. 

Avec Claire Mestre, psychiatre et anthropologue responsable de la consultation transculturelle du CHU de Bordeaux et rédactrice en chef de la revue l’Autre, et Marion Géry, intervenante EPE 13, psychologue clinicienne, formée à la psychiatrie transculturelle et la thérapie familiale 

Conférence et débat le matin, ateliers thématiques et mise en commun l’après-midi :
- La place du père dans le soutien à la parentalité 
- Du choc des modèles de parentalité entre terre d’accueil et terre d’origine 
- Dispositif du soutien à la parentalité et gens du voyage

Présentation et inscription sur le site du Réseau Parents 13

Langues et cultures familiales à l’école : quelles approches inclusives ?

Dans le cadre du Plan académique de formation et du projet Si loin, si proches : accueillir les nouveaux migrants, le CASNAV et ACT organisent deux séances de formation à l’attention des acteurs de l’Éducation nationale, l’éducation populaire et du travail social.

Programme et infos pratiques en téléchargement

« Développer l’éducation plurilingue et interculturelle à l’école en intégrant les parents n’est ni évident ni anodin. Cela passe par l’information des parents d’élèves, et plus largement des acteurs éducatifs, sur l’intérêt de toutes les langues dans le développement langagier général, la construction de savoirs sur le monde, d’attitudes d’ouverture envers l’altérité et la construction d’une culture commune inclusive de la diversité. Ce travail d’information est particulièrement important dans les contextes où des langues et cultures sont minorisées.
D’autre part, il faut aussi proposer des modalités d’implication des familles dans la conception et la mise en oeuvre de ces approches. Cet aspect permet de répondre au souci des institutions scolaires d’instaurer des liens plus étroits avec les parents, dont certains, issus de la migration ou de classes sociales défavorisées, sont souvent en insécurité linguistique et symbolique vis-à-vis de l’école, en raison notamment de représentations sociales dévalorisant les langues (ou variété de langue) et cultures de leur patrimoine personnel. »

Stéphanie CLERC est sociodidacticienne des langues-cultures, enseignante-chercheuse au laboratoire Parole & Langage et maitre de conférences HDR à Aix-Marseille Université.
Elle est par ailleurs secrétaire générale de l’association internationale EDiLiC (Education et Diversité Linguistique et Culturelle) et coordonne le projet européen IPEPI (Implication des Parents dans l’Éducation Plurilingue et Interculturelle).


INSCRIPTION OBLIGATOIRE auprès du CASNAV pour les personnels de l’Éducation nationale (hormis celles et ceux qui ont reçu une convocation du Rectorat) et auprès d’ACT pour l’ensemble des autres acteurs.

CASNAV Aix-Marseille
31, boulevard d’Athènes 13001 Marseille
Tél : 04.91.14.13.64 - Courriel : ce.casnav (@) ac-aix-marseille.fr

Approches, Cultures & Territoires (ACT)
98, rue de l’Evêché 13002 Marseille
Tél : 04.91.63.59.88 - Courriel : act (@) approches.fr

République-républiques : culture, pouvoir, territoires

Le programme de troisième et celui de première renouvellent profondément l’histoire de la vie politique de la France. Si en troisième se maintient une histoire des grandes étapes de la Ve République (de Gaulle et le nouveau système républicain et La Ve République à l’épreuve de la durée), l’accent est également mis sur quelques moments clés de l’évolution politique : le passage de la guerre à la paix de 1917 à 1920, la crise des années 1930, l’effondrement et la refondation républicaine des années 1940-1946. En première, cette orientation prévaut encore plus nettement puisque l’histoire des relations que les Français entretiennent avec la République est abordée notamment à la faveur de trois études précises : les décennies 1880 et 1890 pour l’enracinement de la culture républicaine, la période qui va de la défaite de 1940 à l’instauration de la IVe République en 1946, enfin les quatre premières années de la Ve République.
Comment expliquer ces choix ? Ils résultent d’abord d’objectifs pédagogiques ; ceux-là mêmes qui ont guidé la rénovation des programmes : l’étude de moments historiques précis doit permettre d’incarner davantage la leçon d’histoire, lui conférer une dimension concrète, enfin, écarter toute tentation à l’exhaustivité. Au renouvellement de la démarche, il faut toutefois ajouter l’intérêt pour les phases de refondation. Cette lecture invite à apprécier la variété des changements d’un régime qui s’est toujours nommé république. La Ve République est désormais le régime le plus durable que la France ait connu depuis la IIIe République. Pour des collégiens et des lycéens, la stabilité institutionnelle peut alimenter l’illusion d’une pérennité de la Ve République. L’étude de moments précis dans un temps relativement court — à peine un plus d’un siècle — incite au questionnement des raisons de ces refontes qui ont marqué notre époque sur fond d’une culture républicaine pourtant assez largement partagée.
Comment intégrer ces nouvelles approches dans les pratiques pédagogiques ? Les 13e Rencontres de La Dur@nce s’appliqueront à répondre à cette question. Avec pour intitulé, République, républiques : pouvoir, culture, territoire, elles fourniront l’occasion d’interroger le savoir universitaire sur des thèmes que la recherche dépoussière sans cesse ; elles permettront aussi de scruter la démarche, d’évaluer des dispositifs dans la perspective résolument innovante qui est celle traditionnellement dévolue aux ateliers pédagogiques.

Programme et modalités d’inscription sur le site de l’Inspection pédagogique régionale d’histoire-géographie
Mercredi 27 mars et jeudi 28 mars 2013
Archives départementales, 18 rue Mirès, 13 003 Marseille

Programme :

Mercredi 27 mars 2013

Matin : Conférences

9h – 9h30 : Ouverture des 13e Rencontres par l’Inspection pédagogique régionale

9h30 – 10h15 : Conférence en histoire : République et religion(s), par Yves Poncelet, inspecteur général de l’Éducation nationale

10 h 15 – 10 h 30 : Échanges avec la salle

10 h 30 – 11 h 15 : Conférence en histoire : La tradition républicaine sous la Troisième République, par Jean-Marie Guillon, professeur émérite des universités

11 h 15 – 11 h 30 : Échanges avec la salle

Après-midi : Pratiques pédagogiques

14 h – 14 h 45 : Cinéma et histoire : 1895-1980 : le temps des actualités cinématographiques, par Dominique Chansel, professeur honoraire

