Accueil > Ressources

Articles

Du cas d’école au sentiment d’abandon : la laïcité comme déni du politique

Béatrice Mabilon-Bonfils et Laurent Saadoun, Sociétés n°87, 2005

La laïcité, corrélée au projet méritocratique a été l’instrument d’une construction politique d’un Mit-Sein aujourd’hui en crise. Cette laïcité comme principe de gouvernement raisonnable des hommes, n’a exclu ni les solutions violentogènes, ni les représentations naturalistes des trajectoires scolaires. Or, l’école est aujourd’hui confrontée au « temps du pluriel », à une demande croissante de pluralité culturelle et cultuelle. Et l’école démocratique massifiée sous son apparente neutralité sociale et politique renverse le rapport au sentiment d’injustice sociale : plus l’école est en apparence ouverte au plus grand nombre, plus l’échec scolaire est perçu comme productions singulières des individus, d’où ce sentiment récurrent de déshonneur individuel, voire même familial et social. Ce cas d’école est à saisir au travers du prisme du déni du politique par l’institution scolaire.

Article en ligne et en téléchargement sur le site Cairn.info

Béatrice Mabillon-Bonfils et Laurent Saadoun sont enseignants à l’Institut d’études politiques d’Aix-en-Provence, et directeurs éditoriaux de la revue Dialogues politiques.

Rendez-vous d'ACT

La Fabrique du Regard #3 : Figures de l’altérité

Cycle de conférences, Avril-Décembre 2018, Marseille, ACT-BMVR-MHM à suivre

Autres actualités

Ressources

FEMME(S) ET RÉSISTANCE(S) D’ici et d’ailleurs, d’hier et d’aujourd’hui à suivre
Salon de Provence : le territoire, entre mémoires et histoire. Expériences vécues, expériences tues à suivre
L’histoire de l’immigration disparaît des programmes de lycée ? à suivre
« Les multinationales n’ont jamais affranchi aucun peuple de la domination coloniale » à suivre
Sur l’immigration, la gauche n’a plus les mots à suivre

Mise à jour : mardi 20 novembre 2018 | Mentions légales | Plan du site |