Imprimer la page

Discriminations de genre et de race. Logiques communes, risques de concurrence et perspectives de convergence

Article d’Olivier Noël, Hommes et Migrations, 2011

Les phénomènes discriminatoires peuvent concerner de manière simultanée l’origine ethnique, sociale, le genre et l’orientation sexuelle d’une personne. Dans l’accompagnement des victimes, le risque est grand pour les acteurs sociaux de ne considérer qu’un seul de ces critères. Le discriminé pourrait être vu à son tour comme producteur de discriminations et stigmatisé comme tel ou, au contraire, être enfermé dans une posture victimaire. Dans les deux cas, il s’agit de penser ensemble les origines multiples des discriminations.

Plan
Deux séries d’observations empiriques
Un premier présupposé : tout le monde discrimine… surtout les discriminés
Un deuxième présupposé : les jeunes garçons des quartiers populaires incarnent le sexisme
Troisième présupposé : sexisme et racisme relèveraient de logiques différentes sinon concurrentes
Une perspective de changement : passer du concernement singulier à l’intéressement général
Des logiques de construction historique communes mais des luttes le plus souvent spécifiques
Un obstacle commun : la victimisation
Un enjeu de convergence : déconstruire les positions majoritaires

Lire l’article en intégralité


-7 avril 2016-



Discrimination



































































































































































Femmes / Féminisme / Genre