14 h 45 – 15 h : Échanges avec la salle

15 h – 17 h : Premier cycle des ateliers pédagogiques
• Grands travaux présidentiels, pouvoirs, République et territoires
• Usage et pertinence du document dans l’étude de la République dans les programmes de 3e du collège
• Les emblèmes de la République
• La Résistance et les valeurs de la République. Le 14 juillet 1942 à Marseille et à Avignon
• La construction des mythes républicains par les images
• Les territoires ultra-marins et la République française : étude géographique

Jeudi 28 mars 2013

Matin : Pratiques pédagogiques

9 h – 9 h 45 : Ouverture de la matinée : République et histoire des arts, par Jean-Louis Leydet, IA-IPR d’histoire-géographie

10 h – 12 h : Second cycle des ateliers pédagogiques
• Grands travaux présidentiels, pouvoirs, République et territoires
• Usage et pertinence du document dans l’étude de la République dans les programmes de 3e du collège
• Les emblèmes de la République
• La Résistance et les valeurs de la République. Le 14 juillet 1942 à Marseille et à Avignon
• La construction des mythes républicains par les images
• Les territoires ultra-marins et la République française : étude géographique

Après-midi : Conférences

14 h – 14 h 45 h : Conférence en géographie : La République ailleurs : la Nouvelle-Calédonie, par Jean-Christophe Gay, professeur des universités, membre de l’UMR « Espace »

14 h 45 — 15 h : Échanges avec la salle

15 h – 15 h 45 : Conférence en histoire : Quelle refondation républicaine à la Libération ?, par Robert Mencherini, professeur émérite des universités

15 h 45 — 16 h : Échanges avec la salle

16 h – 16 h 30 : Clôture des Rencontres

Regards croisés sur l’école : un exemple de scolarisation des enfants gitans

Dans le cadre de l’action Si loin, si proches, ACT organise une séance de formation centrée sur l’expérience menée depuis de très nombreuses années à Perpignan auprès des familles gitanes.

Cette matinée, destinée aux acteurs associatifs et institutionnels, associera interventions et projection avec :

- Jérôme HUGUET, sociologue, auteur de CAS D’ECOLE. Scolariser les enfants gitans sédentaires de Perpignan (les ateliers du passeur, 2012)

- Stéphane HENRY, responsable du service actions socio-éducatives de la ville de Perpignan

- le film REGARDS CROISES SUR L’ECOLE (Buenaventura films/GIP, 2006) réalisé par Christophe Coello pour le comité Egalité des Chances de Perpignan.

 

INSCRIPTION OBLIGATOIRE

Approches, Cultures & Territoires (ACT)Retour ligne manuel
98, rue de l’Evêché 13002 MarseilleRetour ligne manuel
Tél : 04.91.63.59.88 - Courriel : act (@) approches.frRetour ligne manuel

A cette occasion ACT diffusera la nouvelle édition de son répertoire régional des acteurs associatifs qui recense près de cent structures actives auprès des enfants et familles nouvellement arrivées.

Que faire de la diversité langagière à l’école ? Pratiques, enjeux et défis

Comment construire une culture langagière commune qui prenne en compte la diversité des profils sociaux et des répertoires communicatifs des élèves ? Dans quels buts, à quelles conditions et selon quelles modalités ? À partir d’une large palette d’exemples de contextes, de pratiques professionnelles et de propositions didactiques, il s’agira d’examiner différentes modalités existantes d’interprétation et de prise en compte, à et par l’École, de la diversité linguistique, des normes et des variations socio-langagières. Cet examen conduira, d’une part, à mieux cerner le rôle dévolu aux langues et au langage à l’École dans la construction des différences, voire dans la production d’inégalités sociales et / ou scolaires et, d’autre part, d’envisager des pistes d’action pour que l’École contribue à réduire ces inégalités. Les apports de la recherche pour cette formation s’inscriront dans les champs des sciences du langage, de la sociologie et des sciences de l’Éducation et seront confrontés à la réalité des métiers.

Programme :

• La diversité au fondement d’une culture langagière commune. Les approches plurielles des langues et des cultures - Jean-François de Pietro, Institut de recherche et de documentation pédagogique (IRDP) de Neuchâtel, Suisse ; puis discussion.

• Langue(s) de socialisation, langue(s) de scolarisation dans des contextes scolaires contrastés - Table ronde animée par Nathalie Blanc, IUFM de Lyon, université Lyon 1, avec Emmanuelle Gauthier et Jyoti Garin de l’école internationale PACA à Manosque ; des membres du réseau ECLAIR du quartier de La Duchère à Lyon, Keira Chekaoui, responsable du lieu accueil parents du collège Victor Schœlcher à Lyon et Lucie Mirabello, enseignante liaison école-collège jusqu’en juin 2012 ; Geneviève Kohl, CPE, lycée professionnel Marc Seguin à Vénissieux.

• Diversité langagière ; exigences implicites en littératie et inégalités - Elisabeth Bautier, université Paris 8, équipe ESCOL (Éducation, scolarisation)

Articles :

1. Ambitions et paradoxes des pratiques langagières scolaires : constructions au quotidien des inégalités sociales d’apprentissage.

2. Mobilisation de soi, exigences langagières scolaires et processus de différenciation.

3. Socialisation cognitive et langagière et discours pédagogique : analyser le discours pédagogique pour comprendre les inégalités sociales à l’école.

Écouter les interventions sur le site de l’ENS Lyon.

« Est-ce ainsi que les hommes vivent ? » Trajectoires sociales et scolaires des familles Roms à Marseille

 
Dans le cadre de Si loin, si proches : accueillir les nouveaux migrants, ACT propose une nouvelle rencontre professionnelle sur les actions éducatives et sociales à mener auprès des familles roms.

Organisée en partenariat avec Rencontres tsiganes, cette journée associera :
- la projection des films documentaires Le pendule de Costel (Pilar Arcila) et Notre école (Mona Nicoara & Miruna Coca-Cozma),
- les interventions d’acteurs locaux et de spécialistes dont Jean-Pierre Liégeois et Michaël Guet,
- ainsi que des débats.

Elle s’adresse aux acteurs associatifs, personnels de l’Éducation nationale, travailleurs sociaux, institutions et citoyens.

Programme de la journée en téléchargement


Mercredi 11 décembre 2013 de 9h00 à 17h00

Salle Phocea de la Cité des Associations
93, la Canebière - Marseille 1er

Entrée libre sur inscription auprès d’ACT.

