Dossiers

La méritocratie en question

Dossier et entretien avec François Dubet, Profession éducation n°268, SGEN-CFDT, mai 2019


La méritocratie est un principe drapé d’une légitimité incontestée, puisque manifestation supposée de la justice sociale. Mais on peut aussi considérer qu’elle s’apparente à un processus de légitimation des différences sociales. Tout se passe comme si, lorsqu’elles sont le résultat d’un processus considéré comme méritocratique, les inégalités de places devenaient justes. Cependant, cette légitimité, cette légitimation des distinctions sociales doit être interrogée. Dans quelles conditions socio-économiques, dans quelles structures sociales et dans quelles institutions ce processus méritocratique se déploie-t-il ? Interroger les vertus dont la méritocratie est parée, c’est questionner la légitimité de l’inégalité des places qui en résulte.

Qu’est-ce, au juste, que cette méritocratie ? Est-ce placer tout le monde sur la même ligne de départ et considérer ensuite que les inégalités sont justes ? Mais est-il possible de placer tout le monde sur la même ligne de départ et dans les mêmes conditions pour faire la course ? Existe-t-il un parcours unique pour cette « course » ? et course à quoi finalement ? Y a-t-il un seul modèle de réussite à l’aune duquel étalonner les parcours des uns et des autres ? Qu’est-ce que le modèle méritocratique actuel fait aux élèves et étudiants ? À celles et ceux qui les éduquent, les forment, les accompagnent dans leurs parcours ? À la société tout entière : favorise-t-on la compétition et l’individualisme ou la coopération et l’émancipation ? Considérons-nous que la course est finie à 20 ou 22 ans ou parions-nous aussi sur la formation tout au long de la vie ? Profession Éducation vous propose d’ouvrir ces questions, avec ce premier dossier, mais aussi avec d’autres à venir sur le travail au lycée, l’école inclusive et la scolarisation des élèves et étudiants étrangers.

Dossier en téléchargement (7 pages, pdf)

Entretien avec François Dubet "L’égalité des chances n’est pas toute la justice" sur le site du SGEN/CFDT

Réseaux militants et ressources

RESF, GISTI, CIMADE, ...

Réseau Education Sans Frontières (RESF)
Créé le 26 juin 2004 par des enseignants, des personnels de l’Education nationale, des parents d’élèves, des éducateurs, des collectifs, des syndicats et des organisations attachées à la défense des droits de l’homme préoccupés de la situation des sans-papiers scolarisés (de la maternelle à l’université). Les signataires appellent les enseignants et les personnels des établissements de tous niveaux à se montrer vigilants, à informer leurs élèves qu’ils sont prêts à se mobiliser pour les aider à faire régulariser leur situation.
Voir le film « Laissez les grandir ici »

Groupe d’Information et de Soutien des Immigrés (GISTI)
“Il était — et il est — une fois une association spécialiste du droit des étrangers, le GISTI. Pour mettre son savoir à la disposition de ceux qui en ont besoin, il tient des permanences juridiques gratuites, édite des publications et organise des formations. A chaque compétence du GISTI correspond un contact particulier. (...) ”
Consulter les dossiers thématiques

Service oecuménique d’entraide (CIMADE)
La Cimade est une association créée en 1939 pour venir en aide aux personnes déplacées et regroupées dans les camps du sud de la France. Elle a participé activement à la résistance contre le nazisme et au sauvetage des Juifs. Après la guerre, elle a notamment œuvré pour l’indépendance et le développement des anciennes colonies.
 La Cimade travaille aujourd’hui au service des réfugiés, des étrangers en France, et au développement solidaire des pays de l’Est et du Sud.
Télécharger le document
« Ni subie, ni choisie, 75 propositions pour une politique d’immigration lucide et réfléchie » (janvier-février 2007)

Approches interculturelles en éducation

Dossier de la VST-INRP, septembre 2007

Déjà prônée par le Conseil de l’Europe dès les années 1970 pour favoriser la paix, l’éducation interculturelle est devenue une priorité pour les institutions européennes dans les années 1990 et 2000. Les approches interculturelles dans la forme scolaire se présentent à la fois comme un enjeu pour les « minorités », les migrants ou plus généralement l’ensemble des élèves, et comme un défi pour les autorités éducatives chargées de les promouvoir. Il nous a semblé intéressant de montrer comment elles ont été mises en place selon les contextes socioculturels - avec une approche historique et actuelle - en Europe et dans les Amériques.
La diversité, qu’elle concerne les groupes ou les individus, est une caractéristique inhérente à toute société. Ces différences identitaires, culturelles, religieuses, etc. nécessitent des capacités de compréhension, de communication et de coopération mutuelles qui soient porteuses d’enrichissement, sous peine de dégénérer sous forme de conflits, de violences et d’atteintes aux droits de l’Homme.
Dans un contexte multiculturel, les approches interculturelles en éducation, qui recouvrent de nombreuses thématiques, comme l’apprentissage du « vivre ensemble » ou la citoyenneté démocratique, sont à la base de l’acquisition et de l’apprentissage de la capacité à nouer des relations harmonieuses dans un cadre pacifique.

Ce dossier est une publication du service de Veille Scientifique et Technologique de l’Institut National de Recherche Pédagogique - © INRP

Lire le dossier sur le site de l’INRP

Resserrer les liens école / famille en ZEP/REP

Dossier en ligne, CASNAV-CAREP de Nancy-Metz

La relation école / famille est valorisée depuis quelques années comme un des éléments majeurs de la réussite scolaire. L’objectif des 80 % d’élèves au niveau Bac est déjà atteint dans les catégories socioprofessionnelles moyennes ou aisées, mais ce seuil est à peine franchi par 30% des enfants d’ouvriers.
On voit donc que l’école bute toujours sur la question des enfants de milieu populaire, concentrés dans les quartiers d’habitat social et dans les ZEP.

Sommaire

Consulter le dossier sur le site du CASNAV-CAREP de l’académie de Nancy - Metz.

 

Quand parents et enseignants collaborent, enfants et jeunes s’en réjouissent !

Dossier en ligne, Carrefour Education, Québec / Canada, 22 janvier 2007

Si une plus grande collaboration des parents aux activités de l’école est un sujet que vous voulez approfondir, ce guide thématique vous permettra de faire un tour complet de la question. Des définitions, des guides, des exemples de projets ont été mis en valeur.

 

Sommaire

Des mots pour décrire le partenariat , des sites pour le comprendre.

Des ressources à l’intention du personnel scolaire

Des ressources variées pour les parents

Guide sur le site de Carrefour Education

 


Accueil et scolarisation des élèves nouvellement arrivés en France

Dossier en ligne, VEI, mise à jour permanente

DOCUMENTS ET OUTILS
- Glossaire
- Connaissance des élèves et de leur pays d’origine
- Accueil et scolarisation en France
- Évaluations proposées par les Casnav (ex-Cefisem)
- Outils et méthodes pédagogiques
- Expériences innovantes et témoignages
- Bibliographies

INFORMATIONS OFFICIELLES
- Orientations et textes officiels
- Lieux ressources
 
Accéder au dossier sur le site du centre de ressources Ville-Ecole-Intégration

 

Scolarisation des enfants du voyage et des familles non sédentaires

Dossier en ligne, VEI, 2007

DOCUMENTS ET OUTILS
Quelques textes présentant les gens du voyage
Connaissance des élèves
Informations sur les cultures et les populations tsiganes pour mieux comprendre les élèves
Accueil et scolarisation
Outils, adresses et description des dispositifs de scolarisation des enfants du voyage
Suivi des élèves
Des outils et des méthodes adaptés à l’enseignement aux enfants du voyage
Méthodes pédagogiques
Jeux et conseils pédagogiques pour intégrer et faire progresser les enfants du voyage
Expériences et témoignages
Comptes rendus des expériences et des projets français et européens pour une meilleure scolarisation des enfants du voyage
Bibliographies
Quelques sources d’informations spécialisées
   
INFORMATIONS OFFICIELLES
Orientations et textes officiels
Lieux ressources

Consulter le dossier sur le site du centre de ressources Ville Ecole Intégration

Les "discriminations raciales" et leur mesure

Dossier réalisé à partir des travaux d’Eric Cédiey et d’ISM-Corum, 5 février 2008

L’approche et le vocabulaire de la discrimination, en particulier pour les discriminations dites raciales, n’ont été développés en France que depuis peu. Les problèmes qu’ils désignent sont bien sûr beaucoup plus anciens, mais ils étaient soit déniés, soit abordés d’une autre manière et avec d’autres mots.

Il convient donc de bien comprendre les significations et les nouvelles perspectives qu’apporte l’approche en terme de discrimination, et de bien comprendre ce qui la relie, mais aussi ce qui la distingue, d’approches plus anciennes comme celles de l’intégration ou des inégalités.

