Imprimer la page

Écrire sur les quartiers populaires

Conférence de Serena Cello et Nadia Dhoukar, ACT-Alcazar, 14 avril 2017, Marseille

 
Écrire sur les quartiers populaires

Qui seraient Les Misérables aujourd’hui ? Est-ce en littératures que nous avons les reflets les plus proches de la réalité ? Ou sont-elles autant de miroirs déformants ?


Serena Cello est doctorante à l’Université de Gênes en co-tutelle avec l’Université François Rabelais de Tours sur la littérature de banlieue comme engagement littéraire contemporain. 

Publications : La littérature de « banlieue » un regard sociologique contemporain (Presses Universitaires François Rabelais) ; Pour une narration des banlieues contemporaines (in Romans, 20-50 2015/1 n°59) ; Au-delà du roman beur : la littérature de banlieue (I Quaderni di Palazzo Serra, vol. 21, Dipartimento di Scienze della Comunicazione Linguistica e Culturale DI.S.C.LI.C, Università degli Studi di Genova, 2011).


Nadia Dhoukar est docteure en Lettres, spécialiste du polar. Sa thèse porte sur L’Étude du pouvoir de fascination du personnage principal dans le roman policier, à partir des personnages d’Arsène Lupin de Maurice Leblanc, de Jules Maigret de Georges Simenon, de Nestor Burma de Léo Malet (2004, Paris 3).


Vendredi 14 avril 2017 à 18h

Bibliothèque de l’Alcazar (salle de conférence)
58 cours Belsunce
13001 Marseille

Cette rencontre est la quatrième conférence du cycle La Fabrique du regard #2 - Quartiers populaires, entre fictions et réalités, organisé par Approches Cultures & Territoires, en partenariat avec le musée d’histoire de Marseille et la bibliothèque de l’Alcazar.

Découvrez également notre dossier documentaire dédié, pour aller plus loin sur la thématique des représentations des quartiers populaires.


-14 avril 2017-



Culture populaire










































































































Quartiers et périphéries