L’enfant et ses langues à l’école : regards disciplinaires croisées à partir d’études de terrain

Les questionnements de la journée sont inscrits dans une filiation. Comme l’a indiqué Jacqueline Billiez lors de son intervention d’ouverture, elle s’inscrit dans une histoire de recherche de plus de 30 ans, avec comme posture initiale de Louise Dabène : « Partir du terrain pour revenir au terrain ».
C’est pour cette raison que la journée alterne exemples du terrain, analyses de recherches pluridisciplinaires (chercheurs des sciences du langage, des sciences de l’éducation, de la psychologie clinique, de la pédopsychiatrie, de la psychanalyse,…) sur le bi-plurilinguisme et, pour ce qui concerne l’École, des propositions didactiques avec des activités relevant ou inspirées de l’Éveil aux langues (EVLANG).

Compte-rendu sur le site du Centre Alain Savary


Sommaire

  • Programme
  • « Partir du terrain pour revenir au terrain » - Jacqueline Billiez
  • Une indienne au collège ? - Paula Cacciali, Marie-Odile Maire-Sandoz et Dianna-Lee Simon
  • Quand les enfants allophones de maternelle sont perçus comme des élèves « en difficulté de langage » : quelles pistes de réflexion ? - Nathalie Thamin
  • Place de la langue maternelle dans l’évaluation clinique - Dalila Rezzoug
  • La dyslexie existe-t-elle ? - Jacques Fijalkow
  • Langues et rencontre interculturelle en éducation : loyautés, conflits, autorisations - Cécile Goï

Interculturalité, comprendre et agir sur nos représentations

Dans notre société, le facteur culturel joue un rôle prépondérant dans les relations interpersonnelles : il peut à la fois constituer un obstacle et être un atout dans la rencontre et la communication entre professionnel.le.s et publics. Comprendre, analyser, réorienter sa posture et ses pratiques professionnelles, tels sont les objectifs de ces formations proposées aux professionnel.le.s de l’intégration. Elles sont aussi et surtout l’occasion de se doter d’outils immédiatement exploitables et de confronter sa pratique professionnelle aux nouvelles connaissances acquises.

Le programme de formation 2013-2014 qui conserve des modules théoriques, propose un éventail d’apports pratiques, de présentation d’outils et/ou de prestations de service innovantes et un temps d’expérimentations. Les sessions porteront sur les thématiques suivantes :

  • Médiation culturelle et Cité Interculturelle
  • Parentalité et Interculturalité. Petite enfance.
  • Logement, santé et vieillissement.
  • Emploi, santé et interculturalité
  • Genre, quartiers et immigration

Site du CIDFF Phocéen : www.cidff13.org

Télécharger le document de présentation.

Savoirs, pouvoirs et gouvernement des esprits. Qui contrôle l’enseignement et la formation ?

Ainsi donc : si l’éducation pour tous et tout au long de la vie reste un grand projet démocratique, qui définit concrètement les buts de l’enseignement et de la formation, leurs critères de légitimité, les domaines à privilégier, les apprentissages à viser (ou non) en priorité ?
Par qui, pour qui, et selon quelles modalités observables le contrôle social d’exerce-t-il sur l’enseignement et la formation ?
Des politiques publiques aux interactions didactiques, entre bien commun et libertés individuelles, comment les pouvoirs se répartissent-ils entre les initiateurs et les destinataires de l’éducation ?

Compte-rendu en ligne sur le site du Centre Alain Savary


Cette journée de colloque a abordé ces questions générales en les déclinant à travers différents domaines empiriques et selon trois points de vue :

1. Savoirs et pouvoirs des éduqués : qui contrôle ce qui s’apprend par l’enseignement et la formation ?

Le premier axe abordera la question du contrôle du point de vue des éduqués : élèves, étudiants, adultes en formation. Il interrogera les diverses formes de pouvoir ou de domination que produisent les savoirs scolaires et de formation sur les usagers du système éducatif.

2. Savoirs et pouvoirs des éducateurs : qui fixe ce qu’il faut connaître pour enseigner et former ?

Le deuxième axe adoptera le point de vue des enseignants et des formateurs sur le contrôle de leur activité. Il interrogera les diverses formes de contrainte, d’influence ou d’attribution de compétences qui conditionnent le travail des professionnels de l’éducation, leur formation initiale et continue, leurs savoirs, leurs idéaux.

3. Savoirs et pouvoirs de l’éducation : qui contrôle la recherche sur l’enseignement et la formation ?

Le troisième axe aura pour objectif d’explorer les rapports entre les pratiques éducatives et la recherche en éducation. Il questionnera le pouvoir contrôlant de la recherche à l’égard des pratiques d’enseignement et de formation, et, réciproquement, les logiques de contrôle qui s’expriment à l’égard des démarches de recherche en éducation.

Pluralité culturelle à l’école et communautés d’apprentissage

Dans le cadre du Plan académique de formation et du projet Si loin, si proches : accueillir les nouveaux migrants, ACT et le CASNAV organisent une séance de formation à l’attention des acteurs de l’Éducation nationale, l’éducation populaire et du travail social.

L’intervenant, Jaume Pallarols i Rusca est inspecteur d’éducation et coordonnateur de zone à Barcelone auprès d’enseignants du premier et du second degré. Il est également l’auteur de nombreux ouvrages pédagogiques sur la langue et la littérature catalane.
Depuis octobre 2013, il participe, ainsi qu’ACT, au projet Implication des Parents dans l’Education Plurilingue et Interculturelle (IPEPI/CARAP for Parents) soutenu par le Centre Européen pour les Langues Vivantes (CELV/Conseil de l’Europe).

Présentation de la conférence-formation en téléchargement

Dans le prolongement de cette matinée consacrée aux professionnels, ACT et Aix-Marseille Université organisent également une séance de formation à l’attention des étudiants en Master FLE/FLS sous la responsabilité de Stéphanie Clerc.


Inscription obligatoire auprès du CASNAV pour les personnels de l’Éducation nationale (hormis celles et ceux qui ont reçu une convocation du Rectorat) et auprès d’ACT pour l’ensemble des autres acteurs.