Dossier sur Le site des Sciences Economiques et Sociales

Des repères sur les enjeux contemporains

Site pédagogique de la Cité nationale de l’histoire de l’immigration

Les mots

L’immigration

L’intégration

L’économie

Diversité culturelle et principes républicains

Les femmes

L’international

Cartes

Au web, citoyens !

Sélection de sites internet, revue Medialog, décembre 2004

Medialog, la revue nationale du SCEREN-CNDP pour les TICE, publie dans son numéro 38 de décembre 2004, une sélection d’adresses internet pour aider le citoyen, jeune ou adulte, à se repérer dans le fonctionnement des institutions. Des ressources pour l’éducation civique au collège et l’ECJS au lycée.

MEDIALOG est réalisé par le CRDP de l’académie de Créteil avec la participation du CNDP.


Voir la rubrique

La discrimination raciale au quotidien : l’éducation

Dossier du GELD (Groupe d’étude et de lutte contre les discriminations raciales), 16 août 2003

 

L’école est le principal vecteur de socialisation et d’intégration. Sa contribution est d’autant plus essentielle à la vie publique qu’elle a en effet pour mission de favoriser l’apprentissage d’une culture ainsi que la connaissance et la compréhension des droits et des obligations des citoyens.

C’est dans cette école que les enfants pourront apprendre à réfuter les raisonnements manichéens, les discours sectaires et intégristes, à refuser le racisme, la xénophobie et les discriminations.

Dossier sur le site Altérités

Lutter contre les discriminations

Rubrique du site du CAREC (Centre académique de ressources pour l’égalité des chances), Bordeaux

La rubrique s’articule en trois secteurs :

1.  Définition de la discrimination

2. La COPEC, Commission pour la promotion de l’égalité des chances et de la citoyenneté : un dispositif de la Préfecture de la Gironde

3.  Des dispositifs et ressources Education Nationale

Le site du CAREC

Le racisme. Eduquer contre le racisme 20 ans après

Dossier spécial, le café pédagogique, avril 2007

Après Auschwitz, il est difficile de croire que l’éducation soit un rempart contre le racisme et l’antisémitisme. Pourtant, il est plus que jamais nécessaire de mobiliser la raison contre la barbarie.

Un certain nombre d’enseignements ont été tirés des 20 années d’engagement des enseignants, des éducateurs, des responsables associatifs, à l’occasion des Semaines nationales d’éducation contre le racisme, que je me propose de partager avec vous.

Il ne suffit pas de discours moralisateurs et incantatoires ; tous les éducateurs le savent. Mais tolérer un écart de langage, risquer une expression qui pourrait s’apparenter à du racisme ou à de l’antisémitisme est, pour beaucoup, un exercice trop douloureux. On est alors tenté de préparer les élèves, de les guider dans leurs prises de parole, de rappeler combien le racisme est condamnable.

Le dossier sur le site du café pédagogique

Familles en grandes difficultés et école : des relations complexes

Résumé du rapport de recherche du CERSE – Université de Caen, septembre 2001

« Plus précisément, nous avons tenté de mettre à jour ce qu’on peut nommer une configuration, c’est-à-dire une structure organisée entre des entités subjectives (ici les relations entre l’école, les parents et les enfants) et la dynamique qui « fait tenir » cette structure : il est possible de caractériser ces dernières à partir de l’analyse des tensions objectives et subjectives, des projets, des trajectoires, des résistances, des rapports sociaux, explicites ou implicites, qui sont partie prenante, souvent de manière cachée et non consciente pour les acteurs eux-mêmes. En essayant de conjuguer ces traits singuliers dont nous pensons qu’ils participent à produire du sens, il a été repéré une dynamique en quatre points qui rend compte de cette configuration de communication.

  • Domination civilisatrice implicite
  • Intériorisation de l’incompétence éducative supposée des familles en grandes difficultés :
  • Logique de résignation ou de soumission à l’école des familles en grandes difficultés.
  • Des enseignants sous tensions »

Ce texte résume le rapport de recherche du CERSE – Université de Caen, dirigé par Henri PEYRONIE, destiné au Centre Alain Savary – INRP et coordonné par Thierry PIOT

Document en téléchargement (5 pages, pdf) depuis le site de l’INRP (Institut national de la Recherche Pédagogique)

L’accompagnement à la scolarité, fiches familiales

Guide pratique, comité national de pilotage de l’accompagnement à la scolarité, 2006

Les fiches familiales, rédigées par une équipe interministérielle et partenariale, avec l’appui d’experts, cherchent à soutenir les familles dans leur effort pour créer des conditions favorables à la scolarité de leurs enfants. Elles proposent des pistes pour l’action et visent à faciliter les échanges, ainsi que la recherche d’informations.
Ces fiches abordent la scolarisation dans le cadre scolaire et ne traitent pas les besoins spécifiques que peuvent avoir certains enfants. Elles sont destinées à tous ceux que l’accompagnement de la scolarité des enfants intéresse. Les accompagnateurs à la scolarité, les médiateurs entre les familles et l’école, notamment, peuvent les utiliser dans leurs relations avec les familles.

Présentation complète et téléchargement des fiches pratiques
(44 pages, pdf) sur le site du Ministère du Travail, des Relations sociales, de la Famille et de la Solidarité

 

Éducation, migration, inégalités et intégration en Europe

Dossier d’actualité de la VST-INRP, mai 2008

Pourquoi certains enfants ou petits-enfants de migrants ne réussissent-ils pas à l’école ? Quelle est l’ampleur de cet « échec scolaire » ? A-t-il les mêmes fondements que celui des enfants de milieux défavorisés ? Et si non, pourquoi ? Cette situation, que nous abordons avec un regard français est-elle identique dans tous les pays de l’Union européenne ? Comment ces mêmes pays abordent-ils l’éducation et la socialisation des enfants de migrants ? Pourquoi se focalise-t-on sur les problèmes des enfants de la deuxième génération ? Jusqu’à quand un enfant est-il un enfant d’immigré ? Ne s’agit-il pas d’un ressenti qui perturbe les consciences aussi bien des familles, des élèves, des enseignants et de la société de manière générale ?

Sommaire

Une préoccupation institutionnelle

Analyses multiples des performances des élèves migrants

Quels sont les facteurs aggravants ?

Attitudes et représentations

Dispositifs d’aide et d’accueil

De la difficulté des concepts

Bibliographie
  
Toutes les problématiques liées à la scolarisation des enfants migrants dans les pays d’accueil n’ont pu être traitées. Ce dossier n’ayant pas la prétention d’être exhaustif, le principe a été de proposer des exemples significatifs et, parfois, la recherche internationale a été privilégiée par rapport au point de vue français.

Le dossier intégral sur le site de la Veille scientifique et technologique (VST) de l’Institut national de recherche pédagogique (INRP).

Orientation scolaire et insertion professionnelle. Approches sociologiques

Dossier de synthèse, VST-INRP, septembre 2008

« Ainsi, si l’orientation en tant que procédure de détection des prédispositions psychologiques pour telle ou telle filière devient scientifiquement obsolète, elle relève, comme chaque moment d’évaluation, d’un arbitraire où l’opération de tri lèse avant tout les élèves issus de milieux sociaux et culturels défavorisés, c’est-à-dire les plus éloignés de ceux qui sont légitimés par l’école (Bourdieu & Passeron, 1970).
Dans ces milieux défavorisés, la réussite scolaire est avant tout considérée comme une question de don ou d’aptitude, ce qui amène les parents et leurs enfants à accepter plus facilement les redoublements ou les orientations dans les filières les moins prestigieuses, décisions souvent entérinées et même parfois directement proposées par les acteurs du système d’orientation. À compétences égales, les élèves d’origine sociale modeste sont orientés d’une manière moins avantageuse pour leur avenir. Pour accéder aux filières les plus prometteuses en rapport avec les positions professionnelles, ces élèves (à commencer par les filles) doivent faire preuve de plus de performances que les autres. »

Sommaire

1. Introduction générale
2. L’orientation comme facteur de validation des inégalités socioculturelles
3. Les « effets » de contexte dans l’orientation
4. Les perceptions des processus d’orientation
5. L’insertion sur le marché du travail des générations qui ont quitté le système scolaire en 1998 et en 2001
6. Niveau de formation et insertion professionnelle
7. Variations des processus d’orientation selon les pays
8. Conclusion : vers de nouvelles modalités d’orientation ?.
9. Bibliographie

Dossier complet en téléchargement (71 pages, pdf) sur le site de l’INRP

Jeunes scolarisés et parents sans-papiers

Guide pratique et juridique du Réseau Education Sans Frontières, juin 2008

Cette 3e édition est destinée, comme les précédentes, à fournir des indications minimales à ceux qui ne savent pas très bien quoi faire quand ils découvrent qu’un(e) de leurs élèves, un(e) camarade de classe de leurs enfants et ses parents sont menacés d’expulsion parce qu’il ou elle est sans-papiers ou que ses parents le sont.

Présentation, commande (5€) ou téléchargement sur le site de RESF (Réseau Education Sans Frontières).

