Accueil > Ressources

Films

Les Misérables

Film de Ladj Ly, sortie nationale le 20 novembre 2019


À Montfermeil furent écrits Les Misérables par Victor Hugo. Le titre du film, « c’est un clin d’œil pour dire : un siècle plus tard, la misère est toujours là sur ce territoire », remarque Ladj Ly. Le quartier des Bosquets lui sert depuis longtemps comme un studio à ciel ouvert. Pendant des années, il filmait ici les policiers pendant leurs interventions. La force des Misérables réside dans le fait qu’elle a été puisée dans la réalité. À l’origine du film se trouve une réelle interpellation violente que le réalisateur a lui-même filmée avec sa caméra en octobre 2008 et postée ensuite sur Internet. La bavure policière où des flics frappent un jeune menotté des Bosquets sera la première fois où des policiers seront condamnés suite à une vidéo. Ladj Ly devient une vedette au-delà de ses quartiers.(...)

Ses comédiens disent de ne pas avoir le sentiment de jouer un personnage : « cela ressemble beaucoup à la vraie vie » confiait le jeune Al-Hassan Ly alias Buzz dans le film. Pour Ladj Ly, la banlieue, c’est ce patchwork qu’on aperçoit quand il fait voler son drone au-dessus de la cité : le gris des tours devient alors un paysage coloré, les bâtiments dégradés se transforment en briques Lego, à composer et à recomposer à volonté. C’est son terrain de jeu pour sa caméra. Avec lui et son drone, on prend de la hauteur sur la banlieue. En immersion totale, il ausculte tout : du toit jusqu’à la cave, en passant par les cages d’escalier, les appartements, jusqu’au Kebab tenu par un frère musulman aussi radical que rempli de sagesse coranique et qui tient le quartier.

Ladj Ly ne montre pas seulement ces espaces souvent invisibles, il les fait vivre avec toute la diversité de ce quartier peuplé des misérables d’aujourd’hui. Apparaissent alors sur des images d’une densité et expression incroyables, de jeunes enfants en errance, une bande de filles tenant tête au geek-voyeur, des dealers rendant service aux autorités, les prostitués bon marché, des frères musulmans pacifiant le quartier, « l’Obama à nous » en maillot de foot siglé « Maire 93 », une mère qui ne se laisse pas faire, mais surtout les trois « bacqueux », des policiers au bout des nerfs toujours à un doigt de la bavure…

Bande-annonce, extraits et dossier de presse

Un film de Ladj Ly
Avec Damien Bonnard, Alexis Manenti, Djebril Zonga, Issa Perica, Al-Hassan Ly, Steve Tientcheu, Almamy Kanoute, Nizar Ben Fatma, Raymond Lopez, Luciano Lopez, Jaihson Lopez, Jeanne Balibar, Omar Soumare, Sana Joachaim et Lucas Omiri

Partagez

Rendez-vous d'ACT

Fanon hier, aujourd’hui

Projection - Cinéma L’Alhambra - 16 novembre - Marseille à suivre

Renforcement de la conscience communautaire guadeloupéenne en situation de migration

Conférence - 19 novembre - BMVR - Marseille à suivre

Discriminations vécues : Impacts et stratégies collectives

Atelier - ACT - 22 novembre - Marseille à suivre

Autres actualités

Balades urbaines Joliette/Panier et Belsunce/Noailles

Migrantour - du 12 au 24 novembre - Marseille à suivre

Mirages / Acte 2

Théâtre et danse - 15 et 16 novembre - Marseille à suivre

Dimina(s) de Fatou Siby

Performance - 16 novembre - Marseille à suivre

Les Misérables

Film de Ladj Ly, sortie nationale le 20 novembre 2019 à suivre

7e édition du Prix « Jeunesse pour l’égalité »

Appel à projets, Observatoire des inégalités, jusqu’au 2 février 2020 à suivre

Ressources

« Il n’y a pas de crise de la masculinité » à suivre
Carte blanche. L’État contre les étrangers à suivre
Stéréotypes/Stéréomeufs à suivre
Médiation de l’Information pour les MNA à suivre
La santé mentale des immigré.e.s se détériore après leur arrivée à suivre

Mise à jour : vendredi 15 novembre 2019 | Mentions légales | Plan du site |