Approches, Cultures & Territoires (ACT)
98, rue de l’Evêché - Marseille 2e
Tél : 04.91.63.59.88 - Courriel : act (@) approches.fr

CASNAV Aix-Marseille
31, boulevard d’Athènes - Marseille 1er
Tél : 04.91.14.13.64 - Courriel : ce.casnav (@) ac-aix-marseille.fr


Histoire et historiographie des immigrations

À la suite de la réunion plénière du réseau HMIT, le réseau et Génériques organisent une formation gratuite en deux temps :

  • Jeudi 10 juillet 2014 de 17h30 à 19h30
    « Les immigrations maghrébines en Provence à travers la campagne d’archives orales de Génériques »
    « Histoire et mémoire de l’immigration. Luttes et mobilisations pour l’égalité, 1968-1988 »

Animé par Abderahmen Moumen, historien
À la Cité des associations (93, la Canebière - Marseille 1er)

  • Vendredi 11 juillet 2014 de 9h à 13h COMPLET
    « Gestion des archives et valorisation à travers les outils numériques »

Animé par Bruna Lo Biundo et Abderahmen Moumen
À Approches Cultures & Territoires (98, rue de l’Évêché - Marseille 2e)

> Places limitées, inscription obligatoire : CLIQUEZ ICI

Pour toute question, vous pouvez contacter rhmit@approches.fr ou le 04 91 63 59 88.

 

Laïcité et fait religieux : réalités et questionnements

L’objectif de cette formation est d’approfondir la compréhension de la laïcité et du fait religieux, d’outiller les professionnels pour aborder les différents champs possibles d’intervention et d’analyser les résistances à aborder la question de laïcité dans notre société.

Prochain cycle : 2, 9 et 16 octobre 2014.

Inscription : cliquez ici.

Contenus

  • Approche socio-historique et juridique de la notion de laïcité et du fait religieux
  • Travail sur les représentations et les pratiques
  • Identification des postures professionnelles

Public

Tout professionnel du champ éducatif, social et culturel.

Durée

Trois jours.

Coût

200 € par personne pour le cycle de trois jours

Intervenant·e·s

Elia Bortignon, Soraya Guendouz-Arab, Christophe Collado

Références

J. Baubérot, P. Darrhéville, D. Bouzar, H. Pena-Ruiz

Déclaration d’activité en tant que prestataire de formations
enregistrée auprès du préfet de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur
sous le numéro 93.13.15132.13. Cet enregistrement ne vaut pas agrément
de l’État.

Discriminations, intégrations, inclusions

Les objectifs de cette formation sont de clarifier les notions, connaître le cadre juridique et aborder les enjeux dans un contexte professionnel.

Prochain cycle : 25 novembre, 2 et 9 décembre 2014.

Inscription : cliquez ici.

Contenus

  • Approche socio-historique
  • Cadre règlementaire
  • Mises en situation
  • Appropriation des ressources et d’outils
  • Partage d’expériences et de témoignages

Public

Tout professionnel du champ éducatif, social et culturel.

Durée

Trois jours.

Coût

200 € par personne pour le cycle de trois jours

Intervenant·e·s

Damien Boisset, Soraya Guendouz-Arab, Fabrice Dhume

Références

N. Guénif, F. Lorcerie, H. Belhandouz, J.P Zirotti, S. Bouamama, J.P Payet

Déclaration d’activité en tant que prestataire de formations
enregistrée auprès du préfet de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur
sous le numéro 93.13.15132.13. Cet enregistrement ne vaut pas agrément
de l’État.

Roms : des stéréotypes aux réalités professionnelles ?

Cette formation a pour objectif d’apporter des connaissances générales sur les populations roms (histoire, culture et enjeux actuels) afin de constituer des outils d’accompagnement des familles roms.

Prochain cycle : 3, 10 et 17 février 2015.

Inscription : cliquez ici.

Contenus

  • Analyse des représentations et stéréotypes
  • Approches socio-historiques des populations
  • Histoire et culture roms
  • Cadre juridique et réglementaire
  • Regards sur les pratiques professionnelles : quel accompagnement ?

Public

Tout professionnel du champ éducatif, social et culturel.

Durée

Trois jours.

Coût

200 € par personne pour le cycle de trois jours.

Intervenant·e·s

Martin Olivera, Jean-Pierre Liégeois, Elia Bortignon, Soraya Guendouz-Arab

Déclaration d’activité en tant que prestataire de formations
enregistrée auprès du préfet de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur
sous le numéro 93.13.15132.13. Cet enregistrement ne vaut pas agrément
de l’État.

Références

J.P Liégois, M. Olivera, M. Bordigoni

L’interculturel : quelles pratiques professionnelles ?

L’objectif de cette formation est d’apprendre à intégrer dans son projet et dans sa pratique professionnelle la dimension interculturelle.

Prochain cycle : 15, 22 et 29 janvier 2015.

Inscription : cliquez ici.

Contenus

  • Analyse des pratiques et concepts autour de l’interculturel
  • Apports théoriques dans une approche pluridisciplinaire (sociologique, historique, politique )
  • Élaboration d’un projet dans le cadre de son institution

Public

Tout professionnel du champ éducatif, social et culturel.

Durée

Trois jours.

Coût

200 € par personne pour le cycle de trois jours.

Intervenant·e·s

Ramzi Tadros, Soraya Guendouz-Arab

Invité·e·s

Hélène Hatzfeld et Sylvie Grange

- Hélène Hatzfeld
Elle est Docteur d’Etat en science politique, agrégée de lettres classiques, chargée de cours à l’Institut d’études politiques de Paris. Elle représente le DREST (Ministère de la culture et de la communication/Secrétariat général/Service de la coordination des politiques culturelles et de l’innovation) dans le Groupement d’Intérêt Scientifique Institutions Patrimoniales et Pratiques Interculturelles (GIS IPAPIC). Elle est notamment co-auteure de l’ouvrage « Repères pour un dialogue interculturel », publié en 2010 par le Ministère de la Culture et de la Communication.

Elle interviendra lors de notre formation sur l’aspect théorique autour de l’interculturel (thèmes de travail :
 diversité culturelle et interculturalité ;
 interculturalité et développement durable ;
 la diversité des modes de contribution à la recherche ;
 la transformation de la notion de légitimité : les légitimités ordinaires).

- Sylvie Grange
Elle est conservatrice du patrimoine et depuis 2013, directrice de l’Office Central de Coopération et d’Information Muséales (OCIM). . Elle a auparavant été chef du bureau des réseaux professionnels et internationaux à la DGP et a exercé ses fonctions à la conservation départementale des musées et du patrimoine de Cavaillon (1985-2003), elle a été conseillère pour les musées à la DRAC Rhône-Alpes (2004-2006), chargée de mission pour la recherche et la conservation-restauration à la direction des musées de France (2007-2009). Elle a notamment participé à la définition et à l’animation de séminaires territorialisés sur les pratiques interculturelles des professionnels du patrimoine en collaboration avec le secrétariat général du MCC et les acteurs de la préfiguration du GIS IPAPIC depuis 2008.

