Accueil > Ressources

Articles

Quels prénoms les immigrés donnent-ils à leurs enfants en France ?

Note de Baptiste Coulmont et Patrick Simon, Population et Sociétés n° 565, INED, avril 2019


Le choix d’un prénom est affaire de goût parental, de norme sociale et de références culturelles. Mais qu’en est-il pour les immigrés et leurs enfants ? Dans leur cas, le choix d’un prénom est un marqueur culturel. Beaucoup d’études interprètent comme une mesure de l’assimilation le degré de proximité de ces prénoms avec ceux de la population majoritaire (les personnes qui n’ont pas d’ascendance immigrée sur deux générations). Il peut aussi refléter un souci d’épargner des difficultés futures à l’enfant au cours de sa vie.

Les enquêtes de testing ont bien montré l’impression négative que pouvaient produire des prénoms maghrébins, africains ou asiatiques sur des recruteurs, des agences immobilières ou des banques. L’attribution d’un prénom « majoritaire » assurerait alors une invisibilité partielle des descendants d’immigrés et pourrait les protéger de certaines discriminations. Examinons ici comment se transmettent les prénoms dans les familles d’immigrés de différentes origines vivant en France en analysant les données de l’enquête Trajectoires et Origines (TeO).

Note de 4 pages en téléchargement sur le site de l’INED

L’enquête TeO vise à identifier l’impact des origines sur les conditions de vie et les trajectoires sociales, tout en prenant en considération les autres caractéristiques sociodémographiques que sont le milieu social, le quartier, l’âge, la génération, le sexe, le niveau d’études. Les questions d’intégration et de discrimination occupent une place importante dans les débats publics. Mais aujourd’hui la France manque encore de statistiques nationales permettant d’étudier ces phénomènes. L’enquête TeO est conçue pour combler ces lacunes.

Résultats et publications de l’enquête TeO

Partagez

Rendez-vous d'ACT

Pourquoi tu cries ?

Podcast - ACT - épisode 1 à suivre

Femmes Noires et Résistances

Exposition - 10 mars -10 avril - Marseille à suivre

Autres actualités

Ressources

Présentation de "Mots et maux d’une décennie 2010-2020" à suivre
Féminismes islamiques à suivre
K comme Kolonie à suivre
Nos enfants à rude école à suivre
Contre la vie appauvrie à suivre

Mise à jour : vendredi 27 mars 2020 | Mentions légales | Plan du site |