Nos Réseaux

Sociétés Migrantes

Sociétés Migrantes est un réseau d’envergure régionale. Il rassemble des travailleurs socio-éducatifs qui interviennent auprès de populations migrantes. Le réseau est un lieu d’échange solidaire dans lequel nous mutualisons et mettons au travail nos outils pratiques et théoriques. Il permet d’ouvrir des espaces de co-formation, des temps d’analyses de pratiques ou encore des rassemblements à travers l’organisation de rencontres-débats. Par ailleurs, tous les deux ans, nous organisons une Biennale afin de mettre en valeur les réflexions qui nous animent et de permettre au grand public d’appréhender la question migratoire avec justesse.

La Biennale Sociétés Migrantes rassemblent des manifestations culturelles proposées par des artistes, des fabriques des savoirs animés par des acteur.rice.s associatif.ive.s et un cycle de conférence accueillant des chercheur.e.s en sciences sociales.

Retrouvez ici le programme de la Biennale 2019.

Interéseaux Histoire-Mémoire

Le réseau Sociétés migrantes fait parti d’un groupement national composé de sept réseaux régionaux : l’Inter-réseaux Mémoires-Histoires. Ses actions s’inscrivent dans une dynamique collective visant à promouvoir l’accès aux droits et la lutte contre les préjugés, les stéréotypes, les différentes formes de discriminations et d’inégalités. À travers leurs échanges, les 300 associations qui composent l’Inter-réseaux cherchent à impulser de nouvelles dynamiques citoyennes, une mutualisation des expériences, des collaborations et un essaimage des initiatives locales. En répondant à une forte demande en matière de citoyenneté et d’équité, notre objectif est de favoriser la cohésion sociale à l’échelle nationale. L’Inter-réseaux regroupe actuellement :

Erasmus +

Entre 2018 et 2020, nous coordonnons et participons à un projet à l’échelle européenne : le projet EPSI (Échanges de pratiques entre formateurs pour une société inclusive).  Nous avons constaté que dans différents pays européens un grand nombre de professionnels développent des démarches pédagogiques sur les questions de citoyenneté et d’inclusion afin de favoriser l’accueil des personnes qui rejoignent aujourd’hui l’Europe. Cependant, ces démarches ne sont pas partagées et elles ne constituent pas un catalogue de ressources suffisamment bien identifiées, visibles et médiatisées. Afin de combler cette lacune, le projet ESPI consiste à favoriser le croisement d’acteurs européens qui possèdent toutes une expertise reconnue dans le domaine de l’accueil et de l’accompagnement.

Le Lien

ACT fait parti du Groupe Français d’Education Nouvelle Provence (GFEN) et du Lien International d’Education Nouvelle (LIEN) mouvement international de recherche et de formation en éducation né en 1921. Il réunit parents, enseignants, éducateurs, formateurs, étudiants, travailleurs sociaux et toutes les personnes qui souhaitent agir pour une transformation des pratiques et des mentalités dans les domaines de l’éducation, de la formation, de la relation entre école et société. Convaincus du « Tous capables ! » ses membres agissent contre toutes les formes d’exclusion en misant sur les capacités de l’homme à se construire lui-même, solidaire et émancipé.

Dans ce but, le LIEN cherche à faire se rencontrer toutes les approches et les expériences d’Éducation nouvelle. Parce qu’il postule qu’une culture de paix, alliée aujourd’hui à une veille écologique ne peut se construire que dans l’international, ses actions et ses « théories pratiques » étant inséparables de la reconnaissance des langues et cultures de chacune et chacun. Des accents forts sont mis aujourd’hui sur la construction des savoirs, le partage des imaginaires, le refus de toute exclusion et de toute forme d’évaluation qui entraverait l’accès à l’éducation ou qui pourrait porter atteinte à la dignité de la personne.

Le LIEN forme un réseau de groupes d’Éducation nouvelle qui œuvrent actuellement en Afrique (Kenya, Maroc, Tunisie), en Amérique du Sud et Amérique Latine (Bolivie, Haïti, Mexique) ainsi qu’en en Europe (Allemagne, Belgique, France, Italie, Luxembourg, Roumanie, Russie, Suisse).