« En réalité cette mobilisation révèle que la démagogie anti-immigrés est ringarde, dépassée, has been. L’immigré n’est plus le célibataire vivant en foyer, coupé de la société et attaché à son marteau-piqueur de La Goutte d’or de Michel Tournier. L’immigré - ou du moins la personne visée par cette démagogie - est aussi enseignant, médecin, garagiste, commerçant ou ministre de Sarkozy. La France gauloise a vécu, si tant est qu’elle ait jamais existé. Le racisme qui vise encore certains immigrés apparaîtra dans quelques décennies aussi surprenant que le sont aujourd’hui le racisme anti-belge, anti-espagnol ou antiitalien, et anti-Juif, qui a pourtant marqué un passé pas si éloigné (émeutes contre les Italiens de Marseille en 1881, de Lyon en 1894). La société française d’aujourd’hui ne peut se concevoir sans le potentiel et l’extraordinaire vitalité que représentent les immigrés, venus de toutes les régions d’Europe et du monde. Afficher l’immigration choisie façon Sarkozy, c’est se fermer au renouvellement, à la créativité. C’est un repli mortifère.
Donner leur vraie place à ceux qui ont choisi la France comme pays de droits, de liberté et de culture, qui y travaillent et dont les enfants étudient dans nos écoles est un pari, mais c’est le seul qui vaille. »

La scolarisation des Roms en Europe : éléments de réflexion et analyse comparative

Dossier d’actualité n°30, VST-INRP, octobre 2007

La veille scientifique et technologique (VST) de l’Institut national pour la recherche pédagogique (INRP) vise, par ce dossier, à rendre compte de la situation scolaire des Roms en Europe. La partie introductive éclaire la terminologie employée, renvoie à une présentation historique, précise quelques éléments de l’organisation socioéconomique rom ainsi que les attentes de la communauté rom à l’égard de l’institution scolaire. La seconde partie traite plus explicitement des traits récurrents relatifs à leur scolarisation en Europe, notamment les pratiques ségrégationnistes dont ils sont l’objet, explicite leurs rapports à l’institution scolaire, rend compte des approches pédagogiques et des structures scolaires d’accueil pouvant faciliter leur intégration. La troisième partie porte spécifiquement sur la scolarisation des Roms en France (de la maternelle au collège). La dernière partie s’intéresse aux questions relatives à leur scolarisation dans différents pays européens et dévoile ainsi les politiques éducatives et les expériences qui en ont découlées.

Introduction

La situation éducative des Roms en Europe

La scolarisation des Roms en France

Autres pays européens

Bibliographie

Marseille, tu chargeras les cales… Voyageurs, émigrants, réfugiés (1870-1962)

Catalogue de ressources pédagogiques, Fiche 18

 

Support
Dossier pédagogique

Résumé
Prenant appui sur des documents provenant des archives de la Préfectures et des fonds iconographiques, ce dossier aborde le thème des migrations dans le monde contemporain à travers l’exemple de Marseille, ville qui, du milieu du XIXe siècle à 1962, a connu d’importants mouvements de population qui ont fait de son port un immense carrefour où se pressaient des centaines de milliers de migrants, de réfugiés ou de rapatriés. L’objectif de la publication est de montrer comment Marseille fut une caisse de résonance des événements mondiaux et la façon dont les responsables publiques ont géré l’accueil de ces populations.

Descriptif technique
Dossier, 31 pages, 21 planches illustrées

Auteurs
Sylvie Orsoni

Editeur
Archives départementales des Bouches-du-Rhône

Date
2006

Public
Collégiens, lycéens

Disciplines
Éducation civique / ECJS (6ème ; 5ème ; 1ère ; 2nde ; terminale) ; SES (1ère ; terminale) ;
Histoire (4ème ; 3ème ; 1ère ; terminale) ; Géographie (4ème ; 3ème ; 2nde ; 1ère ; terminale) ; Philosophie ; Français

Accès
AD 13 (Archives départementales des Bouches du Rhône) 18-20 rue Mirès 13003 Marseille Tél. : 04 91 08 61 08 Fax : 04 91 08 61 11 Mail : archives13@cg13.fr

Retour au sommaire

Le temps des Italiens

Dossier pédagogique et fonds iconographique pour la classe, AD13, juillet 2010

" Etudier l’immigration italienne dans la région marseillaise permet de mieux appréhender les problématiques contemporaines. Cette analyse débute en 1851 et s’achève à la veille de la Seconde Guerre mondiale. Elle apporte un éclairage sur les flux humains qui aboutissent dans les Bouches-du-Rhône. Elle s’intéresse aux conditions de vie des migrants, à leurs activités professionnelles et à leurs relations avec la population française. Elle restitue les luttes syndicales et politiques qui agitent la colonie. Enfin elle retrace l’histoire d’un migrant parmi tant d’autres.
Un corpus documentaire complète ce travail. Ces témoignages ont été sélectionnés pour leur intérêt historique mais aussi parce qu’elles semblent propices à une exploitation pédagogique. Il s’agit le plus souvent de rapports administratifs et de correspondances qui illustrent l’attention portée par les autorités françaises aux questions d’immigration. Elles informent également de la place occupée par les Transalpins dans la société. Des articles de journaux, des affiches et des cartes postales ont également été retenus pour ne pas privilégier une approche strictement officielle de cette histoire. "

Dossier et iconographie en télchargement sur le site des Archives Départementales des Bouches-du-Rhône

Ce dossier s’inscrit dans une démarche plus large de la part des AD13 dans le cadre de l’enseignement de l’histoire de l’immigration en France :
en proposant en partenariat avec Approches, Cultures et Territoires un cycle de conférences pluriannuelles sur l’histoire et la mémoire des migrations dans le sud-est de la France
en animant un atelier Marseille, ville italienne (1850-1914) conçu pour des élèves de 3e, peut aussi accueillir des classes de 4e ou de 1re qui souhaiteraient aborder l’histoire de l’immigration sous l’angle de l’industrialisation.

 

Guide pour la scolarisation des élèves nouvellement arrivés en France

CASNAV de Lille / Ville Ecole Intégration, septembre 2010

" De nombreuses études internationales ont été réalisées par des chercheurs, sociologues et spécialistes de l’éducation concernant l’efficacité des dispositifs de scolarisation des élèves nouveaux arrivants allophones (ENA). Ces études mettent en évidence l’efficacité des dispositifs qui favorisent l’intégration en cursus ordinaire et proposent simultanément des aides personnalisées en fonction des besoins individuels.
Ce principe fondamental d’intégration en classe ordinaire, lié à l’organisation de dispositifs d’enseignement-apprentissage du FLS en contexte scolaire, a été énoncé par la circulaire ministérielle de mars 1986 puis fortement réaffirmé par les circulaires d’avril 2002.
Mais l’organisation de dispositifs ouverts exige une grande souplesse qui s’est parfois heurtée sur le terrain à une double difficulté, à échelle académique et dans les établissements scolaires : celle de faire évoluer certains modes de fonctionnement par la mise en œuvre de procédures organisationnelles novatrices au regard des pratiques habituelles de notre institution scolaire. "

Présentation et téléchargement du guide sur le site de VEI/CNDP

1. Accueillir

  • Procédures d’accueil et outils associés (fiches de liaison) à destination des établissements.

2. Évaluer

  • Procédures d’évaluation des élèves à l’inscription, et outils associés (évaluations non-verbales en mathématiques, fiches de synthèse en mathématiques et en français, …).

3. Intégrer

  • Outils permettant d’interpréter les résultats des évaluations en terme d’intégration scolaire (profils-types, classes d’intégration, besoins de prise en charge, objectifs pédagogiques prioritaires, …).
  • Modalités d’intégration scolaire (projet contractualisé avec l’équipe éducative de l’établissement).
  • Conseils et outils d’intégration scolaire (modalités de prise en charge partagée en classe ordinaire et en dispositif spécifique, évaluation et orientation des élèves, conseils pédagogiques en FLS/FLSco).
  • Modalités du suivi des élèves (bilans intermédiaires et de fin d’année).

 

L’interculturel à l’école : quels cadres de référence ?

Dossier de veille de l’IFÉ n° 129, mars 2019


Que recouvre la notion d’interculturel depuis son apparition dans les politiques et les pratiques éducatives dans les années 1970, principalement en France et en Europe ? L’usage de ce terme polysémique a occasionné de nombreuses propositions et autant de critiques, qui ont appelé à une mise au point dans le cadre d’un Dossier de veille – cadrage qui reste approximatif au vu de la diversité des angles d’analyse en cours dans la communauté scientifique sur cette question. L’interculturel interroge en effet les temporalités, les lieux et les échelles des interactions entre des interlocuteurs et interlocutrices identifié.e.s et/ou s’identifiant comme culturellement différent.e.s, dans des cadres à la fois scolaire et extrascolaire.

