Accueil > Ressources

Articles

Voile identitaire versus francité intégrale

Editorial de Vincent Geisser et sommaire de la revue Migrations Société n° 127, janvier-février 2010

On pouvait légitimement s’y attendre : le débat sur l’identité nationale a dérapé et pas sur n’importe quel sujet : l’islam et les musulmans ! Et, contrairement à une idée reçue, la charge xénophobe n’est pas venue exclusivement des citoyens ordinaires de la "France d’en bas" — ces rares individus "volontaires" qui ont accepté de débattre en préfecture — mais bien de la "France d’en haut", à savoir les élites de la majorité gouvernementale qui ont donné "l’exemple", en se focalisant de manière obsessionnelle sur la présence musulmane dans l’Hexagone. Aux premiers rangs de ces "ténors", Nadine Morano, secrétaire d’État chargée de la Famille et de la Solidarité, et Jean-Claude Gaudin, sénateur-maire de Marseille (UMP) , qui ont établi un lien plus que douteux entre la crise identitaire qui traverserait notre société française et le « mauvais comportement citoyen » de nos compatriotes de culture et/ou de religion musulmane.
Pourtant, derrière ce qui peut apparaître comme des dérapages verbaux ou de simples "gaffes" de quelques politiciens égarés se profilent aussi des tendances lourdes qui structurent de plus en plus notre champ politique : l’hégémonie d’une conception substantialiste de l’identité française qui tend à opposer deux « essences irréductibles », l’une supposée être l’émanation naturelle de notre substrat historique (la francité), l’autre perçue comme une sorte de "tumeur cancéreuse" sur notre corps national (l"’islamité"), qu’on essaye d’éradiquer, avec plus ou moins de succès, par une "chimiothérapie identitaire". Mais la métaphore médicale s’arrête là. Car le traitement s’avère nécessairement pire que le mal, et on peut même se demander s’il n’est pas directement à l’origine de la "maladie de l’identité" que connaît notre société en général et notre système politique en particulier.

 

Edito complet en téléchargement

 

Sommaire de Migrations-Société Vol. 22 - n° 127 « Genre, filières migratoires et marché du travail » en téléchargement

Rendez-vous d'ACT

La Fabrique du Regard #3 : Figures de l’altérité

Cycle de conférences, Avril-Décembre 2018, Marseille, ACT-BMVR-MHM à suivre

Autres actualités

BAINS-DOUCHES, BAINS PUBLICS ET HAMMAMS, UNE HISTOIRE DE L’EAU À MARSEILLE

Balade patrimoniale, 15 septembre 2018, Marseille, Ancrages à suivre

DE LA MANUFACTURE DES TABACS À LA FRICHE DE LA BELLE MAI, LIEUX À MÉMOIRES MULTIPLES

Balade patrimoniale, 13 octobre 2018, Marseille, Ancrages à suivre

BELSUNCE NOAILLES, DANS LES COULISSES DE LA VILLE

Balade patrimoniale, 29 octobre 2018, Marseille, Migrantour -Ancrages à suivre

10ÈME JOURNÉE D’ÉTUDE : LES HAMEAUX DE FORESTAGE DE PROVENCE

Journée de témoignages et d’échanges, 22 septembre 2018, Ongles, MHeMO à suivre

MARSEILLE REBELLE

Visite guidée, du 17 au 31 aout 2018, Marseille, Visite Massalia à suivre

EXPOSITION : « DERRIÈRE LA BOURSE », ARCHÉOLOGIE D’UN QUARTIER : 1860-2017

Exposition, jusqu’au 30 septembre 2018, Marseille, Musée d’Histoire de Marseille à suivre

Ressources

La leçon de vie des « jeunes de banlieue » : Frédéric Worms s’entretient avec Claire Marin, philosophe et écrivain. à suivre
"Ecrire l’Histoire, c’est donner à comprendre la manière dont un peu de temps se plie dans l’espace" - Patrick Boucheron à suivre
Photographier, ethnographier et exposer dans la cité. Jeunes rugbywomen à Sarcelles à suivre
Le Parcour sup des filles à suivre
Les « Nord-Africains » dans la rénovation urbaine des années 1960 à suivre

Mise à jour : mardi 7 août 2018 | Mentions légales | Plan du site |