Imprimer la page

Une histoire des travailleurs noirs en France

Enregistrement audio de la conférence de Pap Ndiaye et lecture de « Le docker Noir », ACT - AD13, report du 2 octobre au 6 décembre 2012, Marseille


« Il conviendra de rendre compte de ce paradoxe : les Noirs de France sont individuellement visibles, mais ils sont invisibles en tant que groupe social et qu’objet d’étude pour les universitaires. » Pap Ndiaye


Et pourtant cette immigration commence au XVIIe siècle au moment du Code noir et elle traverse trois siècles d’histoire de France, trois siècles de présence de personnes venant des Caraïbes, d’Afrique, de l’Océan Indien ou d’Océanie. Présence qui a contribué à bâtir l’histoire politique, culturelle, artistique et économique de notre pays. Pap Ndiaye nous racontera cette histoire. 


Une histoire des travailleurs noirs en France
Jeudi 6 décembre 2012 à 18h30
aux Archives départementales
(20, rue Mirès 13003 Marseille)
Conférence de Pap Ndiaye, historien, maître de conférences à l’EHESS
Lecture d’extraits par François Champeau de Le Docker Noir d’Ousmane Sembène



Pap Ndiaye professeur d’histoire à l’IEP Paris. Ses travaux en cours portent sur les discours et pratiques de discrimination raciale dans les firmes d’assurance-vie américaines au XXe siècle, ainsi que sur diverses questions relatives aux populations noires des États-Unis et de France. Il est, par ailleurs, membre du Comité de rédaction de L’Histoire.


Présentation de Le Docker noir sur le site de l’éditeur  : Diaw Falla, "le docker noir", mène à Marseille une existence misérable et précaire, mangeant d’un bol de riz, logé dans un hôtel infâme, heureux encore si le matin il a pu trouver de l’embauche. Il n’a, pour se retenir à la vie, que son amour pour Catherine, et l’espoir de devenir un grand écrivain. Le meilleur de lui-même, en effet, il l’a placé dans un roman qu’il a écrit pendant les brefs moments volés à la fatigue. Cette noble ambition l’aidera-t-elle à triompher du destin et des préjugés raciaux ? Ou le mènera-t-elle à sa perte ? Le docker noir est un long cri d’amertume où éclate un désir passionné de justice. C’est aussi un avertissement, un document de première main sur la vie des minorités noires perdues dans les grandes villes européennes.


Dans le cadre du cycle Des travailleurs coloniaux aux travailleurs immigrés, une histoire en mouvement d’Approches Cultures et Territoires, en partenariat avec les Archives départementales des Bouches-du-Rhône.


-6 décembre 2012-



Histoire coloniale et postcoloniale














































































































































Des travailleurs coloniaux aux travailleurs immigrés