Accueil > Ressources

Films

Une histoire oubliée, Les Indochinois en Lorraine après la Seconde Guerre mondiale

Film de Ysé Tran et Pierre Daum, France Télévisions-Mélisande Films, janvier 2017

De 1945 à 1950, plus d’un millier d’ouvriers vietnamiens ont été envoyés en Lorraine par le gouvernement français, afin de répondre à la demande de main d’œuvre des nombreuses entreprises de la région. Ces « travailleurs indochinois » disposaient d’un statut différent de celui des ouvriers européens (italiens, polonais, français), celui d’ « indigène », encadré par l’Etat comme dans les colonies. Arrivés en France en 1939, ils avaient été recrutés comme ouvriers pour les usines d’armement de la France en guerre.

Dès 1945, des centaines d’ouvriers vietnamiens furent envoyés en Lorraine, dans les usines du nord-est de la France. On les retrouve dans de nombreux bassins industriels de Moselle, Meurthe-et-Moselle et des Vosges : Longwy, Knutange, Ars sur Moselle, Hagondange, Fontoy, Nilvange, Hayange, Hagondange, Maizières-lès-Metz, Gandrange, Uckange, Florange, Merlebach, Creutzwald, Forbach, Nancy, Longuyon, Mirecourt, Thaon-les-Vosges, St Etienne les Remiremont, Epinal, Bitche, etc.

En Moselle, ces hommes ont été « logés » au Fort de Queuleu à Metz. Ils ont travaillés à l’UCPMI d’Hagondange, aux Forges et Boulonnerie à Ars-sur-Moselle, à Knutange, Thionville, etc.

A Nancy, la 55ème compagnie de travailleurs indochinois était logée au 31, rue de Villiers (le bâtiment existe encore, non loin du Conseil départemental). La 67ème compagnie a été envoyée à Longlaville (logement gare Mont Saint Martin), puis à Longuyon (ancienne caserne de Lamy). Les hommes travaillaient aux hauts-fourneaux de la Chiers et aux aciéries Mont saint Martin, près de Longwy.

Dans les Vosges, ces hommes ont été « logés » (plus ou moins internés) à la caserne Charlet de Remiremont, à la gare de Pouxeux, à la caserne Souhet à Saint Dié, puis dans les baraquements de la Cidreries à Thaon-les-Vosges. Puis leur histoire a sombré dans l’oubli.

Aujourd’hui, les descendants lorrains de ces hommes découvrent le passé de leurs parents. A travers des témoignages d’anciens « travailleurs indochinois » presque centenaires, de leurs épouses et surtout de leurs enfants, et grâce à la découverte d’un fonds d’archives inédites, le film d’Ysé Tran dévoile enfin cette page longtemps oubliée de l’histoire ouvrière en Lorraine.
 
Ysé TRAN

Réalisatrice de trois films de fiction courts, sélectionnés dans des festivals français et étrangers. Les deux premiers ont été montrés au Jeu de Paume, le dernier a été préacheté par France 2. Co-éditrice avec Raymond Bellour des Œuvres Complètes d’Henri Michaux dans la Bibliothèque de la Pléiade pour les éditions Gallimard. Auteure de quelques articles et notules journalistiques pour Trafic, La lettre du cinéma, Mediapart, le Magazine littéraire, après diverses collaborations (iconographie du catalogue Jean-Luc Godard : son+image pour le MOMA, co-auteur pour France-Culture ...), elle participe à diverses installations d’artistes. La dernière est une performance imaginée par Tania Mouraud (sur un manuscrit trouvé à Auschwitz Birkenau au Théâtre d’Auxerre en 2011, au Mac Val en 2014, à l’Unesco et au Centre Pompidou Metz en 2015).
 
Pierre DAUM
Journaliste, ancien correspondant de Libération en Autriche, Pierre Daum, a aussi collaboré à plusieurs journaux européens : Le Monde, L’Express, La Libre Belgique, La Tribune de Genève, etc. De retour en France en 2003, il devient correspondant de Libération en Languedoc-Roussillon, qu’il quitte en 2005. Pierre Daum effectue depuis de grands reportages pour Le Monde diplomatique. Parallèlement à ses enquêtes journalistiques, il poursuit des recherches sur le passé colonial de la France, toutes publiées aux Editions Actes Sud, dans la collection “Archives du colonialisme”. En 2009, il publie Immigrés de force, les travailleurs indochinois en France (1939-1952), qui révèle cette page d’histoire totalement enfouie.


Une histoire oubliée, Les Indochinois en Lorraine après la Seconde Guerre mondiale (52’)
Réalisatrice : Ysé TRAN
Conseiller historique : Pierre DAUM
Une coproduction France Télévisions et Mélisande Films.
Diffusion sur France 3 Lorraine : lundi 23 janvier 2017

+ d’infos sur le site Immigrés de force

Rendez-vous d'ACT

Le racisme structurel : modalités et impacts

Journée de formation, ACT, 19 mars 2019, Marseille à suivre

L’Histoire sans clichés ni fantasmes

Projection-rencontre-débat, ACT, 21 mars 2019, Marseille à suivre

Politique du logement : ségrégations sociales et ethniques

Projection-rencontre-débat, ACT - Centre social du Grand St Antoine , 23 mars 2019, Marseille à suivre

Autres actualités

Mémoire de Viet Kieu / Les Linh Tho, immigrés de force

Exposition de Clément Baloup, Le Liberté, jusqu’au 30 mars 2019, Toulon à suivre

Semaine de lutte contre les discriminations liées à l’origine

Programmation culturelle du réseau associatif marseillais, 18 au 24 mars 2019, Marseille à suivre

Laïka

Spectacle d’Ascanio Celestini & David Murgia, La Minoterie, 28 au 30 mars 2019, Marseille à suivre

Les discriminations : des inégalités indicibles et invisibles ? Nommer, observer, mobiliser pour agir

Assises de la lutte contre les discriminations, 29 mars 2019, Villeurbanne à suivre

Ressources

L’interculturel à l’école : quels cadres de référence ? à suivre
Contre un affaiblissement des droits et libertés fondamentales à suivre
Dans la prison des frontières à suivre
Un féminisme décolonial à suivre
Politique du logement : ségrégations sociales et ethniques à suivre

Mise à jour : lundi 18 mars 2019 | Mentions légales | Plan du site |