Imprimer la page

La fin des colonies

Enregistrement audio de la conférence de Jean-Jacques Jordi, ACT-AD13, 6 décembre 2011, Marseille


Le "déplacement forcé" de populations a caractérisé la fin des colonies : de nombreux femmes, hommes et enfants, venant majoritairement d’Afrique, vont se réfugier en France. De par sa proximité géographique et historique, la Région du Sud a été le premier espace d’accueil et de passage. De tension aussi.


Les images ne sont pas si lointaines, chargées d’émotions et d’électricité ... souvent associées aux seuls rapatriés d’Algérie. Mais quelle a été, pour tous les exilés des colonies, l’histoire de leur refuge en Provence ?



 


Mardi 6 décembre 2011 à 18h30
Auditorium des Archives et Bibliothèque départementales
18-20, rue Mirès 13003 Marseille
Tram station Euromed Arenc / Métro station Désirée Clary


Jean-Jacques JORDI est historien et spécialiste des rapatriés.
Il est l’auteur, avec Abdelmalek SAYAD et Emile TEMIME, de « Le choc de la décolonisation / Migrance, tome 4 » (Édisud, 1991) et « De l’exode à l’exil. Rapatriés et pieds-noirs en France. L’exemple marseillais, 1954-1992 » (L’Harmattan, 2000).


Manifestation dans le cadre de la Première biennale du Réseau pour l’Histoire et la Mémoire des Immigrations et des Territoires - Provence - Alpes - Côte d’Azur


-25 novembre 2011-



Histoire coloniale et postcoloniale














































































































































Histoire en PACA, migrations et territoires










































































































































Provence terre des refuges