Imprimer la page

Devenir élève francophone plurilingue Des valeurs partagées aux pratiques réelles, quelle(s) formation(s) partagée(s) entre les enseignants de classes dites ordinaires et enseignants d’UPE2A

Conférence-ateliers, Institut Français de l’Éducation, décembre 2014, en ligne

Devenir un élève francophone plurilingue, lorsque l’on est allophone en situation de migration récente, impose de s’inscrire dans une forme scolaire méconnue, voire même inconcevable mentalement, celle du pays d’accueil. Devenir un élève qui s’engage dans la tâche scolaire exige d’apprendre à communiquer, se socialiser et se scolariser en français, tout autant que s’acculturer à de nouvelles pratiques avec pour corollaire de se construire une identité positive (Rayou, 2014). Ce travail de métissage linguistique, culturel, scolaire ne peut s’engager que sous certaines conditions d’accueil, d’étayage, d’accompagnement. L’ouverture à l’altérité « obligée » pour ces élèves nouveaux arrivants n’en est pas moins primordiale dans la formation de tout élève. C’est donc l’ensemble des enseignants qui ont à mener des actions coordonnées et des projets partagés, dans les temps d’UPE2A (Unité pédagogique pour les élèves allophones arrivants), comme dans les classes dites ordinaires.

Retrouvez les enregistrements, vidéos et diaporamas des interventions et débats ayant eu lieu au Centre Alain Savary, IFé, en décembre 2014
en cliquant ici.


SOMMAIRE

1. Conférences-Ateliers de chercheur-e-s
 1.1. "Anthropologie des processus de métissage. Terrains et théories"
 1.2. "Prendre en compte les pratiques et les représentations des élèves plurilingues : une utopie nécessaire pour la recherche et la formation en didactique du français"
 1.3. "Étayer les regards sur les productions écrites non-standard"
 1.4. « Être élève francophone plurilingue » : réflexion sur les questions de dénomination et présentation d’un outil pédagogique pour l’enseignement inductif de la grammaire.
 1.4.1. Évolution des dénominations du public scolaire visé
 1.4.2. Présentation de l’atelier
 1.4.3. Atelier
 

2. Interventions des CASNAV
 2.1. « Comment la circulaire "Organisation de la scolarité des élèves allophones nouvellement arrivés", s’est traduite dans la politique académique du CASNAV de Versailles, tant au niveau des organisations que des formations »
 2.2. « Construction et accompagnement dynamique de parcours d’élèves allophones à travers la variété des situations éducatives »
 2.3. "Entre la classe ordinaire et le dispositif UPE2A ; quelles collaborations ?"


-27 février 2015-



Nouveaux arrivants