Imprimer la page

L’écriture de la migration

Rencontre, journée d’études et spectacle, 15 et 16 novembre 2012, Marseille et Avignon


Deux rendez-vous autour de Gabriella Ghermandi et de la Corne de l’Afrique sont proposés par l’institut culturel italien, le laboratoire Identité Culturelle, Textes et Théâtralité (ICTT/Université d’Avignon) et le Centre aixois d’études romanes (CAER/Aix-Marseille Université).


Jeudi 15 novembre 2012 à 18h00
Rencontre avec l’écrivaine Gabriella GHERMANDI

Institut culturel Italien
6, rue Ferdinand Pauriol 13005 Marseille


Vendredi 16 novembre de 9h00 à 16h30
Journée d’études, lecture-spectacle et rencontre

Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse
74 rue Louis Pasteur 84000 Avignon

  • Tables rondes et lectures avec Madelena GONZALEZ, Claudio MILANESI, Didier MORIN, Olivier FAVIER, Léonard VINCENT, Paola RANZINI, Bernard URBANI, Daniele COMBERIATI, Federica MARTUCCI et Anna PROTO PISANI.
  • Projection de photographies de Marco BARBON
  • Lecture-spectacle (en italien) de et avec Gabriella GHERMANDI suivi d’une rencontre avec l’écrivaine



Gabriella Ghermandi, Italo-ethiopienne, est née à Addis Abeba en 1965, et vit depuis 1979 à Bologne, d’où est originaire son père. En 1999, elle a reçu le Premier Prix du Concours pour Ecrivains Migrants Eks&Tra. Elle a publié des nouvelles en plusieurs collections et revues, dont Nuovo planetario Italiano. Mappa della nuova geografia di scrittori migranti in Italia e in Europa par Armando Gnisci - L’Italiano degli altri : 16 storie di normale immigrazione, Quaderni del novecento : La letteratura postcoloniale italiana. Elle publie en 2007 le roman Regina di fiori e di perle qui raconte la résistance éthiopienne au moment de la conquête italienne de l’Éthiopie. Il s’agit d’une des premières narrations en langue italienne de la résistance à la colonisation, de la part d’une auteure italo-éthiopienne.


-15 novembre 2012-



Littérature de l’immigration