Elle interviendra lors de notre formation sur la notion de projet interculturel.

Références

G. Noiriel, A. Sayad, E. Glissant, P. Chamoiseau, A. Césaire

Déclaration d’activité en tant que prestataire de formations
enregistrée auprès du préfet de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur
sous le numéro 93.13.15132.13. Cet enregistrement ne vaut pas agrément
de l’État.

Réalités de l’immigration aujourd’hui à Marseille

Dans le cadre de l’action Si loin, si proches : accueillir les nouveaux migrants, ACT organise un atelier-formation à l’attention des acteurs associatifs et institutionnels.

Avec un regard (positif) sur les migrations et à l’encontre des clichés et stéréotypes, nous aborderons les points suivants :

- données de contexte sur qui et combien sont aujourd’hui les immigrés à Marseille
- éléments-clés pour comprendre les mouvements migratoires actuels
- démarche de valorisation ce qui se passe bien dans les cités, au travail, à l’école...

Jean-Pierre Cavalié est délégué régional de la CIMADE


Mardi 20 mai 2014 de 9h à 12h30
Cité des associations
93 la Canebière 13001 Marseille

Pour faciliter l’organisation merci de vous inscrire auprès d’Approches Cultures & Territoires par téléphone : 04.91.63.59.88 ou courriel : act (@) approches.fr

Une école inclusive : enjeux et démarches pour l’accueil et la scolarisation des élèves allophones nouvellement arrivés, des élèves issus de familles itinérantes ou de voyageurs

Après avoir situé son propos dans la logique de son activité professionnelle à l’interface entre recherche, formation et pratique, Marie-Odile Maire Sandoz pose la complexité de la diversité des situations scolaires non réductibles à des typologies d’élèves pour lesquelles il y aurait des réponses calibrées.
Elle rappelle que l’École est aussi constituée d’une communauté d’enfants, de jeunes et d’adultes qui apprend à accueillir et à reconnaître à chacun une place.
Puis l’intervenante aborde en trois points ce qui est ou pourraient être les leviers de d’actions : l’accueil de l’élève et des ses parents, l’entrée dans la forme scolaire, les apprentissages linguistiques des EANA et des EFIV.
Il s’avère que très souvent les problématiques rencontrées par l’accueil et la scolarisation de ces élèves rejoignent celles de l’ensemble de la communauté scolaire ou pour le moins croisent fortement celles des élèves dont on dit que la culture familiale est éloignée de celle de l’école.
Pour finir, la formation est convoquée dans une démarche construite à partir des « problèmes de travail » que rencontrent les enseignants dans leur classe ordinaire.

Compte-rendu sur le site du Centre Alain Savary


Plan

  • De qui parlons –nous ?
  • De quoi parlons-nous ?
  • L’accueil
  • L’entrée dans la forme scolaire
  • Place et rôle des langues
  • Et la formation ?
  • Conclusion

Cette intervention a eu lieu à l’occasion du séminaire national de la
DGESCO « Une école inclusive pour les élèves allophones nouvellement arrivés et les élèves issus de familles itinérantes et de voyageurs ».

Culture écrite et prévention du décrochage. Enjeux cognitifs, culturels et sociaux

En quoi la culture écrite peut-elle être un facteur de décrochage mais aussi de raccrochage pour les élèves ? Cette question a donné lieu à deux ans de recherche dans l’ÉCLAIR Schœlcher sur le plateau de la Duchère à Lyon. Les journées de formation des 6 et 7 juin 2013, organisées par le Centre Alain Savary, ont été l’occasion de restituer les premiers apports de cette recherche de réfléchir de partager les expériences des professionnels. Avec la participation de Patrick Picard, Sylvie Martin Dametto, Stéphane Kus, Yves Reuter, Anne-Laure Le Guern et Lydie Heudier Deschamps.

Compte-rendu écrit, audio, et vidéo sur le site du Centre Alain Savary de l’Institut français d’éducation

Rapport de la recherche menée dans des classes de CM2, 6e et 5e du quartier de la Duchère à Lyon.


Migrants et parents d’élèves : deux expériences marseillaises

Dans le cadre de l’action « Si loin, si proches : accueillir les nouveaux migrants », ACT organise un atelier-formation à l’attention des acteurs associatifs et institutionnels.

Qui sont aujourd’hui les parents et les élèves nouvellement arrivés à Marseille ?
Quelles représentations se fait-on de ces familles aussi singulières que diverses - parlant ou non le français, ayant une trajectoire migratoire simple ou très complexe, connaissant ou pas les codes de l’école ?
Que faire de particularités culturelles et familiales qui interpellent parfois l’école républicaine et plus généralement la société ?
Quelles modalités concrètes permettent de faire place aux parents - dans et hors les situations d’apprentissage - pour un meilleur lancement de la scolarité des enfants ?

Ces questions seront abordées par Sylvie Anselme, enseignante et directrice de l’école maternelle Parmentier (Marseille 1er) et Michèle Rouzier, cordinnatrice de trois modules d’accueil (MODAC) en collège, lycée professionnel et lycée général (Marseille 3° et 15°).


Pour faciliter l’organisation, merci de vous inscrire auprès d’Approches Cultures & Territoires par téléphone : 04 91 63 59 88 ou courriel : act (@) approches.fr

Mercredi 19 novembre 2014 de 9h00 à 12h30
Cité des associations
93, la Canebière - Marseille 1er

L’accompagnement des mineurs isolés étrangers. Approche globale

La complexité de la prise en charge des mineurs isolés étrangers est liée à l’imbrication de plusieurs facteurs.

Les démarches juridiques interfèrent dans l’accompagnement éducatif qui fait lui-même les frais de l’anxiété que suscite chez le mineur isolé étranger l’obtention des « papiers ». La barrière de la langue alimente l’incompréhension des enjeux de cette situation, tant d’un côté que de l’autre. Pour le jeune immigré les craintes concernant son avenir sont vécues sur un mode persécutif qui accroit la souffrance de l’exil. Pour les professionnels engagés dans l’accompagnement les malentendus se construisent à partir de l’interprétation qu’ils font de conduites qualifiées « d’opposition ». A ces difficultés se rajoute celle du nécessaire décryptage des différentes modalités d’expression possibles de la souffrance. Si la part psychologique est importante, elle ne doit cependant pas occulter la nécessité d’un bilan médical.

