Accueil > Ressources

Articles

Sembene Ousmane et « La Noire de… »

Chronique de Chafik Sayari, La Rumeur, 31 août 2014

C’est après trois courts-métrages qu’ Ousmane Sembène réalise en 1966 son premier long métrage, La Noire de.... Adapté d’une nouvelle de son recueil Voltaïque, et qui évoque l’expérience tragique d’une femme sénégalaise en France, cette histoire s’inspire d’un fait divers, qui s’est déroulé à Antibes en 1958. Mais le film a également une résonance autobiographique. Car Sembène résidera durant douze ans à Marseille. Il y sera docker jusqu’au jour où un grave accident de travail ne l’immobilise. C’est durant cette période d’inactivité qu’il écrit son premier roman, Le docker noir, qui est est entre autres un précieux témoignage, sur la présence, et les conditions de vie de l’immigration africaine à Marseille.(...)

Suite aux vents des décolonisations, ce que l’on appelle alors le Tiers-Monde, voit l’émergence de cinéastes qui vont venir contester l’exclusivité du regard occidental, le plus souvent incarné par l’ethnographe. Ils ont pour nom Mohammed Lakhdar-Hamina, Satyajit Ray ou encore Ousmane Sembène. Ce nouveau regard, est évoqué en 1965, dans une discussion avec Jean Rouch, et lors de laquelle Sembène explique pourquoi il n’aime pas les films ethnographiques de ce dernier : « Parce qu’on y montre, on y campe une réalité mais sans en voir l’évolution. Ce que je leur reproche, comme je le reproche aux africanistes, c’est de nous regarder comme des insectes [… ] Ce qui me déplaît dans l’ethnographie, excuse moi, c’est qu’il ne suffit pas de dire qu’un homme que l’on voit marche, il faut savoir d’où il vient, où il va ». C’est contre cette décontextualisation et la miniaturisation de cet Autre réifié, que Sembène va concentrer une partie de ses efforts.

Chronique et extraits vidéos sur le site La Rumeur Mag


Rendez-vous d'ACT

Quartiers populaires : de la fiction à la réalité

Rencontre nationale, 7 et 8 décembre 2018, Toulouse, Inter-réseau Histoire Mémoire à suivre

Exposer les Autres ? Héritages coloniaux et défis contemporains - Benoît de l’Estoile

Conférence ACT, mercredi 19 décembre 2018, Marseille, Musée d’histoire de Marseille à suivre

ERASMUS + : Echanges de Pratiques

Rencontre transnationale les 14, 15 et 16 Décembre 2018, Marseille, ACT. à suivre

Autres actualités

Migrant’ scène Marseille

Festival, du 08 au 16 décembre 2018, Marseille, Cimade. à suivre

La marseillaise et caetera

Théâtre, 14 et 15 décembre 2018, Marseille, Manifeste Rien à suivre

Indignados

Projection-Débat, 14 décembre 2018, Marseille, Solidaires à suivre

Retour de mission MSF : la psychiatrie en zone de guerre

Rencontre-débat, 14 décembre 2018, Médecins sans frontières (MSF) & Bibliothèque l’Alcazar, Marseille à suivre

On part ou pas ?

Création, 15 décembre 2018, Théâtre de la mer, Marseille à suivre

N° 187

Création, du 17 au 20 décembre, Aix-en-Provence, Compagnie Mémoires vives à suivre

Un paese di Calabria

Ciné débat, 18 décembre 2018, les amis du monde diplomatique, Veynes à suivre

A nos morts

Hip-Hop et théâtre urbain, 21 décembre 2018, Marseille, ASTRONEF à suivre

Ressources

Les femmes sont-elles des hommes comme les autres ? Féminin / Masculin : mythes et idéologies de la préhistoire aux jouets à suivre
Justice pour toutes. La police et la justice face aux violences faites aux femmes à suivre
Comment faire comprendre son histoire ?... Les réfugiés dans les services de santé à suivre
Guide de survie en milieu sexiste à suivre
Education populaire et animation à l’épreuve des discriminations à suivre

Mise à jour : mercredi 12 décembre 2018 | Mentions légales | Plan du site |