Imprimer la page

Histoire des immigrations dans le sud de la France

Dans le cadre d’un partenariat avec les Archives départementales des Bouches-du-Rhône, Approches Cultures et Territoires organise depuis octobre 2009 et jusqu’en juin 2013 un programme sur l’histoire des immigrations dans le sud de la France composé de quatre cycles de conférences.

2009-2010 : Le temps des Italiens



Faisant partie intégrante de l’histoire de la région, l’immigration italienne finit par se fondre dans le paysage comme si elle n’a jamais été un événement particulier. Pourtant il suffit d’interroger les anciens, les archives ou une simple chronologie pour qu’émerge de ce passé une multitude de récits, de documents ou d’événements qui nous révèle une période saturée de polémiques, de controverses montrant des discours de rejet, des attitudes d’exclusion et des moments de solidarité et d’enrichissement mutuel.


L’ensemble des conférences sont disponibles en écoute libre.

2010-2011 : Marseille la méditerranéenne


En 1660, Marseille, l’indépendante, rentre par la force dans le giron royal, après l’entrée fracassante de Louis XIV au travers des murailles de la Cité. Cette perte d’autonomie va se transformer en une opportunité économique majeure. La « Franchise » accordée au port de Marseille en fera la matrice des échanges avec l’Orient : une autre histoire vient de commencer.


L’ensemble des conférences sont disponibles en écoute libre.

2011-2012 : Provence, terre des refuges ?


Le Sud de la France est depuis toujours une terre d’asile pour de nombreuses populations. Comment des dizaines, des centaines de milliers de femmes et d’hommes, chassés par les drames et les événements qui jalonnent l’Histoire, ont-t-il pu trouver en Provence un espace pour reconstruire leur vie tout en participant au développement social, économique, culturel du territoire ?
Cette histoire nous la connaissons à peine, par bribes : on évoque l’exil des Arméniens, celui des antifascistes italiens, les juifs fuyant le nazisme ; on évoque … et aujourd’hui le sort des Kurdes, Tchétchènes, Roms, notamment à Marseille, est un écho très actuel à ces périodes passées.
Certains se souviennent, d’autres tentent de transmettre, de rappeler les réponses données ici à des destinées tragiques. Entre accueil et rejet.


L’ensemble des conférences sont en écoute libre

2012-2013 : Des travailleurs coloniaux aux travailleurs immigrés


À partir de la Première Guerre mondiale, l’apport en métropole de main d’œuvre originaire des territoires de l’Empire colonial français initie un mouvement qui se poursuivra pour culminer pendant les Trente Glorieuses. Entre temps, les bouleversements qu’apportèrent les indépendances vont transformer le statut et le sens de ces immigrations coloniales : on parlera désormais de travailleurs immigrés.


L’ensemble des conférences sont en écoute libre


-26 septembre 2014-



Histoire en PACA, migrations et territoires