Imprimer la page

Ave Césaire

Slam, musique et théâtre, Chapelle du Verbe incarné, 11 au 13 juillet 2013, Avignon

Ave Césaire est une adaptation du recueil de textes Afriques Diaspora Négritude de Marc Alexandre Oho Bambe, où se retrouvent le slam, la poésie, le théâtre et la musique. C’est un cri nègre et un manifeste contre l’oubli qui invite à la rencontre des mondes et à une réflexion sur la transversalité des mémoires et de l’héritage. C’est un hommage aussi, à Aimé Césaire, dont la parole incandescente symbolise la respiration de l’homme debout.

Capitaine Alexandre (poète camerounais) et Fabrice Di Falco (contre-ténor martiniquais) incarnent sur scène une hybridité culturelle et un humanisme contemporain qui célèbrent une nouvelle région du monde créole.

Les 11 et 12 juillet à 12h10

La Chapelle du Verbe incarné
21G, rue des Lices
Avignon

Présentation sur le site de la Chapelle du Verbe incarné.


Et le 13 juillet à 11h
Au bout du petit matin, Aimé Césaire (55’) de Sarah Maldoror.
Ce film est un portrait d’Aimé Césaire, poète, humaniste et chantre de la négritude, enraciné dans sa terre natale de Martinique.
Suivie d’une rencontre avec Romuald Fonkoua, directeur du Centre International d’Études Francophones à La Sorbonne


-11 juillet 2013-



Histoire coloniale et postcoloniale














































































































































Négritude / Créolisation