En proposant d’aborder les différents aspects en jeu dans l’accompagnement des mineurs isolés étrangers, cette formation vise à offrir une perspective globale.


L’accompagnement des mineurs isolés étrangers.
Approche globale

Formation organisée par l’Espace Santé Jeunes de Marseille en partenariat avec le SAAMÉNA
7 séances, du 23 janvier au 26 juin 2015
Inscription individuelle : 995 €. Formation continue : 1405€.

Télécharger le programme et le bulletin de formation.

IMAJE Santé - 35, rue Estelle - Marseille 1er
04 91 137 187

Dé-chiffrer l’humain ? Des outils, des valeurs, des pratiques

Le Groupe Français d’Éducation Nouvelle (GFEN en Provence), mouvement de recherche en formation agréé par l’Éducation Nationale organise un stage "Écriture et arts plastiques" ouvert à tous (enseignants, parents, étudiants) autour de la question de la notation, du chiffre et de l’humain en éducation, en classe, en formation.

Il s’agira de mener une réflexion pour inventer d’autres manières de comprendre, d’analyser et partager ce que nous sommes, d’autres manières d’évaluer ce que nous produisons.

Trois jours, trois ateliers, pour partager des temps de réflexions, de lectures, d’inventaire d’outils au service de valeurs que portent l’Éducation nouvelle, au premier rang desquelles "Tous capables".


Vendredi 24 octobre 2014 (9h00 – 17h30)
Samedi 25 octobre (9h00 – 17h30)
Dimanche 26 octobre (9h00 – 17h00)

Centre de loisirs des Espillières
13400 Aubagne

Prix
Entre 20 € (étudiants, chômeurs) et 60 €.
Soutien : 80 €

Présentation et inscription sur le site du GFEN Provence

Interculturalité et parentalité

 

Le CIDFF Phocéen et Anthropos - Cultures Associées proposent une nouvelle formation sur la thématique "Interculturalité et parentalité".

Elle s’adresse à tous les professionnels et bénévoles qui travaillent dans le champ de la parentalité, et qui souhaitent enrichir leurs pratiques avec les familles à travers une approche issue de l’anthropologie, du droit, et de la psychologie interculturelle.

" Le concept de parentalité revêt, selon les cultures et les contextes de vie, des traductions très diverses à tout niveau : sommeil, alimentation, autorité, places et rôles dans l’organisation familiale, aménagements des temps et des espaces, valeurs et affects, etc.
Les acteurs de terrain qui travaillent dans ce domaine se trouvent ainsi confrontés à une grande hétérogénéité de pratiques dont certaines peuvent parfois devenir source d’incompréhension, voire de conflit avec les familles.

L’approche interculturelle permet, d’une part, de mieux comprendre ces situations en analysant les représentations mutuelles et les éléments culturels en jeu. Elle propose d’autre part, d’entrer dans une logique de négociation, grâce à laquelle accompagnants et accompagnés peuvent trouver une place plus confortable et mieux travailler ensemble autour d’objectifs partagés."

Cette formation de 3 jours se déroulera les :

12 &13 janvier et 3 février 2015
Horaires : De 9h à 12h et de 14h à 17h
Lieu : 1, rue Forbin - Immeuble Le Strasbourg II, 13003 Marseille

Les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 20 décembre 2014.

Trouvez en téléchargement le programme de la formation, ainsi que le bulletin d’inscription.

Altérités, au croisement de nos représentations

Ancrages coordonne ce cycle de formation soutenu par la Direction de l’accueil, de l’accompagnement des étrangers et de la nationalité
(DAAEN). Il est réservé aux professionnels, acteurs publics et associatifs qui exercent, en priorité dans les quartiers populaires, des fonctions d’accueil, d’orientation et d’accompagnement des publics ayant ou ayant eu un parcours migratoire. Il s’agit de sensibiliser à la problématique démographique, économique, sociale, sanitaire et culturelle des personnes immigrées et de comprendre et agir concrètement pour améliorer la prise en compte de ces populations sur le territoire.

Il s’agit d’apporter une meilleure connaissance des phénomènes migratoires et des processus d’intégration, et de favoriser la montée en qualification et en compétences des professionnels de l’intégration.

Du Lundi 16 au Vendredi 20 Mars 2015 (4 journées (28h) sauf le mercredi).

Centre de ressources Ancrages
42, Bd d’Annam 13016

Les personnes inscrites pour le cycle, soit 4 jours, sont prioritaires. Date butoir d’inscription : le vendredi 20 février 2015.

Retrouvez toutes les informations et le formulaire d’inscription sur le site d’Ancrages

Interculturalité et parentalité

Le CIDFF Phocéen et Anthropos - Cultures Associées proposent une nouvelle formation sur la thématique "Interculturalité et parentalité".

Elle s’adresse à tous les professionnels et bénévoles qui travaillent dans le champ de la parentalité, et qui souhaitent enrichir leurs pratiques avec les familles à travers une approche issue de l’anthropologie, du droit, et de la psychologie interculturelle.

" Le concept de parentalité revêt, selon les cultures et les contextes de vie, des traductions très diverses à tout niveau : sommeil, alimentation, autorité, places et rôles dans l’organisation familiale, aménagements des temps et des espaces, valeurs et affects, etc.
Les acteurs de terrain qui travaillent dans ce domaine se trouvent ainsi confrontés à une grande hétérogénéité de pratiques dont certaines peuvent parfois devenir source d’incompréhension, voire de conflit avec les familles.

L’approche interculturelle permet, d’une part, de mieux comprendre ces situations en analysant les représentations mutuelles et les éléments culturels en jeu. Elle propose d’autre part, d’entrer dans une logique de négociation, grâce à laquelle accompagnants et accompagnés peuvent trouver une place plus confortable et mieux travailler ensemble autour d’objectifs partagés."

Cette formation de 3 jours se déroulera les :

Lundi 1er, mardi 2 et mardi 23 juin 2015
Horaires : De 9h à 12h et de 14h à 17h
Lieu : 1, rue Forbin - Immeuble Le Strasbourg II, 13003 Marseille

Les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 15 mai 2015.

Trouvez en téléchargement le programme de la formation, ainsi que le bulletin d’inscription.

Collecter et restituer la parole des acteurs, une valorisation des savoir-faire et des initiatives collectives

Paroles Vives propose un cycle de formation autour de la valorisation des projets et initiatives collectives dans le cadre de la programmation de l’APEAS.

