Imprimer la page

Les oranges

Pièce d’Aziz Chouaki mise en scène par Akel Akian, Théâtre de Lenche, 31 mars au 11 avril 2009, Marseille

Petite et grande histoire de l’Algérie vue d’un balcon. Avec Les Oranges, Aziz Chouaki tente de reconnecter l’Algérie avec son Histoire, ses histoires, celles de tous les jours, de tous les Algériens. Loin de tout didactisme, il ne nous livre pas là une leçon d’Histoire, mais une leçon de vie(s), une expérience humaine. Tout en humour, ironie et tendresse, il porte le regard du peuple algérien sur lui-même, avec générosité et dans le partage, malgré les drames, malgré le sang et le chaos.

  • Première partie : les années de la colonisation (de 1830 à 1962). Alger : un homme est à son balcon. Il regarde vivre son quartier et parle de son pays : la colonisation, l’Emir Abdelkader, Isabelle Ebehardt, Albert Camus, le F.L.N., l’Indépendance...
  • Deuxième partie : Indépendance et reconstruction (de 1962 à nos jours). Alger, l’homme est toujours à son balcon... Entre sa vision et sa mémoire, entre humeur et douleur, il revisite l’histoire sensible de l’Algérie de l’Indépendance à nos jours. Dans un pays où le sang a la fâcheuse tendance à remplacer le verbe, où le sourire devient un acte de courage, comment restituer la grandeur d’un peuple, ses errements, ses espoirs et ses peines ?

Présentation de la pièce et infos pratiques sur le site du théâtre de Lenche

Dossier documentaire réalisé par le Théâtre de la Mer en téléchargement


-21 mars 2009-