Les enjeux éducatifs liés à un questionnement autour de l’interculturel sont doubles, ce qui les rend d’autant plus difficiles à appréhender et à mettre en oeuvre : d’une part préparer les élèves à vivre et travailler dans un monde où les multiples formes de mobilité font de la coopération avec des personnes venant d’horizons divers une nécessité, d’autre part accompagner les enseignant.e.s et les autres personnels de la communauté éducative à penser et prendre en charge ces mêmes évolutions, dans le cadre cette fois de l’exercice de leur métier au quotidien, à l’heure actuelle. Quelles conséquences ces mutations ont-elles sur les enseignements et les démarches pédagogiques, sur la connaissance des élèves ou les identités professionnelles des praticien.ne.s de l’enseignement et de la recherche ? Ces questions ont été abordées dans ce Dossier de veille principalement au travers des enseignements de langues vivantes et de ceux liés aux sciences du monde social.

Le Dossier de veille reprend ainsi les termes de ces débats en élargissant progressivement la réflexion de l’expérience scolaire des élèves aux choix éducatifs, sociaux et politiques qui les sous-tendent.

Dossier à télécharger sur le site de l’Institut Français de l’Education (IFÉ)

Retraite : les immigrés vieillissent aussi

Dossier radiophonique, EPRA, septembre 2010

L’immigré vieillissant souffre d’un double handicap : celui de son âge, et celui de son statut (ou de son absence de statut justement). Se pencher sur la vieillesse et la retraite des immigrés en France, c’est s’intéresser aux dysfonctionnements qui nous sont révélés par les situations diverses de ces personnes : les problématiques de soins et de santé, les difficiles mécaniques juridiques et administratives, mais aussi tout l’aspect psychologique et affectif, comme le tiraillement entre ici et là-bas, la solitude et la précarité parfois, le lien brisé ou fragile avec la famille, la question de l’inhumation...
Selon les études statistiques, le vieillissement des migrants doit culminer dans les années 2010/2020. Le compte à rebours a donc déjà commencé.

Dossier et enregistrements en ligne sur le site d’Echanges et Productions Radiophoniques (EPRA)

Le vieillissement des immigrés en France
Jean-Louis Rioual – Radio Oxygène
Entretien – 20 minutes – diffusé le 19-02-2007

Spécial vieillesse immigrée. Le colloque d’Aix en Provence
Caryl Lambert – Radio Pluriel
Magazine – 55 minutes – diffusé le 6-07-1998

Le regroupement familial : les obstacles, les regrets

Bat Sheva Papillon – Canal Sambre
Entretien – 17 minutes – diffusé le 2-06-2006

M. Lagha, Médaille d’or du travail
Odile Loison – Radio Campus Dijon
Entretien – 14 minutes – diffusé le 10-12-1998

Le Guide du retraité étranger
Christophe Ogier – New’s FM
Entretien – 17 minutes – diffusé le 25-11-2002

Je t’écris de mon cœur lointain
Laurence Chopart – Radio Calade
Entretien – 19 minutes – diffusé le 14-01-1999

Chibanis

Develay-Mazurelle C. & É. Zambeaux – RFI
Reportage – 2 x 19 minutes – diffusé le 8-01-2007

Les travailleurs étrangers saisonniers

Dossier juridique, CODETRAS-ESPACE-GISTI, juin 2010

Depuis les années 1970, des contingents de travailleurs étrangers fournissent chaque année une main-d’oeuvre indispensable aux activités économiques saisonnières de la France, notamment dans le secteur agricole. Jusqu’en 2006, ils revenaient chaque année pendant des dizaines d’années mais la durée de leurs « contrats OMI » était limitée à six mois (ou à huit mois) par an. La réforme législative du 24 juillet 2006 a créé une carte de séjour temporaire d’une durée de validité de trois ans mention « travailleur saisonnier » qui autorise son titulaire à séjourner et travailler en France six mois par an. Cependant rien d’essentiel n’a changé (...).

Ce cahier juridique présente d’abord le nouveau dispositif de l’entrée et du séjour en France du travailleur étranger saisonnier et analyse les interprétations qu’en donne l’administration. Il explore les droits auxquels les saisonniers peuvent aspirer : droit à un titre de séjour moins précaire (salarié, vie privée et familiale), droit à une requalifi cation de leur contrat de travail en CDI, droit à la protection sociale.

Présentation et bon de commande sur le site du GISTI

Les travailleurs étrangers saisonniers
Cahiers juridiques
Codétras, Espace, Gisti
52 pages, 10 € + 1,90 € de frais d’envoi
ISBN 978-2-914132-74-9

Ecritures des deux rives : Albert Camus, Yacine Kateb et l’Algérie

Dossier pédagogique en ligne, CRDP Aix-Marseille, mai 2010

Albert Camus et Kateb Yacine, deux écrivains « des deux rives » de la Méditerranée, nés tous deux en Algérie, tous deux morts en France respectivement il y a quarante ans et vingt ans…, deux hommes de lettres, insoumis et libres. L’année 2009-2010 les a ainsi réunis dans un dossier de la collection « Écritures des deux rives » : ils y seront abordés à travers des thématiques communes, des études de leur œuvre et l’exploitation de ressources multimédia disponibles en ligne.
Puisse la (re)découverte de Kateb Yacine et Albert Camus permettre une plongée au cœur de l’histoire et de la littérature de la deuxième moitié du vingtième siècle mais aussi inviter à la réflexion et à l’analyse. Ces deux écrivains eurent le courage d’affirmer une voix dissonante : c’est en cela qu’il nous semble important de les rapprocher à l’heure où le « prêt à penser » tient souvent lieu de démarche intellectuelle.

Dossier, lien avec les programmes et pistes pédagogiques en ligne sur le site du CRDP Aix-Marseille

Plan du dossier

* Repères

  • Contexte historique
  • Entrées thématiques
  • Extraits de textes

* Point Doc

  • Bibliographie
  • Iconographie
  • Citations
  • Entretiens

* Pages professeurs

* Pages élèves

  • Activités 1
  • Activités 2
  • Activités 3

* À propos

Musiques et cultures du monde Rom, Manouche et Gitan en Provence-Alpes-Côte d¹Azur

Dossier de ressources culturelles et sociales, ARCADE, avril 2011

Depuis plusieurs siècles le Sud de la France, notamment en Provence et Languedoc, est une terre de passage et de sédentarisation importante de nombreuses familles gitanes, manouches, tsiganes, qualifiées selon les époques de bohémiennes, boumians, romanos, et aujourd’hui regroupées sous le terme européen de Roms, qui englobe des populations très diverses. Le grand Pèlerinage annuel des Saintes-Maries de la Mer, en Camargue au mois de mai, où affluent gitans du sud, manouches du nord et roms de l’est européen, est devenu au 20ème siècle l’événement le plus célèbre et spectaculaire de la culture Rom en Provence.

Mais une grande majorité de familles gitanes et manouches ne sont plus des “Gens du voyage” depuis longtemps, et participent tout au long de l’année à la vie sociale, artistique et musicale de la population régionale, contribuant ainsi à l’évolution de son patrimoine culturel immatériel.

Ce dossier réunit de nombreuses informations sur des artistes et associations de la région PACA oeuvrant dans le domaine culturel et social.

Présentation complète et téléchargement sur le site de l’ARCADE PACA

Enregistrement audio de la table ronde Roms et Gitans en Provence. Un patrimoine culturel et humain à sauvegarder  du 24  mars 2011

Sommaire du dossier

1/ Groupes et artistes : flamenco, rumba, jazz manouche, musiques et cultures tsiganes…

2/ Associations et manifestations de diffusion, promotion, transmission

3/ Recherche, solidarité et droits de l’homme (associations et chercheurs)

Les effets de l’éducation familiale sur la réussite scolaire

Dossier d’actualité n° 63, IFé (ex INRP), juin 2011

C’est sans doute une évidence de dire que la famille est le « premier système social », par lequel le jeune enfant acquiert et développe des compétences cognitives et sociales. Existe-t-il une corrélation entre « réussite scolaire » d’un élève et le rapport à l’école de sa famille ? Comment la recherche aborde-t-elle l’influence familiale sur les apprentissages et la socialisation des enfants ?

Ce qu’il faut retenir de la littérature de recherches portant sur l’incidence de l’environnement familial sur la scolarisation de l’enfant et de l’adolescent c’est la multiplicité des éléments qui façonnent la trajectoire scolaire.
L’un des principaux facteurs cités est le style éducatif de la famille. Entre contrôle coercitif et style permissif, il est difficile de définir un modèle type qui soit plus favorable à la réussite scolaire. Dans une approche qui se doit plurielle, il convient de prendre en compte le contexte et les valeurs véhiculées par la famille, car aussi bien le parcours scolaire des parents que le statut socioéconomique de la famille ou les pratiques culturelles sont des atouts ou des obstacles au développement cognitif de l’enfant.

