Imprimer la page

Indochine de Provence. Le silence de la rizière

Sous la direction d’Ève Duperray, Actes Sud - Département de Vaucluse, Octobre 2012


 


S’il est un récit oublié, c’est bien le témoignage encombrant mais bouleversant des 20.000 travailleurs indochinois en France entre 1939 et 1952. Longtemps, l’histoire a fait silence sur le visage de ces hommes – contraints de travailler au service de la France de Vichy après la signature de l’armistice –, qui rentrèrent chez eux après des années d’exil forcé, sans la moindre indemnisation.


Cet album-recueil, ouvert sur le récit de ces itinéraires d’exil et sur une parole qui commence à peine à circuler, établit un rapport sensible à l’histoire. Il interroge la mémoire, l’histoire, l’identité d’un département (le Vaucluse), façonné par les flux migratoires. Il pose les enjeux d’une éthique fondée sur la pensée critique revendiquée comme seule légitime pour traiter des mémoires douloureuses et oubliées du XXe siècle.



Indochine de Provence. Le silence de la rizière
Sous la direction d’Ève Duperray
Coéditions Actes Sud / Département de Vaucluse
Sortie le 10 octobre 2012
96 pages, 22€


Présentation sur le site d’Actes Sud


L’exposition "Indochine de Provence"


 


-9 octobre 2012-



Histoire en PACA, migrations et territoires













































































































































Des travailleurs coloniaux aux travailleurs immigrés