Imprimer la page

Ni valise ni cercueil, les Pieds-noirs restés en Algérie après l’Indépendance

Conférence de Pierre Daum, ACT, 7 juin 2012, Marseille


 


Approches Cultures et Territoires invite Pierre Daum à presenter son livre Ni valise, ni cercueil : les Pieds-noirs restés en Algérie après l’Indépendance.


Le 5 juillet 1962, l’Algérie devient indépendante. 600 000 pieds-noirs ont déjà pris le chemin de l’exil, mais 400 000 restent. Au 1er janvier 1963, plus de 200 000 Européens et Juifs ne sont toujours pas partis, tentant le pari de l’Algérie algérienne. Ceux-là, qui les connaît ? 


C’est vingt à trente ans plus tard seulement, dans le contexte des années de guerre civile, qu’ils se sont rapatriés. Pierre Daum est allé à la rencontre de ceux qui, au lendemain de l’indépendance, n’ont choisi "ni la valise ni le cercueil".


« Aucune étude approfondie n’avait jusqu’à présent été entreprise sur le sort des Européens et des Juifs restés en Algérie après 1962. Le livre de Pierre Daum constitue dès lors une grande première  », affirme Benjamin Stora dans sa préface de l’ouvrage.



Conférence le jeudi 7 juin 2012 à 18h30
Cité des Associations - Salle Phocéa
La Canebière (tramway Canebière-Garibaldi, métro Noailles)


Pierre Daum est un journaliste et un auteur. Il a déjà publié un premier livre, Immigrés de force (Actes Sud, 2009), sur les travailleurs indochinois de la Seconde Guerre mondiale.


-7 juin 2012-



Histoire coloniale et postcoloniale