Imprimer la page

Origines contrôlées, chansons de l’immigration algérienne

Mouss & Hakim, Tactikollectif production, octobre 2007

Ecouter des extraits et visionner des interviews sur le site dédié à l’album
Ecouter dans son intégralité la Résidence, chanson écrite par Slimane AZEM il y a quelques 40 années et toujours d’actualité, sur le site du Tactikollectif

" Pour nous, au Tactikollectif, aborder le patrimoine culturel que sont les chansons de l’immigration, ce n’est pas une affaire nostalgique. En tant qu’héritiers de l’immigration, nous pensons que ce travail doit contribuer à modifier le regard porté sur l’immigration et son histoire, une histoire riche de luttes et de traditions d’engagements. Entremêler ces deux thèmes, celui des luttes et celui de l’héritage culturel, c’est modifier en profondeur les représentations dominantes qui pèsent sur la première génération de l’immigration. Il s’agit d’en finir avec « le silence des pères » et avec un stéréotype solide, celui des « Chibanis » (les anciens), soumis et murés dans le silence qui n’auraient rien transmis aux générations suivantes.
A travers cette démarche, nous contestons cette absence de transmission, et dénonçons la surdité de la société. Ces chansons sont de véritables « témoins » de la vie quotidienne, des préoccupations sociales et de la nostalgie de ces hommes et femmes qui pensaient alors que l’exil ne durerait pas. L’immigration n’est pas un désert culturel et politique contrairement à la caricature de certains discours sur la nature ethnique des questions d’identité. L’identité n’est pas figée, elle est en mouvement depuis la nuit des temps, dire qu’il suffit de se ranger derrière un drapeau pour répondre à cette question, est un sacré mensonge. Ces chansons sont une partie de l’histoire de l’immigration de ce pays, elles sont le reflet d’une parole qui a déjà été prise depuis bien longtemps. Parce qu’elles viennent de là, ce sont des chansons de France.
Ce projet s’inspire de notre propre expérience, et constitue pour nous une manière de rappeler combien la musique était présente au quotidien pour nos parents, Qui n’étaient pas des bêtes de somme, mais des êtres de chair. Pas toujours instruits, mais toujours cultivés.
Le rôle de Tactikollectif est aussi d’être un passeur du patrimoine culturel de l’immigration, impressionnant par son ampleur et sa diversité. "


-21 décembre 2007-



Culture et migrations





























































































































































Chants et musiques