Paroles Vives est une association reconnue comme entreprise de l’Économie Sociale et Solidaire, quoi de plus naturel que de s’associer auprès de l’APEAS afin de transmettre des savoir-faire que nous développons et mettons en pratique durant nos missions de recherche-action tant dans le secteur du patrimoine culturel immatériel et matériel, que dans les projets sociaux et urbains.

Vous souhaitez valoriser une dynamique collective, une initiative solidaire ? Vous aspirez à ce que les valeurs et les trajectoires des acteurs soient respectées et mises en valeur ? Vous avez déjà commencé à collecter de la matière ou vous vous demandez comment vous y prendre ? Recueillir les expériences et les savoir-faire pour valoriser votre projet collectif est un moyen original et approprié pour la restitution et la valorisation de vos actions.

Mettre en lien votre projet, son espace de réalisation et ses acteurs par le biais de collectes de la mémoire orale peut contribuer à donner une nouvelle image de votre dynamique collective, renforcer les liens humains et les valeurs défendues par votre structure.

Comment aborder les savoir-faire et les récits de pratiques ? Comment circonscrire l’objet « parole » ? Qui peuvent être les sujets, les témoins d’une telle démarche de valorisation ? Comment organiser les informations à recueillir ou recueillies ? Comment les utiliser et les valoriser dans le respect des cadres juridiques ? Quelles formes donner àla restitution : écrite, orale, visuelle ?… Autant d’étapes et de questionnements qui jalonnent le collectage et le projet de valorisation et de restitution.

Formation les 2, 3 et 17 avril 2015

APEAS
28 Boulevard National
13001 Marseille

Inscription et demande d’informations : formation[@]apeas.fr Murielle Souyris / 04 91 99 02 47 - 04 91 99 02 40

Si vous n’êtes pas dans les Bouches-du-Rhône, vous pouvez contacter Paroles Vives pour tous projets de valorisation de dynamiques collectives ou autour de la mémoire orale, du patrimoine immatériel, nous vous répondrons rapidement et étudierons avec vous les possibilités de vous répondre favorablement.

Pour en savoir plus téléchargez le programme.

Accueillir l’enfant et ses langues

Dans le cadre de l’action « Si loin, si proches : accueillir les nouveaux migrants », ACT organise un atelier-formation à l’attention des acteurs associatifs, institutionnels et de la communauté éducative.

Dans un contexte sociétal - qu’il soit local, régional, national, international - où le plurilinguisme est la norme et le monolinguisme l’exception, comment créer des espaces éducatifs d’épanouissement individuel et de lien social de/dans la pluralité ?

Dans nos pratiques professionnelles comment interroger les situations complexes marquées par la multiplicité des langues, des cultures et des identités pour lesquelles le chemin de la réussite est à construire de manière singulière et inventive ? Comment réduire l’isolement linguistique et culturel des enfants et de leur famille ? Comment développer des capacités plurilingues et pluriculturelles, posées ici comme facteur de développement pour tous ?

À partir des apports de la sociolinguistique et des sciences de l’éducation, de l’expérimentation d’activité d’éveil aux langues, nous mettrons à distance des situations apportées par les participants afin de les questionner et de les envisager dans une perspective confiante du devenir de l’enfant par la construction de l’estime de soi et d’ouverture à l’altérité.

Matinée animée par Marie-Odile Maire Sandoz
Chargée d’études et de recherches au Centre Alain Savary, Institut français de l’éducation – ENS de Lyon


Lundi 27 juin 2016 de 9h30 à 12h30
Cité des Associations
93, la Canebière
13001 Marseille

Entrée libre

Merci de vous inscrire auprès d’Approches Cultures & Territoires par téléphone : 04 91 63 59 88 ou courriel : formations@approches.fr

Laïcité(s) et discriminations

Alors que l’École a été mise sous les projecteurs médiatiques au mois de janvier dernier, et sommée de mieux transmettre les « Valeurs de la République », cette formation de formateurs et de cadres, tente de regarder les tensions qui se sont construites autour de l’école et les impacts que cela a sur les professionnels et les élèves. 

À travers la déconstruction de la double injonction qui est faite aux professionnels de l’école de faire respecter la laïcité et de ne pas discriminer, sans forcément que ces professionnels soient accompagnés pour comprendre la complexité juridique, historique et sociologique de ces notions, la formation permettra de faire le point sur les notions de « laïcité » et de « discrimination » et de réfléchir aux difficultés professionnelles que cela peut générer.

L’objectif est

  • d’outiller cadres et formateurs pour leur permettre de mieux accompagner les équipes de terrain dans leurs relations avec les élèves et leur famille et de réfléchir aux conditions d’un enseignement moins discriminant ;
  • de clarifier les concepts et les différentes conceptions de la laïcité à l’école ;
  • d’interroger les fonctionnements institutionnels prescrits et réels ainsi que les pratiques professionnelles ordinaires ; 
  • de favoriser la réflexion et les échanges sur les questions liées à la laïcité et aux discriminations à l’école ;
  • d’ouvrir de nouvelles pistes de travail et de formation en direction des professionnels de l’école.

Laïcité(s) et discriminations
Formation de l’Institut français d’éducation - ENS Lyon
14, 15 et 16 mars 2016

Accéder aux interventions et aux documents de travail sur le site de l’IFE.

Laurence de Cock en conférence à Marseille // ACT

Approches Cultures & Territoires vous invite à sa deuxième conférence à l’occasion de la 4# biennale du RHMIT :

Laurence de Cock

Enseignement de l’histoire : enjeux, ruptures et continuités

La conférence-débat est ouverte à toutes et à tous, entrée libre, pas de réservations.

Rendez-vous ce mardi 17 octobre au Centre social l’Agora, 34 rue de la Busserine, 13014 Marseille.

Plus d’ infos et ressources sur la page Facebook de l’événement

Tenez vous informés de l’ensemble de la programmation de la 4# biennale sur le site du RHMIT

Créer pour résister face aux urgences de l’actualité

Atelier de formation
Créer pour résister face aux urgences de l’actualité :
Des pistes pour construire des ateliers de création et d’animation culturelles


Au carrefour de l’histoire, de l’imaginaire et de l’actualité, ACT (approches.fr) et le GFEN (gfenprovence.fr) vous invitent à deux jours d’ateliers et de mises en partage autour d’une même question :
« À quoi bon des poètes, des chercheurs, des créateurs en des temps si troublés ? » À quoi bon les pratiques de création et les projets d’animation culturelle, les textes, les films, les conférences, les spectacles que nous partageons dans les écoles, les maisons de quartier, les formations face aux guerres et aux drames qui traversent l’espace public et les médias ?

