Imprimer la page

Les frontières de l’exil

Enregistrement audio de la conférence de Michel Agier, ACT-AD13, 29 septembre 2011, Marseille


Pour introduire le cycle PROVENCE TERRE DES REFUGES ?, le premier conférencier nous exposera l’évolution et les enjeux de la notion de réfugiés.
« La notion de « personne déplacée » est née à la suite de la Première Guerre mondiale, elle n’a pas cessé d’évoluer allant de la création du « passeport Nansen » en 1922, à celle du Haut Comité pour les Réfugiés en 1951, et à la définition, la même année, du statut de réfugié par la Convention de Genève.
C’est le signe de l’évolution radicale de l’attitude vis-à-vis des populations « victimes de déplacements forcés » : depuis le milieu du 20e siècle, « la notion de protection a été supplantée par celle de contrôle ».



 


Jeudi 29 septembre 2011 à 18h30
Auditorium des Archives et Bibliothèque départementales
18-20, rue Mirès 13003 Marseille
Tram station Euromed Arenc / Métro station Désirée Clary


Michel AGIER est ethnologue et anthropologue, directeur de recherche à l’Institut de recherche pour le développement (IRD) et directeur d’études à l’EHESS au sein du Centre d’Etudes Africaines (CEAF).
Il a notamment publié « Gérer les indésirables. Des camps de réfugiés au gouvernement humanitaire » (Flammarion, 2008) et « Le couloir des exilés. Être étranger dans un monde commun » (Editions du Croquant, 2011).


-5 septembre 2011-