Au-delà ou à cause du contexte socioéconomique, les attentes des parents et leurs projets liés à la scolarité influent sur la motivation et le rapport à l’école de l’enfant. Cet engagement, variable selon l’âge, est facilité par un accompagnement bienveillant à la scolarité. C’est au travers d’activités éducatives ou culturelles dans l’environnement familial, avec l’appui d’un ou des parents, voire de la fratrie, que se co-construit la socialisation scolaire.

Les recherches qui essaient d’analyser la multiplicité de facteurs déterminants pour la socialisation et la scolarisation s’interrogent sur l’impact du contexte socioculturel. Le déterminisme social est-il suffisant ou ne doit-on pas croiser cette variable avec d’autres données ? Certains chercheurs évoquent des interactions gènes/environnement socioéconomique, notamment dans la cadre du développement cognitif du très jeune enfant. D’autres prennent appui sur quelques réussites ou échecs improbables, pour tenter d’expliquer a contrario des dysfonctionnements ce qui peut favoriser la réussite scolaire. L’ensemble des travaux, aussi incomplets soient-ils, montrent combien certaines familles doivent être soutenues dans leur prise de responsabilité éducative.
 
Dossier en ligne et téléchargement sur le site de l’Institut Français de l’éducation (Ifé, ex-INRP)
 

Écrire le travail

Dossier thématique n°25, Initiales, mars 2011

Pourquoi diable avoir choisi le travail comme thématique ? Tout simplement parce que la littérature est une véritable caisse de résonance de la société et de nos vies. Et qui oserait dire que notre rapport au travail ne pose pas de problème depuis quelques décennies – qu’on en ait trop, pas ou plus ? Alors ce dossier pour montrer à quel point la fiction peut nous aider à comprendre comment la notion de travail et la figure du travailleur ont pu évoluer de pair et avoir un impact de plus en plus important dans nos vies personnelles.

Dossier thématique en téléchargement

Initiales est un groupement de libraires indépendants

L’empreinte de la guerre d’Algérie sur les villes françaises

Dossier de Pierre Gilbert et Charlotte Vorms, Métropolitiques, février 2012

La guerre d’indépendance algérienne, qui coïncide avec une période charnière de l’histoire urbaine, a considérablement influencé le devenir des villes françaises. Métropolitiques explore le rôle du conflit dans leur genèse.

 

Au sommaire de ce dossier :

Accueillir les rapatriés

« Les harkis en métropole : regroupements et ségrégation », Abderahmen Moumen, à paraître
« Loger les pieds-noirs », Yann Scioldo-Zurcher, à paraître

Contrôler les populations et les territoires

« La police et les “médinas algériennes” en métropole. Argenteuil, 1957-1962 », Emmanuel Blanchard, 8 février 2012
« Surveiller et moderniser. Les camps de “regroupement” de ruraux pendant la guerre d’indépendance algérienne », Fabien Sacriste, 15 février 2012
« La police parisienne et les Algériens » (recension de l’ouvrage d’Emmanuel Blanchard, 2011), Françoise de Barros, à paraître
« La guerre d’Algérie à Lyon : la bataille pour le contrôle de l’habitat », Émilie Elongbil, à paraître

Loger les Algériens... loger les immigrés

« Les bidonvilles dans la guerre d’Algérie : de l’empire à la métropole », Françoise de Barros, à paraître
« Des HLM pour les Algériens », Marie-Claude Blanc-Chaléard, à paraître
« Les cités de transit », Muriel Cohen et Cédric David, à paraître

Par Pierre Gilbert et Charlotte Vorms
Dossier consultable sur le site de Metropoliques

Ressources pour l’ouverture sociale de l’enseignement supérieur

Sélection documentaire, ACT - DESR, janvier 2012

La multiplicité et la diversité des partenariats à visée d’ouverture sociale entre des établissements du secondaire et du supérieur, ont amené le Rectorat de l’académie d’Aix-Marseille à créer en 2008 une Plateforme académique d’égalité des chances pour l’accès à l’enseignement supérieur. Dans ce cadre, vous trouverez ci-après un dossier de ressources (texte intégral, audio ou vidéo) réalisé par Approches Cultures & Territoires (ACT) et la Direction de l’Enseignement Supérieur (DESR). Il est destiné aussi bien aux référents des établissements qu’aux étudiants engagés dans un tutorat et aux partenaires associatifs.

SELECTION DE RESSOURCES EN LIGNE


L’éducation & ses contraires
Revue Agone n°29-30, 2003

L’élitisme républicain
Entretien vidéo autour de l’ouvrage de Roger Establet et Christian Baudelot, République des idées / Seuil, mars 2008

L’école, l’égalité des chances, la gauche et la droite
Article de Denis Meuret, Cahiers pédagogiques n°467, novembre 2008

Ecole et société : quelle construction des inégalités ?
Enregistrement audio des conférences de Sylvie Tissot, Jen-Pierre François, Jean-Luc Fauguet et Jean-Pierre Terrail et Agnès Van Zanten, ACT, 2008-2009

École ségrégative, école reproductive
Article de Choukri Ben Ayed et Franck Poupeau, Actes de la recherche en sciences sociales n°180, décembre 2009

L’Ecole discrimine-t-elle à raison de « l’origine » ? Le point sur les connaissances, le point sur la reconnaissance des discriminations
Enregistrement sonore de la rencontre avec Suzana Dukic, Fabrice Dhume et Philippe Perrot, ISCRA, 9 février 2011

Éducation, migration, inégalités et intégration en Europe
Dossier d’actualité n°35, VST-INRP, mai 2008

Dispositifs éducatifs de la Ville
Textes, rapports, fiches et comptes-rendus, OZP, septembre 2010

Education prioritaire : des réussites confrontées
Compte-rendu de l’intervention de Françoise Lorcerie, journée nationale de l’OZP, 29 mai 2010

Les enfants et leurs réussites
Synthèse de la conférence de Bernard Bier, INJEP, 3 juin 2010, Toulouse

Propositions relatives à la lutte contre les discriminations dans l’accès à l’éducation
Rapport du Groupe d’Initiatives pour l’Intégration dans la Ville (GIPIV) de Lyon, janvier 2008

L’écart culturel entre l’école et les élèves des classes populaires : espace d’appropriation, d’opacité ou de résistance ?
Intervention de Stéphane Bonnery, colloque CREN-CENS, octobre 2008, Nantes

Comment la famille transmet l’ordre inégal des choses
Bernard Lahire, Observatoires des inégalités/Regards croisés sur l’économie, 2010/2011

Rapprocher les familles populaires de l’école. Analyse sociologique d’un lieu commun
Dossier d’études de Mathieu Ichou sous la direction d’Agnès Van Zanten, CNAF, février 2010

À l’école des familles populaires
Enquête et pratiques, Changements pour l’égalité CGé, décembre 2009 /janvier 2011

FONDS DOCUMENTAIRE PERMANENT

Au-delà de cette simple sélection, vous pouvez trouver, sur le site internet documentaire d’ACT :
- articles, revues et rapports (texte intégral),
- conférences et colloques (enregistrement audio ou vidéo)
- films, livres (présentation)

Parmi les thèmes abordés :

Discrimination / Inégalités 
Lien permanent (mise à jour automatique des ajouts)

Ecole et Territoires 
Lien permanent (mise à jour automatique des ajouts)

Relations Familles - Ecole 
Lien permanent (mise à jour automatique des ajouts)
 

Éducation au patrimoine : mémoire, histoire et culture commune

Dossier d’actualité Veille et Analyses n°72, Marie Musset, IFÉ, mars 2012

Les Journées européennes du patrimoine ont popularisé le terme de « patrimoine » en un sens récent et bien particulier : le monument historique, témoin du passé national, tend à s’effacer devant le « bien commun » dans lequel les citoyens peuvent se reconnaître et partager des valeurs. L’« éducation au patrimoine » est assez rapidement devenue un objectif prioritaire au niveau national, européen et mondial. Transversale et pluridisciplinaire, elle prend en France place dans les programmes scolaires (de la maternelle au lycée) en lien avec différents partenaires – dont les associations. Elle semble ne pas faire débat tant foisonnent les ressources et les initiatives pour accompagner les élèves dans l’appropriation d’un patrimoine commun. N’épousant pas forcément les contours des disciplines scolaires, l’« éducation au patrimoine » les concerne toutes en s’intéressant aux connaissances « sur » les contenus patrimoniaux, mais aussi à l’éducation « par » le patrimoine : par le biais de partage d’expériences émotionnelles et artistiques, elle susciterait ou identifierait une communauté de valeurs. Mais la relation triangulaire et dynamique entre patrimoine, histoire et mémoire est complexe, et la plupart des éléments patrimoniaux identifiés comme tels sont imprégnés de conflits du passé, conflits désormais historique mais qu’il convient de revisiter pour éclairer le présent. Il faut donc avoir le courage et prendre le temps d’identifier le potentiel de dissension et de confrontation, de négociation et de consensus que renferme la construction du patrimoine. Cette condition est indispensable pour que le patrimoine puisse devenir un outil d’éducation civique Il est alors important de souligner que le changement est dans la visée d’une part (culture commune, dimension interculturelle qui permet une ouverture à l’autre et non repli identitaire) et dans la méthode d’autre part : c’est le rôle de la pédagogie de l’éducation au patrimoine.