Déroulement : chaque jour, un temps de travail en atelier (écriture – scène) ; un temps d’échanges d’expériences et de problématisation.



INFOS PRATIQUES

Inscriptions dès à présent sur le formulaire suivant : https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSeU2zDoo48YhEo4PJUzekdxfVEKTmdTStkFaGTDmTO3Iy7ccg/viewform ?usp=sf_link
Attention, places limitées !

- Vendredi 24 novembre 2017 (de 9h à 17h)

Unis Cité
29, Boulevard d’Athènes
13001 Marseille

- Samedi 25 novembre 2017 (de 9h à 17h)

Centre de loisirs Les Espillères
13140 Aubagne

(Plan d’accès sur demande)
Un co-voiturage sera mis en place le 24.

Une participation aux frais est suggérée (10€ pour 1 jour, 15€ pour les deux)
Vos emplois du temps sont compliqués ? Vous pouvez décider de ne venir qu’un jour sur deux (mais nous le regretterons)...

Altérités. Au croisement de nos représentations

 

Conséquence directe des conflits, l’augmentation fulgurante et multiforme des flux migratoires dans le monde se traduit par de nouveaux enjeux de connaissances et de compétences, en termes d’accueil et d’intégration des primo-arrivants. Le contexte actuel exige une formation adaptée et régulière pour intervenir auprès des publics en situation de précarité, aux repères culturels différents, parfois en souffrance psychique… L’offre de formation de l’association Ancrages co-construite avec les professionnels, répond aux attentes spécifiques des intervenants dans une dynamique de développement ou de renforcement de nouvelles compétences et de connaissances.

Ce cycle interrégional de formation, mené par Ancrages en partenariat avec l’association Romans International , à Romans sur Isère propose aux professionnels et aux personnes engagées auprès des primo-arrivants :
 • Des clés pour appréhender un environnement institutionnel et géopolitique complexe et fortement évolutif,
 • Développer des aptitudes pour accompagner un public spécifique,
 • Donner du sens à ses missions et faire évoluer ses pratiques professionnelles pour une intervention plus efficace et plus humaine

La formation “Altérités, au croisement de nos représentations” s’inscrit dans le cadre des formations obligatoires pour les volontaires en mission de service civique par la mise en perspective historique de l’engagement civique et citoyen dans le processus d’accueil et d’intégration des migrants.


Du 14 mai à 8h00 au 16 mai à 17h00

Friche de la Belle de Mai - Salle de réunion R2
41, Rue Jobin
13003 Marseille

Programme de la formation et inscriptions sur le site de l’association Ancrages

Migrations et Créations : vers une inclusion solidaire

En partenariat avec le GFEN (Groupe Français d’Éducation Nouvelle) Provence et l’association motsarts, Approches Cultures & Territoires propose une demi-journée de formation ouverte à tous et gratuite mais sur inscription car les places sont limitées, à l’attention des acteurs socio-culturels, des enseignants et des citoyens qui dans leurs activités professionnelles et/ou associatives veulent agir contre toute forme d’exclusion et tout processus de discrimination en s’interrogeant sur la question de la création comme levier de reconnaissance et d’émancipation.

L’atelier que nous proposons s’inspire d’un projet mené avec un groupe de MENA (Migrants Mineurs Non Accompagnés) en Belgique et suppose de se laisser surprendre, étonné, percuté par ce qui surgit, de nos singularités, de nos contradictions, de nos chemins de traverse, de créativité et d’innovation.

Plus d’infos sur http://www.motsart.be

Pascale Lassabliere :

Formatrice en alphabétisation puis responsable de projets d’Éducation permanente, Pascale organise depuis 6 ans des ateliers d’écriture et de création avec les ateliers Mots’Art et intervient dans la formation d’enseignants et de travailleurs socioculturels en milieu carcéral et dans des projets créatifs avec des maisons de quartier à Bruxelles (www.motsart.be). Engagée en Éducation nouvelle, elle a publié dans Le Journal de l’alpha (Bruxelles) et L’Éducateur (Lausanne). 








26 Septembre 2018 de 9H00 à 12H30

APPROCHES CUTURES ET TERRITOIRES ACT

98 Rue de l’Evêché

13002 Marseille

GRATUIT SUR INSCRIPTIONS AUPRÈS D’ACT :

Par mail : formations@approches.fr

 

Rendez-vous d'ACT

La Fabrique du Regard #3 : Figures de l’altérité

Cycle de conférences, Avril-Décembre 2018, Marseille, ACT-BMVR-MHM à suivre

Attention Travail d’arabe

Exposition, 25 Septembre - 12 Octobre 2018, ACT-CIMADE, Centre social Grand Saint Antoine, Marseille à suivre

Migrations et Créations : vers une inclusion solidaire

Formation ouverte à tous les professionnels avec Pascale Lassabliere, ACT, 26 Septembre 2018, Marseille à suivre

Racisme et discrimination raciale, de l’école à l’université

Colloque International et interdisciplinaire, Université Paris Diderot, du 27 au 29 septembre 2018 à suivre

Autres actualités

DE LA MANUFACTURE DES TABACS À LA FRICHE DE LA BELLE MAI, LIEUX À MÉMOIRES MULTIPLES

Balade patrimoniale, 13 octobre 2018, Marseille, Ancrages à suivre

BELSUNCE NOAILLES, DANS LES COULISSES DE LA VILLE

Balade patrimoniale, 29 octobre 2018, Marseille, Migrantour -Ancrages à suivre

EXPOSITION : « DERRIÈRE LA BOURSE », ARCHÉOLOGIE D’UN QUARTIER : 1860-2017

Exposition, jusqu’au 30 septembre 2018, Marseille, Musée d’Histoire de Marseille à suivre

Exil – Etre ici aujourd’hui

Exposition- tables rondes-spectacles, 26 Septembre au 30 Septembre 2018, Ongles, Manifeste Rien MHeMO à suivre

Ressources

Kaoutar Harchi, sociologue de la littérature à suivre
Une vie non fasciste à suivre
Théâtre Public N° 229 – Etats de la scène actuelle 2016-2017 à suivre
Les violences sexistes à l’école - Une oppression viriliste à suivre
Citoyenneté et immigration : six vidéos pour comprendre l’histoire de l’immigration à suivre

Mise à jour : mardi 11 septembre 2018 | Mentions légales | Plan du site |