Imprimer la page

Marseille XXe siècle : de la dominante italienne à la diversité maghrébine

Emile Témime, Revue européenne de migrations internationales n°1, 1995

Jeter un simple coup d’œil sur l’évolution de la population marseillaise au cours du XXe siècle, essayer d’aller à l’essentiel, c’est sans doute mettre l’accent sur des transformations des plus classiques (...).

Mais c’est ailleurs, dans le renouvellement rapide et multiforme de ses diverses composantes, qu’il faut chercher l’originalité de l’évolution démographique à Marseille. En l’espace de trois générations, la population s’est transformée de façon prodigieuse. Des apports successifs et variés ont modifié non seulement les données numériques, mais aussi les comportements et les rapports sociaux.

Le mode d’occupation de l’espace, l’aspect de la cité, le fonctionnement des réseaux ne sont plus les mêmes que par le passé. Ces changements sont trop profonds et trop complexes pour que nous puissions les étudier ici dans le détail. Nous ne ferons donc qu’en esquisser les grandes lignes.

Lire l’article sur le site Persée

La Revue Européenne des Migrations Internationales (REMI) a pour vocation de publier les travaux de recherche empiriques et théoriques dans le domaine des migrations internationales.

 


-14 juin 2007-



Histoire en PACA, migrations et territoires












































































































































Le temps des Italiens