Imprimer la page

Migrer au féminin, entre rupture et continuité

Lectures suivies d’une projection et d’une table ronde, Bibliothèque de l’Alcazar, 7 mars 2015, Marseille

L’exposition "Migrantes" d’Anne Groisard prend ses quartiers au sein du département Société de la bibliothèque de l’Alcazar (1er étage).

La migration est souvent déclinée au masculin. Dans ce travail, le focus est mis sur la migration féminine. Anne Groisard a recueilli les témoignages de femmes du monde entier qui se sont installées, provisoirement ou durablement, dans un autre pays, soit la Belgique, le Canada, le Costa Rica, l’Espagne, la France ou la République dominicaine. Six pays qui semblent à priori différents, mais où pourtant les récits migratoires peuvent se ressembler car le sujet principal n’est pas tant la migration que la personne elle-même. Loin de tout outil statistique et de discours politique, on parle avant tout d’humanité.


À cette occasion, le département Société de la bibliothèque l’Alcazar propose une après-midi spéciale sur la thématique de la migration féminine :

Samedi 7 mars 2015 de 14h à 19h
Bibliothèque de l’Alcazar
58, cours Belsunce (Marseille 1er)

Espace : Salle de conférence
Public : Tout public
Proposé par : le département Société
En partenariat avec : Le Pôle Accueil de L’Alcazar

PROGRAMME

14h-15h : Lecture par Pauline Guérain, Joëlle Prat et Johanne Raimbault (Bibliothécaires)

Lectures d’extraits de "Les Elles de l’islam Bleu", de Samiha Driss, Catherine Meyer et Nora Mekmouche, Ed. Cris Ecrits, 2005 et de "Portraits d’un oubli, le bidonville de Lorette", de Samiha Driss, Nora Mekmouche, 2007.

15h-16h : Projection du documentaire "Ma vie à l’hôtel" de Valérie Denesle

16h-19h00 : Table ronde "Migrer au féminin : rupture ou continuité ?"

Avec Magali Ballatore, sociologue ; Sara Casella, politologue ; Anne Groisard, photographe.
Modératrice : Emmanuelle Hellio, sociologue

La problématique des migrations demeure une question d’actualité parfois délicate, parfois objet de débats houleux et souvent sujette à nombreuses confusions, notamment en ce qui concerne les femmes. C’est pourquoi le Département Société propose cette Table Ronde autour de laquelle seront réunies des femmes chercheurs et artiste qui essaieront de répondre à cette question dans une perspective à la fois politique, sociologique, anthropologique, et profondément humaine. Leurs 
interventions seront autant de lumières pour mieux comprendre le fait migratoire en général et les migrations au féminin en particulier.

L’exposition "Migrantes" sera visible du 7 au 21 mars 2015.

Toutes les infos sur le site de l’Alcazar

Le site de l’exposition


-7 mars 2015-



Migrations


















































































































































































































































Femmes / Féminisme / Genre