Accueil > Ressources

Autres

Latcho Divano

Festival des cultures Tsiganes, du 10 mars au 8 avril 2017, Marseille

Un chapiteau, un théâtre qui fait boum, des personnages de cinéma, un taraf de brigands, un discours à Grenoble et un président indigne, des associations combattives, des partenaires formidables, et des familles débrouillardes, 7 cuivres moldaves, 33 enfants slovaques, une kumpania kalderash, des frictions, des réconciliations, des naissances, des baptêmes, des enterrements, des centaines de sarmalés, un cheval blanc hongrois, 5 danseuses de flamenco, un gipsy drag queen, une ronde de jolies robes à fleurs et des talons à petit pois, au moins deux virtuoses : un accordéoniste, et un violoniste de Transylvanie, deux poètes roms et une Légion d’Honneur, 6 photographes : une algéroise, une serbe, un helvète, un grec, deux bretons, un artiste qui peint sur des photos, 4 lectrices de littérature tsigane, une fanfare des Balkans, une professeure de romani, des langues de tous les pays, un joueur de balalaïka fou, 2 gitans des Pouilles, des beignets au sucre, une équipe de cuisiniers, un livre de recettes, 2 conteurs en roulotte, un explorateur de la mythologie tsigane, un comptable et une chargée de production, un disc jockey, des guitaristes manouches et flamenco, du chant andalous et du duende,

Beaucoup d’autres images encore, et de témoignages

Et nos dos tournés aux préjugés tenaces, aux galères, à l’esclavage, au mercredi noir


Et au Samudaripen° d’où s’élèvera l’hymne


Gelem, gelem


Un drapeau rouge, vert, bleu


Un public toujours plus nombreux


Une journée internationale, beaucoup de canettes et de mamaliga


Et aussi beaucoup de fraternité et d’espoir…

Pour cette 10ème édition, Latcho Divano (Le « bel échange » en langue romani) s’attache plus que jamais, et nous le souhaitons pour longtemps encore, à faire vivre le dialogue entre Roms et Gadjés°°, avec un concert inouï de musique classique inspiré du répertoire traditionnel tsigane, par le fabuleux Roberto de Brasov, des élèves du Conservatoire de Marseille et l’orchestre CHAM du collège Longchamp.

Un partenariat privilégié avec la Friche Belle de Mai, cœur battant de la culture marseillaise, marque cette édition 2017.

Le festival continue d’explorer la richesse et la multiplicité des cultures tsiganes à travers deux grandes figures de l’histoire du peuple rom : Matéo Maximoff, qui aurait eu 100 ans cette année, écrivain et passeur de culture, et Ceija Stojka, écrivaine et peintre, rescapée des camps de concentration nazis.

Et toujours du cinéma, des expos, des concerts, du théâtre, de la littérature, de la cuisine, des stages et des rencontres…
Découvrez le programme et rejoignez-nous pour ce bel anniversaire !

Te aven Baxtale°°° !

L’équipe du festival Latcho Divano

 ° : génocide tsigane
 °° : non roms
 °°° : Que la chance soit avec vous !


Du 10 mars au 8 avril à Marseille

Télécharger le programme complet (version PDF)

Rendez-vous d'ACT

La Fabrique du Regard #3 : Figures de l’altérité

Cycle de conférences, Avril-Décembre 2018, Marseille, ACT-BMVR-MHM à suivre

Autres actualités

BAINS-DOUCHES, BAINS PUBLICS ET HAMMAMS, UNE HISTOIRE DE L’EAU À MARSEILLE

Balade patrimoniale, 15 septembre 2018, Marseille, Ancrages à suivre

DE LA MANUFACTURE DES TABACS À LA FRICHE DE LA BELLE MAI, LIEUX À MÉMOIRES MULTIPLES

Balade patrimoniale, 13 octobre 2018, Marseille, Ancrages à suivre

BELSUNCE NOAILLES, DANS LES COULISSES DE LA VILLE

Balade patrimoniale, 29 octobre 2018, Marseille, Migrantour -Ancrages à suivre

10ÈME JOURNÉE D’ÉTUDE : LES HAMEAUX DE FORESTAGE DE PROVENCE

Journée de témoignages et d’échanges, 22 septembre 2018, Ongles, MHeMO à suivre

MARSEILLE REBELLE

Visite guidée, du 17 au 31 aout 2018, Marseille, Visite Massalia à suivre

EXPOSITION : « DERRIÈRE LA BOURSE », ARCHÉOLOGIE D’UN QUARTIER : 1860-2017

Exposition, jusqu’au 30 septembre 2018, Marseille, Musée d’Histoire de Marseille à suivre

Ressources

La leçon de vie des « jeunes de banlieue » : Frédéric Worms s’entretient avec Claire Marin, philosophe et écrivain. à suivre
"Ecrire l’Histoire, c’est donner à comprendre la manière dont un peu de temps se plie dans l’espace" - Patrick Boucheron à suivre
Photographier, ethnographier et exposer dans la cité. Jeunes rugbywomen à Sarcelles à suivre
Le Parcour sup des filles à suivre
Les « Nord-Africains » dans la rénovation urbaine des années 1960 à suivre

Mise à jour : mardi 7 août 2018 | Mentions légales | Plan du site |