Éducation au patrimoine : mémoire, histoire et culture commune
Dossier d’actualité Veille et Analyses n°72, Marie Musset, IFé, mars 2012

Dossier à télécharger sur le site de l’Institut français de l’éducation.

Maitrise du français et intégration. Des idées reçues, revues et corrigées

Guide sous la direction de Philippe Hambye et Anne Sophie Romainville, FVB, février 2014

Les structures et les personnes qui accueillent des migrants savent que leur rôle institutionnel et la, position des intervenants nécessitent de solides bases politiques et éthiques. En effet, leur fonction et, leur action sont au coeur d’un processus très questionné voire attaqué. Cette mise en question peut être, déstabilisante ou créer des attitudes de retrait sur des positionnements apparemment plus consensuels, mais qui faussent la réalité. Renforcer des analyses objectives de nos manières de voir et critiquer nos dérives inconscientes constituent, un moyen de définir des frontières éthiques, politiques.
Cette réflexion doit se baser sur une approche, collective. J’ai voulu que ce guide constitue une invitation à la réflexion, avant tout pour ceux qui, professionnellement, ou par leur action militante, rencontrent des migrants peu habitués à la pratique du français.

Guide en téléchargement (37 pages) sur le site du service de la langue française


Introduction
1. Les personnes issues de l’immigration : des « allophones » ?
2. La non-maitrise du français : entre cause et symptôme des difficultés d’intégration
 - La langue comme signe d’intégration
 - Les compétences linguistiques : gages de réussite et causes des difficultés en matière d’intégration ?
3. Intégration et apprentissage du français : une question de volonté ?
 - La volonté d’intégration mise en doute
 - Un stéréotype qui permet de stigmatiser et d’exclure
 - Un point de vue aveugle aux conditions d’immigration et d’intégration
4. Intégration ou assimilation ?
Conclusions : la langue, un alibi bien commode…

Lutte contre les discriminations, égalité filles-garçons

Dossier élaboré par la Mission Académique pour l’Éducation Prioritaire de Paris, septembre 2014

 

Ce dossier "Lutte contre les discriminations, égalité filles-garçons", élaboré par la MAEP-CAREP, vise à apporter des éléments de réflexion, des ressources pédagogiques, des outils pratiques à ceux et à celles qui souhaitent initier, ou poursuivre, des actions de lutte contre les stéréotypes, notamment de genre. Ces projets peuvent être mis en oeuvre, dans les écoles et collèges, avec l’appui des coordonnateurs de réseaux d’éducation prioritaire.


Ce livret, élaboré par la Mission académique pour l’éducation prioritaire de Paris, a été coordonné par Joce Le Breton. Ont collaboré à sa réalisation Geneviève Aubert, Drissia El Boukidi, Jean-Pierre Fournier, Haud Lancien-Guignolet, Sylvie Petit, Alessandra Sobrero, Julie Viard.

Dossier en téléchargement (48 pages) sur le site de l’Académie de Paris.

Les discriminations dans le champ socio-éducatif, connaître les réalités, transformer les pratiques

Synthèse des ateliers du CR-DSU n°13, novembre 2014

Ce numéro en téléchargement est le fruit des travaux conduits en 2013 dans le cadre d’un cycle d’échanges et de qualification sur la lutte contre les discriminations dans le champ socioéducatif.

Les objectifs du cycle étaient multiples mais visaient tous la sensibilisation des acteurs socioéducatifs aux processus de discrimination ; il s’agissait plus précisément de :

  • donner des repères sur les formes que peuvent prendre les discriminations dans le champ socioéducatif,
  • proposer des éléments de réflexion aux professionnels pouvant être confrontés à de telles situations,
  • articuler les travaux de la recherche avec les expérimentations menées sur les territoires,
  • croiser les regards des professionnels concernés.

Nadia Hamadache, consultante juriste, experte sur les questions de non-discrimination et de gestion des organisations, a contribué aux travaux en assurant, en fin de chacune des séances, une synthèse et une mise en perspective et en contribuant à la capitalisation dans ce numéro des Échos.


Au sommaire :

  • Recruter et gérer les ressources humaines sans discriminer
  • Discriminations et petite enfance : au-delà des représentations et des pratiques, quelles initiatives en matière de prévention ?
  • Les activités socioéducatives et sportives à l’épreuve des discriminations de genre
  • Les discriminations ethniques dans les activités socioéducatives : comment faire face à la complexité ?

Téléchargez ce numéro sur le site du CR DSU

Éduquer au-delà des frontières disciplinaires

Dossier de veille de l’IFÉ n° 100, Catherine Reverdy, mars 2015

Les années 1970 ont apporté les « 10 % pédagogiques » et la possibilité de réaliser des projets souvent interdisciplinaires avec les élèves, pour insuffler de l’innovation dans les pratiques pédagogiques françaises ; les années 2010 sont en passe de (ré-)introduire au collège des « enseignements pratiques interdisciplinaires » et 20 % du temps d’enseignement laissé au libre choix pédagogique des établissements. Cette réforme semble cristalliser depuis son annonce de nombreuses tensions autour des territoires disciplinaires des enseignants. Pourquoi l’interdisciplinarité est-elle si difficile à appliquer en France ? Qu’en est-il dans les autres pays ? Des problèmes au niveau de la collaboration entre enseignants, au niveau pratique, ou au niveau des traditions disciplinaires sont soulevés.

En parallèle, depuis les années 1990, l’éducation à la santé, à la citoyenneté, au développement durable, aux médias, à l’information, au patrimoine… sont autant de demandes faites par la société à l’école pour former les futurs citoyens. Leur caractère particulièrement complexe, du point de vue des concepts étudiés mais aussi du point de vue de la « transmission » d’un certain engagement citoyen à tous les élèves, en fait des objets difficiles à enseigner. Selon les curriculums des différents pays, ces « éducations à » sont tantôt traitées comme des matières séparées, tantôt intégrées à une ou plusieurs matières.
Ce centième Dossier de veille aborde les questions concernant ces contenus transversaux qui sont encore et toujours au cœur de l’actualité éducative et des discussions sur les finalités éducatives de l’enseignement secondaire : comment éduquer les élèves pour en faire des citoyens responsables dans un système surtout centré sur les disciplines scolaires, et qui ne permet donc pas facilement d’embrasser d’un même regard les questions complexes, forcément interdisciplinaires ?


Éduquer au-delà des frontières disciplinaires
Dossier de veille de l’Institut Français de l’Éducation n° 100
Par Catherine Reverdy, chargée d’étude et de recherche au service Veille et Analyses de l’Institut français de l’Éducation (IFÉ)
Mars 2015

À télécharger sur le site de l’IFÉ en cliquant ici

Les Italiens dans le Sud-Est de la France : nouvelles perspectives

Dossier paru dans la revue Archivio Storico dell’Emigrazione Italiana, juin 2015

La revue Archivio Storico dell’Emigrazione Italiana (11/15) publie un dossier sous la direction de Stéphane Mourlane sur “Les Italiens dans le Sud-Est de la France : nouvelles perspectives”.


Au sommaire :

Stéphane Mourlane : introduzione
 • Xavier Daumalin : L’industria marsigliese e l’immigrazione italiana del Mediterraneo nell’Ottocento : bilancio e prospettive
 • Céline Regnard : Marseille, port de transit pour les émigrants italiens (1860-1914)
 • Stéphane Kronenberger : L’ennemi qui n’en était pas un : les Italiens dans le Sud-Est de la France (1882-1915)
 • Caroline Pane : Emigrazione e assistenza a Marsiglia. Dalla Società italiana di beneficenza alla Casa d’Italia (1864-1945)
 • Stéphane Mourlane : Emigrazione e italianità : Il comitato nizzardo della Società Dante Alighieri (dal 1900 agli anni Trenta)
 • Linda Guerry : Italien-ne -s à Marseille dans les décennies 1920 et 1930 : flux migratoires et marché du travail.
 • Francesca Capece : Il rimpatrio degli italiani all’estero durante il fascismo : elementi e riflessioni a partire da un caso di studio italo-marsigliese
 • Francesca Sirna : “Torno a casa in vacanza”. L’esperienza del ritorno temporaneo al paese di origine per i piemontesi ed i siciliani emigrati in Francia nel secondo dopoguerra.
 • Anna Badino : Même origine, destins différents . Contexte et méthode d’une recherche comparative sur les enfants de migrants italiens à Turin et à Marseille après la Seconde Guerre mondiale.

