Imprimer la page

Marseille Porte Sud. Un siècle d’histoire coloniale et d’immigration

Ouvrage collectif sous la direction de Pascal Blanchard et Gilles Boëtsch, La Découverte, octobre 2005

Marseille, ville du Sud et des suds, liée depuis des siècles à ces voyageurs et commerçants qui ont construit le destin de la cité phocéenne, voit, au début du XXe siècle, arriver sur ses quais des hommes et des femmes venus des quatre coins du monde : de l’Extrême Orient, du Maghreb, du Levant, des Caraïbes et d’Afrique noire. Toutes les identités se croisent dans cette "capitale de l’empire colonial" qui va être le relais entre la métropole et les outre-mers pendant plusieurs décennies. C’est par centaines de milliers qu’ils arrivent pour travailler ou combattre, s’installer en tant que réfugiés, rapatriés ou militants, s’intégrer ou fonder un foyer, faire étape avant de partir pour les Amériques.

Illustrée par une iconographie extrêmement riche, cet ouvrage nous fait parcourir un siècle d’histoire, du port colonial au carrefour de l’Orient (1905-1913), de La Canebière aux tranchées (1914-1919), de l’apothéose impériale à la porte du Sud (1920-1938), de la défaite à la libération par l’Outre-mer. Le livre évoque ensuite la chronique d’une fin d’empire (1946-1962), puis la période des émigrations et des crispations (1963-1975), celle du temps des diasporas jusqu’à celui du métissage (1976-1995) pour terminer par les nouvelles générations. 

Marseille Porte Sud

Un siècle d’histoire coloniale et d’immigration
Blanchard Pascal, Boëtsch Gilles
Paris, La Découverte, Marseille, Jeanne Laffite, 2005
239 p., 45 €


 


-21 décembre 2007-



Histoire en PACA, migrations et territoires