Imprimer la page

Les migrations intra-européennes du XIXe au XXIe siècle : contributions à la citoyenneté européenne

Cycle de conférences, ACT - région PACA, février - mai 2015, Marseille

Comment acquérir une conscience européenne sans revenir sur les expériences de vies communes nourries par les mouvements de population ? Ils ont été le moteur, dans la quasi totalité des pays européens, du développement de l’économie, des langues, de la culture et du savoir.

Comment se savoir citoyen européen sans se savoir faire partie d’une histoire qui nous rassemble ? Une histoire de mouvements, d’échanges, de vies, de migrations, une histoire de liens tissés par delà les frontières. Une longue histoire, qui remonte à l’antiquité voire aux origines préhistoriques.

Et ces processus vont s’accélérer après la révolution française : tout au long de l’histoire contemporaine, les flux de migrations intra-européens vont s’intensifier progressivement jouant ainsi un rôle majeur, incontournable, dans la construction de la citoyenneté européenne…

A partir de ce constat, Approches Cultures et Territoires propose un cycle de conférences qui vise à donner un panorama général de ce moment d’histoire. Nous parcourrons ainsi, avec les historiens spécialisés, les vagues migratoires italiennes, polonaises, belges, espagnoles, portugaises tout au long des XIXe et XXe siècles pour aboutir à une description des contours de ces migrations aujourd’hui.

PROGRAMMATION

MIGRER EN OCCIDENT (1840 - 1940)
AVEC PHILIPPE RYGIEL
Mercredi 18 Février 2015 à 17h30
Bibliothèque de l’Alcazar - Marseille 1er

En un siècle, de 1840 à 1940, l’Europe a changé de visage. La révolution industrielle, les enjeux démographiques, ont poussé des millions de personnes à émigrer à l’intérieur même de l’Europe et vers le reste du monde. Quelle est la véritable place de ces phénomènes au niveau de l’Europe ?

Philippe Rygiel est historien, auteur, entre autres, de l’ouvrage Le Temps des migrations blanches. Migrer en Occident (1840-1940), éditions Aux lieux d’être, 2007.


LES ITALIENS EN EUROPE
AVEC PIERO GALLORO
Mardi 17 Mars 2015 à 18h30
Cité des Associations - Marseille 1er

L’Italie de la fin du XIXe siècle jusqu’au milieu du XXe siècle est une terre d’émigration et un réservoir à main-d’œuvre pour les pays plus industrialisés de l’Europe, mais aussi des États-Unis et des pays d’Amérique du Sud. Pendant longtemps des flux de ses migrants se sont installés de par le monde avec plus ou moins de difficulté.

Piero Galloro, sociologue, a notamment participé à l’ouvrage La mémoire des migrants - Entre expériences des vécus et transmission, in BOESEN E. et LENTZ F., Editions Lit Verlag, décembre 2010, pp. 31-55.


LES MIGRATION IBÉRIQUES
TABLE RONDE AVEC VICTOR PEREIRA
Mardi 24 Mars 2015 à 18h30
Cité des Associations - Marseille 1er

L’Espagne et le Portugal ont été longtemps des terres d’émigration. On observe cependant une rupture entre les vagues d’émigration conçues à travers le prisme de la colonisation et de la post-colonisation de ces deux anciens « Empires », et l’émigration plus récente dans l’histoire, tout au long des XIXe et XXe siècles, faite d’exils politiques et de migrations économiques. Y a-t-il une spécificité ibérique ?

Victor Pereira est historien et a participé à l’ouvrage, Italiens, Espagnols et Portugais en France au XXe siècle, regards croisés, Publibook, Paris, 2008.


LE TRAVAIL ET LES MIGRATIONS EUROPÉENNES
AVEC MANUELA MARTINI
Mardi 21 avril 2015 à 18h30
Cité des Associations - Marseille 1er

Les chantiers du bâtiment dans les grandes villes françaises et européennes, les industries et les mines, sont depuis plusieurs décennies des mosaïques ethniques. Les travailleurs immigrés y sont souvent majoritaires. Leur composition a changé au fil du temps : aux Italiens, dominants pendant la première moitié du XXe siècle, se sont substitués Algériens, Tunisiens, Portugais, Polonais…

Manuela Martini est historienne, co-auteure de Entreprises en mouvement - Migrants, pratiques entrepreneuriales et diversités culturelles dans le monde (XVe-XXe siècle), Presses Universitaires de Valenciennes, 2009 


 


-18 février 2015-