Informations sur le site du carnet Telemme-Migrations

Médias et classes populaires

Dossier, Médiacritique(s) n°15, avril-juin 2015

Dans les rapports entre classes sociales, les « grands » médias ne sont pas des arbitres neutres, objectifs et impartiaux, mus par un pieux désir de dire le vrai sur le monde qui nous entoure. Ils ne sont pas non plus de passifs témoins, qui se contenteraient d’enregistrer les formes et l’issue des luttes entre ces classes, qu’il s’agisse de luttes matérielles pour le niveau des salaires, les conditions de travail, la qualité des emplois, etc., ou de luttes symboliques ayant pour objet la dignité d’un quartier populaire, l’image de salariés en lutte pour le maintien d’une usine ou le prestige de telle ou telle institution.

Dossier Médias et classes populaires

Introduction

"Banlieues" et transformations du journalisme

Classes mobilisées, classes méprisées

Quels médias pour les classes populaires

Un média populaire est-il possible ? (Retour sur Radio Lorraine Coeur d’acier)


Cliquez-ici pour commander le magazine en version intégrale

Être né en France d’un parent immigré. Une population diverse reflétant l’histoire des flux migratoires

Publications grand public, Insee Première N°1634, février 2017

En 2015, 7,3 millions de personnes nées en France ont au moins un parent immigré, soit 11 % de la population. L’origine des descendants d’immigrés est le reflet des flux d’immigration qu’a connus la France depuis plus d’un siècle. Les descendants d’immigrés sont dans leur ensemble plus jeunes que l’ensemble de la population résidant en France ; c’est notamment le cas de ceux d’origine africaine. La moitié des descendants d’immigrés ont un seul parent immigré.

Lorsque les deux parents sont immigrés, ils viennent presque toujours du même pays. Entre 18 et 24 ans, les descendants d’immigrés partent plus tardivement du foyer familial que les autres jeunes. C’est surtout le cas pour ceux dont les deux parents sont immigrés : le comportement de décohabitation des jeunes issus de couples mixtes est plus proche de celui de l’ensemble de la population.

Deux tiers des descendants d’immigrés de 25 ans ou plus vivant en couple ont choisi un conjoint sans lien direct avec l’immigration. La localisation géographique des descendants est proche de celle des immigrés, même si elle est un peu moins concentrée dans l’unité urbaine de Paris.

Consulter en ligne sur le site de l’INSEE

Apprendre dans l’école inclusive

Dossier de veille n°127, IFé, janvier 2019

L’école inclusive telle qu’elle est présentée dans les textes internationaux a vocation à faire accéder tou.te.s les élèves à une éducation de qualité dans leur école ou leur établissement de secteur. Souvent traduite dans les faits par la scolarisation des élèves en situation de handicap, elle recouvre en réalité toutes les manières possibles, pour les systèmes éducatifs, de répondre à l’ensemble des besoins éducatifs des élèves, quels qu’ils soient.
Ce Dossier de veille de l’IFÉ apporte des éclairages historiques et conceptuels sur les termes souvent confondus d’adaptation, d’intégration, d’inclusion et d’école inclusive, notions dont l’usage est très dépendant des contextes nationaux. Il présente l’exemple de l’Italie, qui sert souvent de modèle aux politiques éducatives françaises sur le sujet, un pays qui a engagé dès les années 1970 une prise en charge du handicap directement dans les écoles. Côté français, depuis le début du XXe siècle, les histoires du traitement à l’école du handicap et des élèves en difficulté sont entremêlées et se partagent entre plusieurs ministères, si bien que les élèves à besoins éducatifs particuliers sont actuellement pris en charge sur plusieurs lieux, où se croisent des cultures professionnelles très différentes.
La mise en œuvre de l’école inclusive dans les classes reste donc difficile, parce qu’elle entraine une coopération indispensable entre des intervenant.e.s ayant chacun.e des représentations et un regard particulier sur les élèves et leurs besoins, dévoilant l’équilibre toujours fragile entre l’intérêt collectif de l’école inclusive et les intérêts parfois divergents d’élèves toujours singuliers.

Dossier en téléchargement (36 pages) sur le site de l’IFé

Note EduBref (4 pages) sur le même site

Manuel pour les habitants des villes

Documentaire son & texte, collectif Précipité & revue Jef Klak, février mars avril 2019

 

Ce « manuel » est un documentaire en trois volets – à lire et écouter – réalisé dans trois centres d’hébergement d’urgence et de réinsertion sociale, avec leurs habitants. (...)

Au cours d’ateliers de parole et de réflexion s’échangent les situations sociales et politiques. Comment vivre sans papiers, vivre sans logement, être chômeur ou travailleur précaire ? Quelles expériences des frontières, de l’hébergement social, de l’insertion par le travail ? Comment ces dispositifs de contrôle et de gestion, qui invisibilisent, imposent leur rythme et leurs itinéraires, individualisent, se retournent aussi parfois, dans les pratiques, les usages, les luttes ?

 Volet 1 : nous sommes dans la frontière

Volet 2 : pour l’instant c’est là qu’on habite

 Volet 3 : une enquête sur le temps et le travail


Jef Klak, c’est un collectif et un site internet, donc, mais aussi une revue papier annuelle (à pagination variable) accompagné d’un disque de création sonore sur les thématiques suivantes :

  • Dé-colonialités - Antiracisme et décolonialismes
  • Culture de base - Art, culture populaire et politique
  • Contrôle continu - Police, frontières, guerres et prisons
  • Genre rage - Féminismes et luttes LGBTQI
  • Le lundi au soleil - Travail, précariat et luttes sociales
  • Terrains vagues - Urbanisme, écologie politique et critique de la technologie

Le droit à l’école pour tous les enfants

Petit guide juridique et militant, FSU UNSA SGEN-CFDT SUD FERC CGT Romeurope FCPE RESF LDH Solidarité Laïque, avril 2019


Un nombre important d’élèves migrant·e·s est accueilli dans les classes des écoles publiques. Mais des refus continuent cependant de priver de scolarisation de nombreux enfants à qui le droit à l’instruction est pourtant reconnu tant par les conventions internationales que par la loi française.

Aucune donnée publique ne permet de mesurer avec exactitude le nombre de ces refus mais la récurrence des situations et des obstacles empêchant des enfants d’accéder à l’école de manière effective doit être dénoncée et combattue.

Guide en téléchargement

Ce support juridique et militant
, dont la première version est publiée en avril 2019, a été rédigé par un collectif pour le droit à la scolarisation de tous les enfants et notamment des élèves migrant-es : FSU, UNSA Education, SGEN-CFDT, SUD Education, FERC CGT, Romeurope, FCPE, RESF, LDH, Solidarité Laïque.


Les extrêmes droites, mieux les connaître pour mieux les combattre

Dossier du réseau Ritimo avec Basta !, juin 2019


Au lendemain des élections européennes du 26 mai 2019, l’extrême droite française est sortie, encore une fois, renforcée du scrutin. Dans d’autres pays européens, en Italie, en Allemagne ou en Belgique, les partis d’extrême droite ont aussi enregistré des scores importants. En conséquence, le nouveau Parlement européen comptera un puissant bloc d’extrême droite en son sein. Des partis d’extrême droite et des partis ultra-conservateurs autoritaires sont déjà au pouvoir dans plusieurs pays européens. (...)

Partout, des Amériques à l’Europe, de l’Asie jusqu’à la Russie de Poutine et la Turquie d’Erdogan, l’époque semble devenir celle des autocrates. Qu’ont en commun ces formes d’extrême droite ? La violence, rhétorique et réelle, le racisme, la discrimination à l’égard des minorités, la misogynie. De l’Espagne à l’Allemagne, de l’Europe de l’Est aux États-Unis et au Brésil, ce dossier vous fait traverser cette idéologie, certes relookée depuis les fascismes européens du 20ème siècle, mais qui prospère sur les mêmes ressorts : la peur du déclassement ou du « remplacement », le creusement des inégalités, la brutalisation économique, la xénophobie, la faiblesse des utopies.

Dossier en ligne sur le site de Ritimo

Sommaire :

  •  Introduction
  •  Anti-migrants, homophobes, masculinistes, néo-nazis, complotistes : les identitaires européens ratissent large
  •  Ce que fait réellement l’extrême droite quand elle arrive au pouvoir en Europe
  •  En République tchèque, un autocrate au pouvoir qui veut gouverner son pays comme une entreprise
  •  L’extrême droite américaine lorgne sur l’Europe, mais peine à y étendre son influence
  •  Au Brésil, un président soutenu par les militaires, l’agrobusiness et le pouvoir évangéliste
  •  En Allemagne, en Italie ou en France, l’extrême droite tue par dizaines
  •  « Le mouvement antifasciste ne peut qu’être fondamentalement internationaliste »
  •  En Espagne, un parti néo-franquiste en pleine ascension
  •  Natalité, famille, patrie : comment Viktor Orban renvoie les femmes hongroises au foyer
  •  En Pologne, le gouvernement ultra-conservateur attaque sans relâche les droits des femmes
  •  Aux Philippines, les défenseur·es des droits humains sont victimes d’une hécatombe
  •  Égalité salariale, santé des travailleurs, droits des femmes : au Parlement européen, le FN vote contre ou s’abstient


Eduquer avec tact / L’hospitalité scolaire

Entretiens, articles et ouvrages de Eirick Prairat, 2016-2019


L’entrée dans le XXIe siècle a recentré le système éducatif français sur des préoccupations éthiques. Le contexte contraint en effet l’école à se poser certaines questions allant de l’éthique professionnelle à l’éducation morale des élèves. Le philosophe Eirick Prairat fut l’un des premiers à nous alerter sur la nécessaire actualité de ces interrogations.

