Imprimer la page

Le CNESCO aux sources d’une école championne des inégalités

Article de Véronique Soulé, Le Café Pédagogique, 2016

Comment l’école française est-elle devenue la plus inégalitaire des pays développés ? Le Conseil national d’évaluation du système scolaire (CNESCO) a publié le 26 septembre un passionnant rapport sur le sujet. Il en ressort que les premières responsables du creusement des inégalités sont les politiques scolaires elles-mêmes avec, notamment, une politique d’éducation prioritaire qui enfonce aujourd’hui plus qu’elle n’aide les élèves défavorisés. Le CNESCO lance aussi une hypothèse nouvelle : les enfants d’immigrés souffriraient de discrimination négative.

Nathalie Mons, la présidente du CNESCO, et Georges Felouzis, professeur à l’université de Genève, ont présenté ce rapport à deux voix. Ils en ont d’abord souligné la dimension inédite. Vingt-deux équipes de recherche, françaises et étrangères, y ont collaboré, mêlant plusieurs disciplines – sociologues, économistes, psychologues, didacticiens, etc.
 
Au centre de leurs recherches, l’aggravation des inégalités à l’école française entre 2000 et 2012, ce qui a impliqué de remonter aux sources et de travailler sur les trente dernières années. Enfin, sur le sujet lui-même, a souligné Nathalie Mons, "très peu de recherches avaient jusqu’ici étudié les raisons des inégalités à l’école et comment on en est arrivé là. "
 
Avant d’en venir aux principaux responsables puis aux préconisations, le CNESCO a dressé un constat saisissant de toutes les inégalités que l’école génère et qui pèsent sur le destin scolaire, puis professionnel, de ceux partant déjà avec le moins d’atouts – pour résumer sommairement : les enfants de milieux défavorisés, avec un faible capital culturel et des parents très éloignés de l’école.


Lire l’article en intégralité sur le site du Café Pédagogique


-5 décembre 2016-



Discrimination / Inégalités









































































































































































































École et ethnicité