Imprimer la page

Immigrés dans les mines de bauxite du Var

Émission sur Radio Dialogue, ACT-RHMIT, 14 novembre 2014


Entre la fin du XIXe siècle et les années 1980, le Var a constitué le principal gisement de bauxite français et a tenu le rôle de leader mondial pendant plusieurs dizaines d’années.
Les mineurs comme d’autres travailleurs ont connu la fatigue d’un travail physique intense et le manque de protection sociale. Du début du siècle à la Seconde Guerre mondiale, la mine a surtout été le fait des Italiens. Le recrutement des mineurs a accentué une immigration surtout piémontaise.
Le Musée des Gueules Rouges de Tourves retrace l’histoire de cette activité minière, industrie qui a fortement marqué et façonné le territoire. Il relate également l’histoire de ces hommes, qui travaillaient dans des conditions éprouvantes et rentraient chez eux couverts de poussière rouge de bauxite, ce qui leur a valu le surnom de "Gueules Rouges". À travers une importante collection d’objets et de documents d’archives, entrez dans l’univers de la bauxite et plongez au cœur de la vie des mineurs.

Avec Jérémie Bionda, guide et chargé de communication du Musée des Gueules Rouges.


Pour aller plus loin :

Mesclun : Musée des Gueules Rouges

Mesclun : Mines de Bauxite dans le Var

Le Musée de Gueules Rouges

La mémoire ouvrière de Brignoles est toujours vivante

Livre de Claude Arnaud et Guillon Jean-Marie

Article de Claude Arnaud et Guillon Jean-Marie dans Cahiers d’histoire de l’aluminium n°37


-23 décembre 2014-



Histoire en PACA, migrations et territoires