Bien-être : Eirick Prairat et "l’hospitalité scolaire"

Entretien avec Béatrice Mabilon-Bonfils, Café pédagogique, juin 2019


Considérations sur l’idée d’hospitalité scolaire

Article, Dossiers du GREE n°5, automne 2018



Le tact, vertu du pédagogue

Article, The Conversation / Factuel, janvier 2018


Quelle éthique pour l’enseignant ?

Atelier métier, SNUIPP, octobre 2016

Délit de solidarité

Guide pratique, collectif Délinquants solidaires, juillet 2019


Le 6 juillet 2019 marquera le premier anniversaire de la décision du Conseil constitutionnel consacrant la fraternité comme principe à valeur constitutionnelle. Une année où les poursuites et intimidations à l’encontre des solidaires ont gagné en légitimité dans le discours politique, en dépit de la reconnaissance du principe de fraternité. (...) C’est dans ce contexte que le collectif Délinquants solidaires rend public un nouvel outil intitulé « Délit de solidarité : le guide ». Il s’adresse à tout·es celles et ceux qui se mobilisent en solidarité avec les personnes exilées, migrantes, sans papiers en France. En partant des questions que peuvent se poser les personnes solidaires quand il s’agit d’hébergement, d’opposition à des expulsions, de transport, etc. cet outil propose des éléments pour comprendre le cadre légal et les enjeux soulevés ainsi que des conseils pratiques afin d’agir sans être intimidé·e.

Télécharger le guide


Les 16 fiches du guide traitent des questions suivantes :

Actions humanitaires

  •  Ai-je le droit d’apporter à des personnes sans papiers, des vêtements, de la nourriture, du matériel de couchage ?
  •  Est-il possible de donner des conseils juridiques, ou d’organiser des cours de français, ou d’autres activités, à l’attention de personnes sans papiers ?
  •  Puis-je apporter de l’aide à des personnes sans papiers en dehors d’un lieu privé ?
  •  Puis-je produire des attestations pour des occupant·es sans droit ni titre (squat, bidonville, camp…) pour leur éviter une expulsion de leur lieu de vie ?

Hébergement

  •  Est-ce que j’ai le droit d’héberger une personne majeure qui n’a pas de papiers ?
  •  Ai-je le droit d’héberger un·e mineur·eétranger·e ?
  •  Ai-je le droit de faire des attestations d’hébergement ?

Transport, franchissement de frontières

  •  Est-ce que je peux prendre à bord de mon véhicule des personnes sans papiers ?
  •  Je suis chauffeur·e de taxi, est-ce que je peux être accusé·e d’aide à des personnes étrangères en situation irrégulière si je les prends pour une course ?

Observations des agent·es de l’État, signalements, résistances

  •  Qu’est-ce que je risque si je réalise des observations de l’action des forces de l’ordre ?
  •  Qu’est-ce que je risque si je filme ou photographie des agent·es de police ?
  •  J’ai observé des violences ou abus de la part de forces de l’ordre : qu’est-ce que je peux faire ?
  •  Travaillant dans le secteur sanitaire et social ou dans une administration, ou étant bénévole dans une association, que puis-je faire face à des situations de maltraitance ou de malveillance ?

Opposition à une interpellation, à une expulsion du territoire

  •  Est-ce que je peux m’opposer à une expulsion par avion ou train ?
  •  Est-ce que je peux m’opposer à une arrestation en préfecture en vue de l’expulsion d’une personne étrangère ?
  •  Est-ce que je peux m’opposer à une interpellation à mon domicile, ou dans un centre d’hébergement ?

Le collectif Délinquants solidaires regroupe une soixantaine d’organisations et collectifs engagés avec les personnes exilées à différents niveaux : accès aux droits, soutien juridique, mise à l’abri, plaidoyer, sensibilisation, aide humanitaire, etc. Nous sommes engagé·es contre le « délit de solidarité » et la criminalisation croissante des actions de solidarité en France.

Pour un recrutement sans discrimination

Guide du Défenseur des droits, 2019


Si les discriminations peuvent parfois être la manifestation d’une volonté assumée et consciente de désavantager une ou plusieurs personnes, les traitements discriminatoires peuvent aussi ne pas être intentionnels. Ils sont ainsi souvent le résultat des stéréotypes et préjugés mobilisés inconsciemment par les personnes qui participent au recrutement. Ces présupposés, socialement construits, viennent limiter les choix et opportunités des individus dans la recherche d’un emploi (et ce, même dès les premières orientations scolaires) et les empêchent d’accéder à certains postes (« plafond de verre », métiers genrés ou ethnicisés, etc.).

Des procédures de recrutement opaques, subjectives, non formalisées, des choix fondés sur des impressions (sélection « au
feeling »), peuvent s’apparenter à des pratiques discriminatoires. Parallèlement, le développement d’outils numériques, voire d’algorithmes, qui conduisent à sélectionner des candidatures sur des critères difficilement identifiables, peut accroître involontairement le phénomène des discriminations à l’embauche.

Ce guide a pour objet d’aider toute personne qui contribue à un processus de recrutement à sécuriser ses démarches, en identifiant ce qui est interdit ou autorisé, au cours des différentes étapes de recherche et de sélection de candidatures.
Il s’articule autour d’informations juridiques et pratiques, en s’appuyant sur des études de cas issues de situations portées à la connaissance du Défenseur des droits.

Ce guide est volontairement court et concret. De nombreux renvois sont faits vers d’autres outils ou décisions du Défenseur des droits ou jurisprudences pour vous permettre d’avoir accès à des informations plus précises et complètes sur chaque thématique. Des ressources complémentaires vous sont également proposées en annexe.

Guide en téléchargement sur le site du Défenseur des Droits

Médiation de l’Information pour les MNA

Livret d’accueil visuel et non-linguistique, LIDILEM / Université Grenoble-Alpes, octobre 2019


Afin de garantir l’accès à l’information de l’ensemble des MNA dès leur accueil, et de favoriser par là-même leur empowerment quel que soit leur niveau de français, leur langue-culture d’origine, la présence ou non d’un interprète à leur arrivée, quels que soient leurs profils linguistiques, scolaires et culturels, nous avons adopté une démarche de conception universelle.

(...) Les représentations stylisées, symboliques ou métaphoriques de types pictogramme, ne faisant sens qu’au regard de conventions et de stéréotypes socio-culturels, ont été évitées. Nous avons privilégié des représentations explicites et réalistes qui correspondent à une scénarisation de l’information, pouvant faire écho à l’expérience préalable ou à venir du jeune. Le choix des représentations s’est nourri de l’enquête de terrain menée dans le cadre de ce projet, et de l’expertise de terrain des professionnels travaillant auprès des MNA.

Le livret et son guide d’utilisation sont téléchargeables dans leur intégralité sur le site http://mimna.univ-grenoble-alpes.fr

Partagez

Rendez-vous d'ACT

Discriminations vécues : Impacts et stratégies collectives

Atelier - ACT - 22 novembre - Marseille à suivre

Qui se rue sur qui ? Les migrations, enjeu euro-africain ou enjeu panafricain ?

Conférence - 3 décembre - BMVR - Marseille à suivre

Autres actualités

Balades urbaines Joliette/Panier et Belsunce/Noailles

Migrantour - du 12 au 24 novembre - Marseille à suivre

Les Misérables

Film de Ladj Ly, sortie nationale le 20 novembre 2019 à suivre

Festival OQP Opération Quartiers Populaires

Spectacle protéiforme - Théâtre de l’oeuvre - du 24 au 30 novembre - Marseille à suivre

Marges de manOEuvre

Projection- débat - Cinéma Le Gyptis - 27 novembre - Marseille à suivre

Exil et autres textes

Lecture - 29 novembre - Toulon à suivre

Louise Michel et les libertés

Balade urbaine - 30 novembre - Marseille à suivre

6è Assises des luttes contre l’Afrophobie Négrophobie

Rencontres - 30 novembre - Parc Chanot - Marseille à suivre

7e édition du Prix « Jeunesse pour l’égalité »

Appel à projets, Observatoire des inégalités, jusqu’au 2 février 2020 à suivre

Ressources

« Il n’y a pas de crise de la masculinité » à suivre
Carte blanche. L’État contre les étrangers à suivre
Stéréotypes/Stéréomeufs à suivre
Médiation de l’Information pour les MNA à suivre
La Domination masculine à suivre

Mise à jour : dimanche 17 novembre 2019 | Mentions légales | Plan du site |