Accueil > Ressources

Revues

Dire ou ne pas dire la "race" en France aujourd’hui

Revue Mots. Les langages du politique, n°116, mars 2018

Il peut sembler paradoxal de trouver, dans bon nombre de discours publics contemporains invoquant des valeurs républicaines et universalistes, des stéréotypes stigmatisant ou valorisant des groupes de personnes en raison de leur apparence et/ou de leur culture, religion, ou mode de vie supposés, que le mot race soit employé ou non. Ce constat rejoint le « dilemme français » évoqué par plusieurs chercheurs pour souligner la contradiction entre la banalisation du référentiel racial dans l’espace public français et le modèle républicain classique aveugle à la situation minoritaire de groupes sociaux racisés. L’usage de catégories « raciales » (qu’il s’agisse de l’emploi du mot race ou de l’activation du concept) fait également débat lorsqu’il est attesté dans des discours visant explicitement à combattre le racisme à des fins de lutte contre les discriminations (discours institutionnels ou militants) et/ou de revendication identitaire (discours de l’antiracisme dit politique). On touche là le « paradoxe racial » déjà signalé, qui consiste à reconnaître l’inexistence – avérée – de races humaines, tout en utilisant des catégories « raciales » pour décrire un processus social de racialisation aux effets également avérés. Les contributions du dossier analysent à la fois comment se dit ou ne se dit pas la « race » dans certains discours politiques et médiatiques. Ce faisant, elles posent à nouveaux frais la question de savoir pourquoi dire ou ne pas dire la « race » en France aujourd’hui, et au-delà incitent à se demander si un discours antiraciste – scientifique ou militant – le doit ou le devrait.

Lire la revue...


Rendez-vous d'ACT

La Fabrique du Regard #3 : Figures de l’altérité

Cycle de conférences, Avril-Décembre 2018, Marseille, ACT-BMVR-MHM à suivre

Autres actualités

BAINS-DOUCHES, BAINS PUBLICS ET HAMMAMS, UNE HISTOIRE DE L’EAU À MARSEILLE

Balade patrimoniale, 15 septembre 2018, Marseille, Ancrages à suivre

DE LA MANUFACTURE DES TABACS À LA FRICHE DE LA BELLE MAI, LIEUX À MÉMOIRES MULTIPLES

Balade patrimoniale, 13 octobre 2018, Marseille, Ancrages à suivre

BELSUNCE NOAILLES, DANS LES COULISSES DE LA VILLE

Balade patrimoniale, 29 octobre 2018, Marseille, Migrantour -Ancrages à suivre

10ÈME JOURNÉE D’ÉTUDE : LES HAMEAUX DE FORESTAGE DE PROVENCE

Journée de témoignages et d’échanges, 22 septembre 2018, Ongles, MHeMO à suivre

MARSEILLE REBELLE

Visite guidée, du 17 au 31 aout 2018, Marseille, Visite Massalia à suivre

EXPOSITION : « DERRIÈRE LA BOURSE », ARCHÉOLOGIE D’UN QUARTIER : 1860-2017

Exposition, jusqu’au 30 septembre 2018, Marseille, Musée d’Histoire de Marseille à suivre

Ressources

La leçon de vie des « jeunes de banlieue » : Frédéric Worms s’entretient avec Claire Marin, philosophe et écrivain. à suivre
"Ecrire l’Histoire, c’est donner à comprendre la manière dont un peu de temps se plie dans l’espace" - Patrick Boucheron à suivre
Photographier, ethnographier et exposer dans la cité. Jeunes rugbywomen à Sarcelles à suivre
Le Parcour sup des filles à suivre
Les « Nord-Africains » dans la rénovation urbaine des années 1960 à suivre

Mise à jour : mardi 7 août 2018 | Mentions légales | Plan du site |