Accueil > Ressources

Articles

Débat : la criminalisation de la solidarité aux migrants, miroir d’une Europe "prohibitionniste"

Article, The Conversation, janvier 2018


L’éclatement de la « crise migratoire » en 2015 s’est répercuté à la frontière italo-française. Une zone de « non-droit d’asile » a ainsi émergé entre la France et l’Italie, plus précisément à Vintimille, « le Calais italien ». Les reportages et des vidéos sur ce qui s’est passé et se passe encore dans cet endroit d’Europe sont très nombreux (en français et en italien).

Dès le début de juin 2015, quelques milliers de migrants se sont « installés » juste à la frontière sur les rochers. C’était encore l’été ; ils avaient des sacs de couchage et des tentes fournis par les bénévoles italiens puis français. On a vu d’emblée d’un côté la mobilisation des no borders et autres bénévoles italiens et français (notamment ceux de Roya Citoyenne), et de l’autre la mise en place d’un dispositif militaro-policier italien et français sans pitié et violent.

Compétition mortifère entre polices italienne et française

Avec Manuel Valls, qui visiblement souhaitait démontrer sa capacité à dépasser Nicolas Sarkozy en la matière, le gouvernement français a fait le choix de la répression systématique des migrants qui cherchaient à passer la frontière. Les contrôles se sont amplifiés. On a même vu, un jour, une vingtaine de policiers monter dans un train et le bloquer juste avant Menton pour appréhender deux mineures et les refouler en Italie. Une compétition s’est ouverte entre les polices des deux côtés de la frontière. Le résultat prévisible a été atteint : les violences et même les brutalités contre les migrants se sont multipliés, comme le montrent clairement les médecins no borders italiens, mais aussi Amnesty International.

Lire la suite...

Article-débat, The Conversation, 16 janvier 2018

Rendez-vous d'ACT

La Fabrique du Regard #3 : Figures de l’altérité

Cycle de conférences, Avril-Décembre 2018, Marseille, ACT-BMVR-MHM à suivre

Autres actualités

BAINS-DOUCHES, BAINS PUBLICS ET HAMMAMS, UNE HISTOIRE DE L’EAU À MARSEILLE

Balade patrimoniale, 15 septembre 2018, Marseille, Ancrages à suivre

DE LA MANUFACTURE DES TABACS À LA FRICHE DE LA BELLE MAI, LIEUX À MÉMOIRES MULTIPLES

Balade patrimoniale, 13 octobre 2018, Marseille, Ancrages à suivre

BELSUNCE NOAILLES, DANS LES COULISSES DE LA VILLE

Balade patrimoniale, 29 octobre 2018, Marseille, Migrantour -Ancrages à suivre

10ÈME JOURNÉE D’ÉTUDE : LES HAMEAUX DE FORESTAGE DE PROVENCE

Journée de témoignages et d’échanges, 22 septembre 2018, Ongles, MHeMO à suivre

MARSEILLE REBELLE

Visite guidée, du 17 au 31 aout 2018, Marseille, Visite Massalia à suivre

EXPOSITION : « DERRIÈRE LA BOURSE », ARCHÉOLOGIE D’UN QUARTIER : 1860-2017

Exposition, jusqu’au 30 septembre 2018, Marseille, Musée d’Histoire de Marseille à suivre

Ressources

La leçon de vie des « jeunes de banlieue » : Frédéric Worms s’entretient avec Claire Marin, philosophe et écrivain. à suivre
"Ecrire l’Histoire, c’est donner à comprendre la manière dont un peu de temps se plie dans l’espace" - Patrick Boucheron à suivre
Photographier, ethnographier et exposer dans la cité. Jeunes rugbywomen à Sarcelles à suivre
Le Parcour sup des filles à suivre
Les « Nord-Africains » dans la rénovation urbaine des années 1960 à suivre

Mise à jour : mardi 7 août 2018 | Mentions légales | Plan du site |