Imprimer la page

Universalisme, différence et invisibilité. Essai sur la notion de race dans l’histoire de la France contemporaine

Tyler Stovall, Cahiers d’histoire, revue d’histoire critique n°96-97, 2005

" L’auteur, conscient d’aborder un thème très sensible de l’identité française, s’interroge sur la difficulté des historiens français à prendre en compte l’importance de la réflexion raciale comme dimension de leur histoire nationale. Pourtant, affirme-t-il, à partir de la domination par la France de populations noires dans le cadre des colonies, la question de la dimension raciale de l’identité française s’est trouvée posée et elle est présente au sein de toutes les pensées du social des Lumières à l’époque contemporaine. Stovall met notamment en évidence les liens étroits qui se sont noués sous des formes diverses, entre l’idée de nation et celle de race, notamment dans ce qu’il appelle le « paradoxe du républicanisme impérial ». Puis il suit les étapes des expressions nouvelles et l’impact social des distinctions de race à travers les grands heurts de l’histoire française du xxe siècle, guerres mondiales, expansion coloniale, immigration des Trente Glorieuses, difficultés de la jeunesse dite de « seconde génération » aujourd’hui. "

Article en ligne et en téléchargement sur le site des Cahiers d’histoire / Revues.org


-25 mars 2010-



Histoire coloniale et postcoloniale





















































































































































Racisme / Xénophobie