Imprimer la page

Moyen-Orient, frontières décomposées-recomposées

Rencontre avec Rashid Khalidi, MuCEM, 14 mars 2016, Marseille

Identité, Nation, Etat : ce sont les articulations complexes entre ces trois grands mots que cherche à montrer l’historien américain Rashid Khalidi. Trois grands mots qui, dans le contexte d’un Moyen-Orient aux frontières « décomposées-recomposées », deviennent outils de séparation (ethnique ou religieuse) ou peuvent au contraire transcender les appartenances individuelles, dessiner l’histoire collective, bref, permettre aux hommes de vivre ensemble.

Par Rashid Khalidi, historien



Lundi 14 mars 2016 à 19h
MuCEM
J4 | Auditorium Germaine Tillion





-14 mars 2016-



Politique