Imprimer la page

Les littérature postcoloniales à l’école de la République : un travail sur le vivre ensemble

Thèse de Morgane le Meur, 2017, CELLAM

L’absence des littératures postcoloniales dans les programmes scolaires fut au départ un constat personnel. De ce constat est née l’idée selon laquelle l’absence de représentation de la diversité ethnique et culturelle dans le patrimoine littéraire transmis à l’école conduirait à un déséquilibre au sein même de la société. Ainsi, en quoi l’étude des littératures postcoloniales à l’école permettrait-elle l’amélioration du vivre ensemble ? En approche liminaire, nous avons tenté de mesurer concrètement la place des littératures postcoloniales dans la sphère scolaire. Cette étude n’ayant pas abouti pour diverses raisons, nous avons développé les dimensions didactique, sociétale et littéraire. La société française connaît une crise identitaire. Qu’est-ce qu’être français ? est une question récurrente dans les débats. Les événements tragiques qui se sont multipliés depuis 2015 ont renforcé cette problématique. Les questions religieuses, identitaires se mêlent à celles sur la sécurité. Tout ceci est accompagné d’une difficulté à traiter sereinement l’information en raison de l’hypermédiatisation et de la surexposition des événements dans un temps toujours plus limité. L’école pourrait se saisir de cette problématique et développer un travail singulier autour de ce qu nous avons défini comme didactique des littératures postcoloniales. L’étude de ce champ littéraire, inscrit dans l’histoire coloniale et ses pendants contemporains révèle des problématiques douloureuses parfois très intimes pour les élèves.

Lire la thèse

Thèse de Morgane le Meur, Centre d’Etudes des Langues et Littératures Anciennes et Modernes (CELLAM), Université Rennes 2, 2017. Français.


-1er février 2018-



Enseignement de l’histoire















































Éducation interculturelle / Diversité














































































































Littérature de l’immigration