Imprimer la page

Les dossiers thématiques

Des mots et des rumeurs (septembre 2008)

Marseille, été 2008 : comment à partir d’une rumeur peut-on aboutir à un lynchage et des crimes ?
Ce qui nous intéresse ici, ce n’est pas que les rumeurs existent depuis la nuit des temps, qu’elles ont différentes formes ou supports.
Ce qui nous préoccupe c’est ce qu’elles colportent.
Ce qui nous concerne n’est pas telle ou telle rumeur, mais ce que certaines d’entre elles démontrent : la force et persistance des préjugés et leurs interactions avec le contexte social et politique du moment.
Non seulement, comme le dit Prévert, « ils » sont étranges « ces » étrangers, mais ils font en plus de parfaits boucs émissaires.


  • La rumeur en faits

    Articles de Rémi Leroux, Sandrine Cochard - Stéphanie Harounyan, Sophie Manelli ; communiqué de Médecins du Monde, Fondation Abbé Pierre, Ligue des Droits de l’Homme, MRAP, CIMADE, ANGVC et Rencontres Tsiganes

    A titre d’exemple introductif, quelques articles de la presse nationale et régionale nous remettent en mémoire les évènements tragiques qui ont eu lieu à Marseille au début de l’été.
    Ces relents nauséabonds rappellent d’autres rumeurs, d’autres chasses à l’homme, d’autres victimes expiatoires dont les mécanismes seront abordés dans les chapitres suivants.



  • Pas ici, pas maintenant

    Dépêche AFP ; articles en italien de Fasano Giusi, Luca Marconi et Giuseppe Manzo ; article de Ludmila Acone ; interview vidéo d’Edgar Morin

    Presque en même temps à Naples, et plus largement en Italie, les mêmes drames se produisent. Ils ont pour écho de plus anciens évènements sur des victimes similaires, renvoyant à la tentation du bouc émissaire et au silence politique. A la fois différente et tout aussi effrayante, une histoire française vieille de 40 ans ...



  • Des mots et des politiques

    Entretien avec Simone Bonnafous ; articles de Christine Barats, Serge Guimond, Yvan Gastaut et Laurent Dornel

    Les flambées de violence évoquées précédemment ne sont jamais anodines. L’importance du contexte, les responsabilités des médias et instances politiques sont à analyser sous peine de résumer cela à des petits moments de crise alors qu’ils s’agit de l’histoire même de nos sociétés et de notre Etat-Nation.



  • Pour aller plus loin

    Revue Migrations-Société du CIEMI et revue en ligne Asylon(s) du réseau TERRA ; enregistrement audio d’une conférence de Gérard Noiriel

    Les préjugés sont une affaire complexe. Pour comprendre leur rôle et leur instrumentalisation, nous proposons ici quelques ressources éclairant les processus de désignation de populations à discriminer.
    En premier lieu les classes populaires et les migrants.